page contents
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Gabegie. Le député européen le mieux payé de Bruxelles a gagné 3 millions d’euros l’année dernière

Au moins un eurodéputé sur quatre a une activité extraparlementaire rémunérée, mais certains sont beaucoup plus lucratifs que d’autres, a révélé le nouveau rapport de Transparency International le lundi 6 mai. Pour 2023, les membres du Parlement européen ont révélé un total de près de 9 millions d’euros de revenus extraparlementaires, dont plus d’un tiers a été réalisé par un seul eurodéputé qui fait actuellement l’objet d’une enquête pour fraude.

L’enfant chéri de la Lituanie

Il y a beaucoup à découvrir dans les données de Transparency, mais il y a aussi un eurodéputé qui vole incontestablement la vedette : le non-aligné Viktor Uspaskich, l’ancien chef du parti travailliste de Lituanie.

Selon ses déclarations publiques, cet entrepreneur d’origine russe gagne 3 millions d’euros par an grâce à une société appelée Edvervita. Essentiellement une société immobilière, Edvervita vend également d’autres produits, y compris, semble-t-il, de l’eau de guérison miraculeuse. En 2020, l’entreprise a été critiquée pour avoir prétendu que son eau minérale protégeait ses consommateurs du COVID – annoncé par M. Uspaskich lui-même lors d’une diffusion en direct sur Facebook – ce que les autorités lituaniennes ont qualifié de « violation évidente de la loi ».

Le plus grand scandale de l’eurodéputé a toutefois éclaté il y a quelques semaines, après que les autorités lituaniennes ont perquisitionné ses propriétés ainsi que le siège du parti travailliste. Le service d’enquête sur la criminalité financière de Vilnius (FNTT) soupçonne Uspaskich d’avoir détourné plus de 500 000 euros entre 2014 et 2020 en réclamant le salaire et les avantages d’une personne employée en tant qu’assistante parlementaire sur le papier uniquement.

Maintenant, même si Uspaskich représente plus d’un tiers de l’ensemble des revenus supplémentaires du Parlement, il reste encore beaucoup à faire jusqu’à 8,7 millions d’euros, et les données de Transparency fournissent des indications précieuses.

Comment les députés gagnent-ils de l’argent ?

D’après les données, 70 % des députés européens exercent une activité annexe, mais la plupart d’entre elles ne sont pas rémunérées ou sont divulguées en tant que telles. Seuls 26 % des députés ont déclaré être rémunérés pour leurs activités secondaires, mais il s’agit probablement d’une sous-estimation, car les députés ne sont tenus de déclarer que les revenus supérieurs à 5 000 euros par an provenant d’une seule source. Ces 26 %, soit environ 190 personnes, gagnent environ 8,7 millions d’euros par an en dehors de leur emploi principal.

Le métier de député européen est bien rémunéré en soi. En moyenne, ils gagnent 120 000 euros, auxquels s’ajoutent des indemnités telles que les frais de déplacement ou les 350 euros supplémentaires qu’ils perçoivent chaque jour pour couvrir leurs frais d’hébergement et de repas à Bruxelles ou à Strasbourg. Il n’en reste pas moins que l’argent ne fait jamais de mal et qu’il n’est pas illégal d’avoir une activité annexe pour compléter son salaire de parlementaire, à condition qu’il n’y ait pas de conflit d’intérêts, comme le lobbying en faveur d’une législation à laquelle ils ont participé.

Transparency International a trouvé quelques emplois secondaires louches qui pourraient bien constituer un conflit d’intérêts. L’un d’entre eux est membre du conseil d’administration d’une entreprise technologique spécialisée dans les systèmes de paiement, tout en ayant rédigé plusieurs textes législatifs pertinents. Un autre travaille pour un cabinet d’avocats international qui affirme être « profondément influencé par le droit européen ». Certaines des descriptions de poste divulguées par les candidats sont soupçonnées d’être intentionnellement vagues, comme le fait de s’occuper de « plans d’affaires dans le domaine des énergies renouvelables ».

Néanmoins, l’écrasante majorité (82%) des activités rémunérées au Parlement provient de la participation à des conseils d’administration, 13% d’activités rémunérées et seulement 5% de l’actionnariat. Cette dernière catégorie est peut-être la moins déclarée, car la détention d’actions ne doit être divulguée que si les activités de l’entreprise sont susceptibles d’avoir des répercussions sur la politique publique, et la décision est laissée à l’entière discrétion des députés.

Répartition des partis – le PPE en tête

L’analyse de Transparency a également révélé que les eurodéputés de centre-droit sont plus susceptibles d’avoir une activité rémunérée à côté de leur travail – ou, peut-être, plus susceptibles de la divulguer. Cependant, si l’on examine les votes sur la protection des règles laxistes actuelles, le tableau est plus nuancé.

Sur les sept groupes parlementaires, seules les majorités du Parti populaire européen (PP) de centre-droit, du parti libéral Renew et du groupe national conservateur des Conservateurs et Réformistes européens (ECR) ont voté contre la proposition d’interdiction de toutes les activités de lobbying rémunérées. La plupart des eurodéputés plus à gauche ainsi que la majorité du parti populiste de droite Identité et Démocratie (ID) ont soutenu les règles plus strictes.

Parmi eux, le PPE était de loin le plus intransigeant sur la protection de leurs emplois secondaires, avec 95,8 % du parti rejetant le changement. Cela se vérifie : les données montrent que le PPE a la plus grande proportion de représentants ayant un emploi secondaire (33,3%), suivi par les socialistes (S&D) avec 27,1%. Sur la liste des dix députés ayant les revenus les plus élevés, quatre appartiennent au PPE, un à Renew, un au S&D et un à l’ID, tandis que trois d’entre eux sont non alignés.

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

5 réponses à “Gabegie. Le député européen le mieux payé de Bruxelles a gagné 3 millions d’euros l’année dernière”

  1. Maury dit :

    Svp.
    N’oubliez pas l’emploi du subjonctif pour écrire correctement le français.

  2. gaudete dit :

    Quelle honte soit c’est leur rémunération en tant que députés et là c’est déjà du vol vu leurs “salaires”soit c’est leur autre activité mais pas les deux

  3. Gaï de Ropraz dit :

    Tiens on le découvre !?!? ……
    Mais il est un fait certain c’est que faire de la politique, ENRICHIT !!!!!!!!!!!!!!!!!!

  4. René dit :

    Bonjour, un certificat d’absence de liens et de conflits d’intérêt daté, signé et cacheté par le parlementaire européen concerné par lequel il jurera n’avoir aucun conflit d’intérêt serait pertinent ; il signalerait sur le document ses activités annexes susceptibles d’en créer un et avec ce document, les menteurs et corrompus seront bien embêtés en conscience si c’est le cas mais peut-être que je me fais des illusions. Dans ce cas, il faut aller voter le 9 juin prochain pour des listes qui prônent le Frexit. Tant pis si je suis traité de “vilain facho” ou d’ultra droite ou je ne sais quoi mais n’ayons plus peur ; salut.

  5. patphil dit :

    sans compter les enrichissements douteux , pots de vin, cadeaux des lobbys etc.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Economie, International

Immigration. 1,1 million de migrants ont demandé l’asile dans l’UE en 2023 – seulement 90 000 expulsions

Découvrir l'article

A La Une, Sociétal

Romain Petitjean : « Du point de vue de l’Institut Iliade, tous les champs de bataille doivent être investis » [Interview]

Découvrir l'article

International

Europe. Marine Le Pen, Wilders et les leaders d’Identité et Démocratie (ID) discutent d’un éventuel “supergroupe” au Parlement Européen

Découvrir l'article

Tribune libre

L’Europe est de retour. [L’Agora]

Découvrir l'article

A La Une, Politique

Elections Européennes 2024. Les résultats dans toute l’Europe.

Découvrir l'article

Economie

Quelles sont les compagnies aériennes qui enregistrent le plus de retards et d’annulations en Europe ?

Découvrir l'article

A La Une, Immigration, International

« Le PPE commence tout juste à comprendre les dangers de l’immigration de masse » : Entretien avec Geoffrey van Orden

Découvrir l'article

A La Une, International

Fabrice Leggeri sur l’immigration : « Nous devons lutter contre le faux discours diffusé par les ONG et la Commission Européenne »

Découvrir l'article

International

Immigration. En dix ans, les dirigeants actuels de l’Union Européenne ont permis l’entrée de l’équivalent d’un nouvel Etat membre

Découvrir l'article

International, Tribune libre

«Deutschland den Deutchen, Ausländer Raus ». Comment vous dire autrement que la jeunesse d’Europe ne veut plus de l’immigration ? [L’Agora]

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky