Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Tiers-mondisation. Gale, scorbut, rachitisme : le retour de maladies de l’ère victorienne au Royaume-Uni

Si la tiers-mondisation de la France se constate notamment dans le domaine de la santé, la situation est également très préoccupante au Royaume-Uni.

Le 20 février dernier, France Culture évoquait ainsi une information initialement rapportée par le quotidien britannique The Guardian et faisant état d’une recrudescence des cas de scorbut, de gale ou encore de rachitisme outre-Manche. Des maladies présentées par le média de service public comme datant « de l’ère victorienne » et « associées à la misère ».

Des maladies de l’ère victorienne de retour outre-Manche

Selon une enquête de l’hebdomadaire britannique The Observer, il y a actuellement trois cas de gale pour 100 000 habitants en Angleterre (principalement dans le nord du pays), soit 2 000 par an, tandis que 423 patients ont été admis dans des hôpitaux anglais pour du rachitisme en 2022 et que les cas de maladies sexuellement transmissibles, telles que la syphilis, ont augmenté de 15 % pour atteindre 8 692 en 2022 – le nombre de cas le plus élevé enregistré depuis 1948.

Sir Michael Marmot, directeur de l’Institute of Health Equity de l’University College de Londres, a déclaré : « L’idée que nous commençons à souffrir des mêmes maladies que celles dont souffraient, à l’époque victorienne, les personnes effectuant de longs voyages en mer en raison de la pénurie d’agrumes est tout simplement horrible ».

Rappelons par exemple que la tuberculose, une maladie qui affecte les poumons, peut être mortelle si elle n’est pas traitée. En 2023, 4 850 cas ont été recensés en Angleterre, soit une augmentation de plus de 10,7 % par rapport à 2022 (4 380 cas) et le chiffre le plus élevé enregistré depuis 2017.

Tiers-mondisation : des raisons vraiment « sociales » ?

En ce qui concerne le rachitisme (une maladie ayant presque totalement disparu de nos contrées), The Times, autre quotidien britannique, explique que celui-ci est provoqué par un manque de vitamine D ou de calcium. Avec pour principales conséquences un ralentissement de la croissance et de potentielles déformations osseuses.

Quant au scorbut, venant sanctionner une carence en vitamine C, la maladie a été soignée chez 188 patients britanniques en l’espace d’un an.

Concernant la malnutrition justement, le nombre de cas aurait quadruplé en 12 ans outre-Manche tandis que 10 000 Britanniques ont été hospitalisés pour cette raison en un an. Selon The Guardian, un Britannique sur cinq (soit plus de 14 millions d’individus) vivrait actuellement dans la pauvreté.

Enfin, si France Culture a pointé du doigt les « coupes budgétaires dans les aides sociales et la santé » menées par les conservateurs britanniques « au pouvoir depuis près de quinze ans » pour tenter d’expliquer la situation, l’écrivain Laurent Obertone a laissé entendre un autre point de vue :

Crédit photo : capture YouTube (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

5 réponses à “Tiers-mondisation. Gale, scorbut, rachitisme : le retour de maladies de l’ère victorienne au Royaume-Uni”

  1. Dany dit :

    Toute arrivée d’étrangers doit donner lieu à une quarantaine et dépistage des maladies importées.
    C’est pourtant logique !!

  2. gautier dit :

    L’Angleterre: l’hôpital toujours plus cher, retraite réduit de 40%, les mutuels, il faut gagner 4000 euros pour pouvoir payer, tout comme nous en France, ce sera un pays du tiers monde si nos dirigeants ne sont pas envoyés au Pole Nord avec les phoques ! ce qu’ils sont avec leur copines Mondialistes ! !

  3. Hadrien Lemur dit :

    Tout comme les punaises de lit, le scorbut la gale et autres ont dut être ramenée en Europe dans les bagages des hommes d’affaires globe-trotters…C’est du moins la version que nous serons obliger d’avaler sous peine d’ostracisation facho.

  4. Bran Ruz dit :

    France 1980 , tuberculose presque totalement éradiquée . France 2023 , tuberculose 5000 cas . Et on dit entre autre merci qui ? La mondialisation, les portes ouvertes au monde entier , l’idéologie qui nous fait soigner le monde entier dans nos hôpitaux à l’agonies. A quand le retour du choléra et des diverses formes de pestes moyenâgeuses ? A quand un ebola importé d’Afrique par quelques envahisseurs traversant la méditerranée toutes les semaines ? Bientôt sans doute.

  5. AraoK 29 dit :

    Apparemment tous les problèmes évoqués ne posent pas soucis à nos dirigeants de la santé, d’autant plus que les politiques aux manettes dans les anciennes colonies y compris les épouses, familles ….etc se font un malin plaisir de venir se faire soigner “chez nous” ,en omettant de régler la note alors que de (trop)nombreux de nos concitoyens décèdent du cancer (entre autres) faute de pouvoir payer les traitements qui leur seraient utiles.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

International

Guerre ethnique et religieuse entre gangs dans les prisons les plus dures du Royaume-Uni

Découvrir l'article

International

Un délinquant sexuel afghan ne sera pas expulsé du Royaume-Uni par crainte de “maltraitance” lors de son retour au pays

Découvrir l'article

A La Une, International

Bloqueurs de puberté, conséquences du changement de sexe, enfants cobayes et victimes…Un rapport médical choc sur le genre fait scandale au Royaume-Uni

Découvrir l'article

A La Une, Economie

L’Europe, le Royaume-Uni et l’héritage du Brexit : Entretien avec David Frost

Découvrir l'article

A La Une, International

Royaume-Uni. « Le Parti conservateur a un grave problème ». Entretien avec Robin Harris

Découvrir l'article

International

Royaume-Uni. Farage demande au gouvernement de publier les statistiques complètes sur les crimes commis par les migrants

Découvrir l'article

Immigration, International

Royaume-Uni. Le coût de l’hébergement des clandestins toujours plus élevé pour les contribuables

Découvrir l'article

Animaux

Entéropathies inflammatoires du chat (ERIS) : signes d’alerte, moyens de prévention et prise en charge

Découvrir l'article

Immigration, International, Religion, Sociétal

Islamisation. Les stades de football anglais à l’heure du Ramadan [Vidéo]

Découvrir l'article

Santé

La dyslexie, un trouble mal compris

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky