Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Royaume-Uni. Les autorités incapables de localiser plus de 17 000 clandestins « demandeurs d’asile » [Vidéo]

La maîtrise de l’immigration clandestine au Royaume-Uni est toujours aussi chaotique : le ministère de l’Intérieur a avoué son incapacité à localiser plus de 17 000 demandeurs d’asile se trouvant dans le pays. Et ce, tandis que les arrivées de migrants illégaux par la Manche se sont multipliées ces derniers jours.

Royaume-Uni : plus de 17 000 demandeurs d’asile dans la nature ?

La gestion de l’immigration illégale au Royaume-Uni tourne à la mauvaise blague. À la fin du mois de novembre, plusieurs titres de presse britanniques ont indiqué que deux hauts fonctionnaires du ministère de l’Intérieur avaient admis qu’ils ne savaient pas où se trouvaient plus de 17 000 demandeurs d’asile dont les dossiers de demandes ont été retirés.

Des aveux concédés dans le cadre d’une audition devant une commission parlementaire sur les arriérés des dossiers de demandes d’asile au Royaume-Uni. Des arriérés qui, au mois de juin 2023, s’élevaient à plus de 137 000 dossiers outre-Manche tandis qu’en décembre 2022, le Premier ministre Rishi Sunak avait annoncé son ambition de venir à bout du stock de dossiers en attente d’ici la fin de l’année 2023 afin de soulager un système complètement débordé.

Une promesse qui semble plus que jamais intenable puisque de récents chiffres du ministère britannique de l’Intérieur ont montré que l’arriéré des demandes d’asile s’élevait à 122 585 au 29 octobre 2023, soit une baisse de 12 % par rapport au chiffre record de 138 782 à la fin du mois de février. La résorption totale de ce solde n’est donc pas pour tout de suite.

De multiples raisons invoquées

Quant au retrait de l’asile accordé à un clandestin par les autorités britanniques, il peut s’expliquer pour plusieurs raisons. Tout d’abord, dans le cas où un clandestin a déjà quitté le Royaume-Uni avant que sa demande ne soit traitée. Deuxième situation possible, la non-présentation d’un migrant à l’entretien de demande d’asile. Enfin, le clandestin arrivé au Royaume-Uni peut également choisir de faire une autre demande de permis de séjour.

Toujours est-il qu’actuellement, le ministère de l’Intérieur britannique est donc incapable de localiser 17 316 individus ayant vu leur demande d’asile retirée entre le mois de décembre 2022 et le mois de septembre 2023. Par ailleurs, à titre de comparaison, 2 141 demandes ont été refusées ou retirées en 2021, alors que 24 403 l’avaient été en 2004.

Au plan juridique, lorsqu’une demande d’asile est retirée, cela signifie qu’elle n’est plus prise en considération et que si le demandeur reste au Royaume-Uni, il est en situation irrégulière et peut être expulsé.

 

Les expulsions de clandestins à l’arrêt, mais pas les arrivées…

En parallèle de cette situation ubuesque, et tandis que le plan d’expulsion vers le Rwanda des clandestins a été jugé illégal le 15 novembre dernier par la Cour suprême britannique, le ministère britannique de l’Intérieur négocierait actuellement un nouveau traité qui, selon Rishi Sunak, répondra aux préoccupations de la Cour en question concernant la sécurité du Rwanda en tant que pays tiers.

Des annonces insuffisantes pour décourager les clandestins traversant la Manche depuis les côtes françaises afin de gagner le littoral anglais. Au 28 novembre, 28 072 migrants ont réalisé la traversée maritime à bord de petites embarcations depuis le début de l’année 2023.

Si les chiffres sont inférieurs à ceux, records, observés en 2022, ils n’en demeurent pas moins problématiques pour un Royaume-Uni manifestement incapable de gérer tant les arrivées de clandestins que leur présence sur son sol et leur expulsion.

Royaume-Uni

Source : BBC

Pas plus tard qu’en fin de semaine dernière, ce sont environ 600 migrants illégaux qui ont débarqué sur les côtes britanniques entre le vendredi 1er et le samedi 2 décembre. Au titre du mois de novembre, plus de 1 600 clandestins sont parvenus à rejoindre le littoral anglais à bord de 33 embarcations. Toujours selon les chiffres des autorités britanniques, 1 264 migrants ont atteint les côtes du Royaume-Uni entre le 26 novembre et le 2 décembre.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

4 réponses à “Royaume-Uni. Les autorités incapables de localiser plus de 17 000 clandestins « demandeurs d’asile » [Vidéo]”

  1. Hadrien Lemur dit :

    Témoignage hallucinant d’un « responsable » politique qui a perdu ni plus ni moins que 17 000 clandestins dans la nature. Le type en vient même à bégayer (en Anglais c’est plus fun) quand on lui demande où ils sont passé. Il faudrait leur prêter Darmanin, lui au moins sait comment mentir devant une commission parlementaire. L’occident est vraiment mal barré.

    • JCML dit :

      Bonjour,
      C’est facile de “critiquer” l’Angleterre mais chez nous on ne sait sans doute pas combien sont “dans la nature”. Quant à lui prêter un sinistre euh… ministre, ce n’est pas la peine il vaut mieux le garder chez nous, on connait son niveau d’incapacité. N’ajoutons pas de sel sur la plaie de l’anglais.
      Bonne journée?

  2. Bran ruz dit :

    On a franchement aucunes leçons à donner aux rosbifs dur ce sujet , puisque les autorités françaises sont dans la même situation délirante !! Souvenons-nous de l’océan viking qui a tranquillement débarqué des centaines d’envahisseurs à Hyères Toulon qui pour beaucoup ont disparus dans la nature quelques jours plus tard. Pire , trois de ceux-ci étaient fichés S et identifiés comme tel dès leur arrivée sur notre sol , où sont-ils à cette heure ?

  3. patphil dit :

    quand on veut on peut ! mais quand on ne veut pas vraiment…

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

International

Point de vue. La démocratie britannique a cédé à l’intimidation islamiste

Découvrir l'article

International, Santé, Social, Sociétal

Tiers-mondisation. Gale, scorbut, rachitisme : le retour de maladies de l’ère victorienne au Royaume-Uni

Découvrir l'article

Immigration, International, Sociétal, Vidéo

Royaume-Uni. Rémunérer des influenceurs TikTok pour dissuader les clandestins ? [Vidéo]

Découvrir l'article

Immigration, International

Royaume-Uni. Un nouveau coup d’arrêt pour le projet d’expulsion des clandestins vers le Rwanda ?

Découvrir l'article

International, Sélection de la rédaction

Grand remplacement au Royaume Uni : Une population de plus de 70 millions d’habitants d’ici 2026, du fait de l’immigration

Découvrir l'article

A La Une, Education, Immigration, International, Sociétal

Royaume-Uni. De grandes universités accusées de pratiquer la préférence étrangère pour des raisons financières

Découvrir l'article

Immigration, International

Belgique. Aidées par la justice, les ONG pro-migrants font les poches des contribuables

Découvrir l'article

A La Une, Immigration, International

Îles Canaries (Espagne). Avec plus de 7 000 clandestins débarqués en janvier, le total du 1er semestre 2023 déjà dépassé

Découvrir l'article

International

L’auteur de l’attentat chimique de Londres s’est revendiqué chrétien pour pouvoir rester au Royaume-Uni

Découvrir l'article

Immigration, International

Royaume-Uni. Les expulsions de clandestins vers le Rwanda bloquées par la Chambre des Lords [Vidéo]

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍