Étiquette : Loïg Chesnais-Girard

Bretagne

Bon à savoir. Loïg Chesnais-Girard, Cueff, Pécresse, Le Peih…les bonnes notes de Bernard Morvan

Nous vous proposons une nouvelle rubrique, pas forcément régulière, dans laquelle Bernard Morvan vous relève quelques perles recueillies ici ou là dans la presse…ou ailleurs. Vendredi 8 avril : grand jour au conseil régional de Bretagne. Le président, Loïg Chesnais-Girard (PS), « tient à féliciter son opposante Aziliz Gouez, porte-parole du groupe Breizh a-gleiz, qui rassemble les autonomistes bretons. Son vœu plaidant

Lettre ouverte à Loïg Chesnais-Girard sur la question de l’autonomie de la Bretagne [l’Agora]

Cher Loïg Chesnais-Girard, Visiblement le gouvernement français a décidé de donner l’autonomie à la Corse. Voyez-vous où je veux en venir ? Il serait donc temps de demander la même chose pour la Bretagne ! Se basant ainsi sur ce qu’avait réclamé votre prédécesseur Jean-Yves Le Drian, à savoir le « droit à l’expérimentation » en matière culturelle, de gestion de l’eau,

langue bretonne

Grit goulennoù war-eeun ouzh Loïg Chesnais-Girard !

Breizh adunvanet, repuidi e pep lec’h, feulster ha felliezh er c’hêrioù, statud a emrenerezh : Moaien e vo d’ober goulennoù war-eeun ouzh Loïg Chesnais-Girard, prezidant rannvro Breizh, dimerc’her a zeu. Disachit tudoù ! Je vous propose de nous retrouver mercredi 26 janvier en direct à partir de 18:30. Ce sera l'occasion de répondre à vos questions. Posez-les moi dès maintenant

Loïg Chesnais-Girard : Goude Nikola Sturgeon, kannader Bro-Iwerzhon

E miz du zo e oa Loïg Chesnais-Girard e Glasgow da geñver ar C’hop 26 ma kejas ouzh Nicola Sturgeon, ministrez kentañ Bro-Skos anezhi. Divizet eo bet gant an daou gelt da genlabourat war doser ar rodoù-aval mor. Ur c’hevrad kenlabour a vefe war ar stern memes. Quelques semaines après avoir rencontré Nicola Sturgeon en Écosse, le président de la

Loïg Chesnais-Girard est-il un authentique progressiste ?

Au conseil régional de Bretagne, trois groupes se veulent « progressistes ». Ses Membres sont-ils capables d’expliquer en quoi consiste ce concept ? D’autant plus que certains se situent dans la majorité et d’autres dans l’opposition… Le terme « progressiste » est à la mode. Très présent au sein du conseil régional de Bretagne aussi bien dans la majorité que dans l’opposition. Dans le premier

Conseil régional de Bretagne. Quand Claire Desmares-Poirrier (EELV) confond vitesse et précipitation

La chef des écologistes bretons a l’intention de mener la vie dure à Loïg Chesnais-Girard pendant le mandat. Mais Claire Desmares-Poirrier a oublié que d’autres groupes sont prêts à « rendre service » au Président à chaque fois qu’il aura besoin de « supplétifs » pour obtenir la majorité ; elle n’est donc pas indispensable. Claire Desmares-Poirrier (EELV) est paysanne. En bio, elle cultive des

Christelle Morançais (LR) fabrique du CO2

Georges Clemenceau se définissait comme « premier flic de France ». Christelle Morançais (LR), revendique, elle, le titre de « première écologiste de la région ». En paroles certainement. À la prochaine réunion du conseil régional des Pays de la Loire, les écolos auraient de bonnes raisons de « secouer » la présidente, Christelle Morançais (LR). Car cette dernière n’est pas un bon exemple. La proximité,

langue bretonne

Le « régionaliste » Loïg Chesnais-Girard élu président du Conseil Régional

Le sévignacais Gérard de Mellon (RN) 73 ans est président de séance du fait de son doyennat. Ironie du cadrage de la séance retransmise en direct : celui-ci est installé devant les traductions en breton et en gallo de « Conseil Régional de Bretagne » : Kuzul Rannvro Breizh et Consalh Rejiona de Bertègn. L’UDB Gaël Briand affiche un Gwenn-ha-du sur son pupitre et

Régionales. Loïg Chesnais-Girard est confronté à la quadrature du cercle

Seule la victoire est jolie, semble penser Loïg Chesnais-Girard. Alors que le premier tour des élections régionales aura lieu dans un mois, il se refuse à préciser ses intentions pour le second tour. S’il est contraint de fusionner sa liste avec une autre, avec qui compte-t-il s’allier ? Avec les écolos ou bien avec les marcheurs… Pas de réponse pour l’instant.

Régionales 2021. Loïg Chesnais-Girard interrogé par Brezhoweb sur les thématiques bretonnes (Langue, culture, identité)

Langue bretonne, culture, identité, découvrez sur Brezhoweb les positions des candidats aux régionales 2021 en Bretagne. Loïg Chesnais-Girard, tête de liste « La Bretagne avec Loïg » répond aux questions de Brezhoweb. Yezh, sevenadur, identelezh, grit anaoudegezh war Brezhoweb gant ar pezh a vez difennet pe pas gant an dud war ar renk evit an dilennadegoù rannvro 2021. Atersadennoù e galleg, kaset

Élections régionales. Il reste un mois à Loïg Chesnais-Girard pour se refaire une santé

Mauvais démarrage pour Loïg Chesnais-Girard (PS), président du conseil régional de Bretagne. Un sondage portant sur les intentions de vote lui accorde seulement 14% et le place en troisième position. «  Les proches du ministre des Affaires étrangères (…) de critiquer un positionnement « union de la gauche » à l’ancienne ayant laissé filer les centristes chez Burlot », souligne Hubert Coudurier (Le

mousteru_catherine_blein

L’élue régionale de Bretagne Catherine Blein condamnée. Le CCIF et Loig Chesnais-Girard déboutés

Mardi 13 avril 2021, la Cour d’appel de Rennes rendait son jugement définitif concernant Catherine BLEIN, Conseiller Régional de Bretagne(N.I), visée par une plainte du CCIF (Collectif contre l’Islamophobie en France) ainsi que du président socialiste du Conseil Regional Loig Chesnais Girard. C’est un tweet « oeil pour oeil » émis à la  suite de la tuerie de Christchurch dans une mosquée

Élections régionales. L’Élysée fera tout pour empêcher le RN de s’emparer de la région Bretagne

La liste du Rassemblement national arrivera peut-être en tête au premier tour des élections régionales en Bretagne. Mais tout sera fait pour l’empêcher de l’emporter au second tour. La méthode s’appelle « Front républicain ». Dans le mois précédant ces élections, les sondages indiqueront la marche à suivre… Avoir un bon résultat au premier tour ne signifie pas victoire au second. C’est

Élections régionales. La recette de Jean-Yves Le Drian

Loïg Chesnais-Girard,( PS) est invité à écouter les conseils de Jean-Yves Le Drian : pour les régionales : « Il faut rassembler autour d’un projet un maximum de gens ». Pour le second tour, les marcheurs ou bien les écolos ? Jean-Yves Le Drian ne répond pas à la question. Jean-Yves Le Drian est gonflé. En tous les cas sa petite musique fait rire : pour

Aux élections régionales, Loïg Chesnais-Girard veut refaire 2015 en 2021

Aux élections régionales, l’objectif reste toujours le même : terminer en tête le second dimanche afin de pouvoir mettre la main sur l’exécutif. Si Jean-Yves Le Drian, en 2015, se permettait une promenade en solitaire,  Loïg Chesnais-Girard sera probablement contraint de fusionner au second tour avec une autre liste. Donc de négocier… Il y a encore quelques semaines, on ne savait

Ana Sohier (UDB), future vice-présidente du conseil régional de Bretagne ?

Le code électoral est impitoyable. Puisque tout se joue au second tour, pour y être qualifié, il faut obtenir «  au premier tour un nombre de suffrages au moins égal à 10% des suffrages exprimés ». Reste la solution de la fusion : « La composition de ces listes peut être modifiée pour comprendre les candidats ayant figuré au premier tour sur d’autres

Régionales. Ronan Dantec voulait devenir duc de Bretagne

La compétition est ouverte. Aux prochaines élections régionales, les écolos espèrent bien briller en Bretagne (4). Une obligation pour le second tour : fusionner avec la liste de Loïg Chesnais-Girard (PS). Mais s’ils devancent ce dernier au premier tour, ils exigeront la place de président. En réalisant un score important, ils pourront revendiquer un nombre substantiel de places éligibles sur la

Christian Troadec retrouve ses « amis » du PS

On raconte que Christian Troadec est en train de se rabibocher avec le PS en vue des élections régionales de mars 2021. En 2015, Jean-Yves Le Drian ignorait son existence, mais, l’an prochain, Loïg Chesnais-Girard (PS) pourrait rechercher des renforts du côté des régionalistes. Et comme Troadec en a marre des « petites listes », ils sont faits pour s’entendre… « Il semble

Le Drian connaît la recette du « grand projet régional mobilisateur »

Avec Jean-Yves Le Drian, les choses étaient faciles aux élections régionales. On ne votait pas « gauche » ou « PS », mais Le Drian – le seul homme politique que les Bretons connaissent pour le voir fréquemment dans les journaux et à la télévision. Qui soutiendra-t-il en mars 2021 ? Les élections municipales sont derrière nous, les élections sénatoriales appartiennent maintenant au passé –

Bientôt le retour des Bonnets rouges ?

Que ce soit dans le nord de la Bretagne (Trégor et Léon) ou bien dans la Basse-Loire (Nantes et Saint-Nazaire), les difficultés sociales s’accumulent en ce moment : Brittany Ferries, Airbus… Les élections régionales approchent. L’inquiétude de l’Élysée Il paraît qu’à l’Élysée on surveille tout particulièrement la Bretagne car les dossiers industriels et les risques sociaux inquiètent. On peut rappeler

Bretagne

Bon à savoir. Loïg Chesnais-Girard, Cueff, Pécresse, Le Peih…les bonnes notes de Bernard Morvan

Nous vous proposons une nouvelle rubrique, pas forcément régulière, dans laquelle Bernard Morvan vous relève quelques perles recueillies ici ou là dans la presse…ou ailleurs. Vendredi 8 avril : grand jour au conseil régional de Bretagne. Le président, Loïg Chesnais-Girard (PS), « tient à féliciter son opposante Aziliz Gouez, porte-parole du groupe Breizh a-gleiz, qui rassemble les autonomistes bretons. Son vœu plaidant

Lettre ouverte à Loïg Chesnais-Girard sur la question de l’autonomie de la Bretagne [l’Agora]

Cher Loïg Chesnais-Girard, Visiblement le gouvernement français a décidé de donner l’autonomie à la Corse. Voyez-vous où je veux en venir ? Il serait donc temps de demander la même chose pour la Bretagne ! Se basant ainsi sur ce qu’avait réclamé votre prédécesseur Jean-Yves Le Drian, à savoir le « droit à l’expérimentation » en matière culturelle, de gestion de l’eau,

langue bretonne

Grit goulennoù war-eeun ouzh Loïg Chesnais-Girard !

Breizh adunvanet, repuidi e pep lec’h, feulster ha felliezh er c’hêrioù, statud a emrenerezh : Moaien e vo d’ober goulennoù war-eeun ouzh Loïg Chesnais-Girard, prezidant rannvro Breizh, dimerc’her a zeu. Disachit tudoù ! Je vous propose de nous retrouver mercredi 26 janvier en direct à partir de 18:30. Ce sera l'occasion de répondre à vos questions. Posez-les moi dès maintenant

Loïg Chesnais-Girard : Goude Nikola Sturgeon, kannader Bro-Iwerzhon

E miz du zo e oa Loïg Chesnais-Girard e Glasgow da geñver ar C’hop 26 ma kejas ouzh Nicola Sturgeon, ministrez kentañ Bro-Skos anezhi. Divizet eo bet gant an daou gelt da genlabourat war doser ar rodoù-aval mor. Ur c’hevrad kenlabour a vefe war ar stern memes. Quelques semaines après avoir rencontré Nicola Sturgeon en Écosse, le président de la

Loïg Chesnais-Girard est-il un authentique progressiste ?

Au conseil régional de Bretagne, trois groupes se veulent « progressistes ». Ses Membres sont-ils capables d’expliquer en quoi consiste ce concept ? D’autant plus que certains se situent dans la majorité et d’autres dans l’opposition… Le terme « progressiste » est à la mode. Très présent au sein du conseil régional de Bretagne aussi bien dans la majorité que dans l’opposition. Dans le premier

Conseil régional de Bretagne. Quand Claire Desmares-Poirrier (EELV) confond vitesse et précipitation

La chef des écologistes bretons a l’intention de mener la vie dure à Loïg Chesnais-Girard pendant le mandat. Mais Claire Desmares-Poirrier a oublié que d’autres groupes sont prêts à « rendre service » au Président à chaque fois qu’il aura besoin de « supplétifs » pour obtenir la majorité ; elle n’est donc pas indispensable. Claire Desmares-Poirrier (EELV) est paysanne. En bio, elle cultive des

Christelle Morançais (LR) fabrique du CO2

Georges Clemenceau se définissait comme « premier flic de France ». Christelle Morançais (LR), revendique, elle, le titre de « première écologiste de la région ». En paroles certainement. À la prochaine réunion du conseil régional des Pays de la Loire, les écolos auraient de bonnes raisons de « secouer » la présidente, Christelle Morançais (LR). Car cette dernière n’est pas un bon exemple. La proximité,

langue bretonne

Le « régionaliste » Loïg Chesnais-Girard élu président du Conseil Régional

Le sévignacais Gérard de Mellon (RN) 73 ans est président de séance du fait de son doyennat. Ironie du cadrage de la séance retransmise en direct : celui-ci est installé devant les traductions en breton et en gallo de « Conseil Régional de Bretagne » : Kuzul Rannvro Breizh et Consalh Rejiona de Bertègn. L’UDB Gaël Briand affiche un Gwenn-ha-du sur son pupitre et

Régionales. Loïg Chesnais-Girard est confronté à la quadrature du cercle

Seule la victoire est jolie, semble penser Loïg Chesnais-Girard. Alors que le premier tour des élections régionales aura lieu dans un mois, il se refuse à préciser ses intentions pour le second tour. S’il est contraint de fusionner sa liste avec une autre, avec qui compte-t-il s’allier ? Avec les écolos ou bien avec les marcheurs… Pas de réponse pour l’instant.

Régionales 2021. Loïg Chesnais-Girard interrogé par Brezhoweb sur les thématiques bretonnes (Langue, culture, identité)

Langue bretonne, culture, identité, découvrez sur Brezhoweb les positions des candidats aux régionales 2021 en Bretagne. Loïg Chesnais-Girard, tête de liste « La Bretagne avec Loïg » répond aux questions de Brezhoweb. Yezh, sevenadur, identelezh, grit anaoudegezh war Brezhoweb gant ar pezh a vez difennet pe pas gant an dud war ar renk evit an dilennadegoù rannvro 2021. Atersadennoù e galleg, kaset

Élections régionales. Il reste un mois à Loïg Chesnais-Girard pour se refaire une santé

Mauvais démarrage pour Loïg Chesnais-Girard (PS), président du conseil régional de Bretagne. Un sondage portant sur les intentions de vote lui accorde seulement 14% et le place en troisième position. «  Les proches du ministre des Affaires étrangères (…) de critiquer un positionnement « union de la gauche » à l’ancienne ayant laissé filer les centristes chez Burlot », souligne Hubert Coudurier (Le

mousteru_catherine_blein

L’élue régionale de Bretagne Catherine Blein condamnée. Le CCIF et Loig Chesnais-Girard déboutés

Mardi 13 avril 2021, la Cour d’appel de Rennes rendait son jugement définitif concernant Catherine BLEIN, Conseiller Régional de Bretagne(N.I), visée par une plainte du CCIF (Collectif contre l’Islamophobie en France) ainsi que du président socialiste du Conseil Regional Loig Chesnais Girard. C’est un tweet « oeil pour oeil » émis à la  suite de la tuerie de Christchurch dans une mosquée

Élections régionales. L’Élysée fera tout pour empêcher le RN de s’emparer de la région Bretagne

La liste du Rassemblement national arrivera peut-être en tête au premier tour des élections régionales en Bretagne. Mais tout sera fait pour l’empêcher de l’emporter au second tour. La méthode s’appelle « Front républicain ». Dans le mois précédant ces élections, les sondages indiqueront la marche à suivre… Avoir un bon résultat au premier tour ne signifie pas victoire au second. C’est

Élections régionales. La recette de Jean-Yves Le Drian

Loïg Chesnais-Girard,( PS) est invité à écouter les conseils de Jean-Yves Le Drian : pour les régionales : « Il faut rassembler autour d’un projet un maximum de gens ». Pour le second tour, les marcheurs ou bien les écolos ? Jean-Yves Le Drian ne répond pas à la question. Jean-Yves Le Drian est gonflé. En tous les cas sa petite musique fait rire : pour

Aux élections régionales, Loïg Chesnais-Girard veut refaire 2015 en 2021

Aux élections régionales, l’objectif reste toujours le même : terminer en tête le second dimanche afin de pouvoir mettre la main sur l’exécutif. Si Jean-Yves Le Drian, en 2015, se permettait une promenade en solitaire,  Loïg Chesnais-Girard sera probablement contraint de fusionner au second tour avec une autre liste. Donc de négocier… Il y a encore quelques semaines, on ne savait

Ana Sohier (UDB), future vice-présidente du conseil régional de Bretagne ?

Le code électoral est impitoyable. Puisque tout se joue au second tour, pour y être qualifié, il faut obtenir «  au premier tour un nombre de suffrages au moins égal à 10% des suffrages exprimés ». Reste la solution de la fusion : « La composition de ces listes peut être modifiée pour comprendre les candidats ayant figuré au premier tour sur d’autres

Régionales. Ronan Dantec voulait devenir duc de Bretagne

La compétition est ouverte. Aux prochaines élections régionales, les écolos espèrent bien briller en Bretagne (4). Une obligation pour le second tour : fusionner avec la liste de Loïg Chesnais-Girard (PS). Mais s’ils devancent ce dernier au premier tour, ils exigeront la place de président. En réalisant un score important, ils pourront revendiquer un nombre substantiel de places éligibles sur la

Christian Troadec retrouve ses « amis » du PS

On raconte que Christian Troadec est en train de se rabibocher avec le PS en vue des élections régionales de mars 2021. En 2015, Jean-Yves Le Drian ignorait son existence, mais, l’an prochain, Loïg Chesnais-Girard (PS) pourrait rechercher des renforts du côté des régionalistes. Et comme Troadec en a marre des « petites listes », ils sont faits pour s’entendre… « Il semble

Le Drian connaît la recette du « grand projet régional mobilisateur »

Avec Jean-Yves Le Drian, les choses étaient faciles aux élections régionales. On ne votait pas « gauche » ou « PS », mais Le Drian – le seul homme politique que les Bretons connaissent pour le voir fréquemment dans les journaux et à la télévision. Qui soutiendra-t-il en mars 2021 ? Les élections municipales sont derrière nous, les élections sénatoriales appartiennent maintenant au passé –

Bientôt le retour des Bonnets rouges ?

Que ce soit dans le nord de la Bretagne (Trégor et Léon) ou bien dans la Basse-Loire (Nantes et Saint-Nazaire), les difficultés sociales s’accumulent en ce moment : Brittany Ferries, Airbus… Les élections régionales approchent. L’inquiétude de l’Élysée Il paraît qu’à l’Élysée on surveille tout particulièrement la Bretagne car les dossiers industriels et les risques sociaux inquiètent. On peut rappeler

À LA UNE

Ronan Loas, le candidat Macron désavoué par la Macronie !
A travers chants…Un carnet de chants édité par la Nouvelle Librairie
Fusillades, rixes...La situation est explosive dans les camps pour migrants dans le Nord
Rennes, Lorient, Quimperlé...urgences sous tension, lits fermés...vers une rupture du service public et des soucis dans les hôpitaux de Bretagne cet été ?

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !