page contents
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Santé. Aides auditives : attention aux pratiques frauduleuses !

De récentes pratiques illégales émanant de certaines sociétés d’audioprothèses suscitent l’inquiétude. Facturations abusives et démarchages téléphoniques figurent parmi les méthodes dénoncées. Pour aider à lutter contre ces fraudes, l’Assurance Maladie recommande quelques précautions essentielles et invite à signaler toute activité suspecte.

Les nouvelles pratiques frauduleuses liées aux audioprothèses

Depuis la mise en place de la réforme du 100 % Santé le 1er janvier 2021, permettant un accès sans reste à charge aux aides auditives sur prescription médicale, de nouvelles escroqueries ont émergé. Ces fraudes concernent principalement des démarchages téléphoniques et des facturations abusives.

Les assurés sont souvent contactés par SMS pour effectuer des tests auditifs en magasin ou à domicile, réalisés par des centres auditifs ou des personnes non qualifiées sous le prétexte d’un dépistage gratuit. Ces tests conduisent souvent les personnes à croire qu’elles doivent se munir d’aides auditives.

Certaines entreprises d’audioprothèses incitent les assurés à obtenir des prescriptions médicales ou les informent qu’elles contacteront directement leur médecin. Il est important de rappeler que seules les consultations avec un médecin peuvent déterminer la nécessité d’appareils auditifs et délivrer une prescription.

Ces comportements illégaux doivent être signalés pour que l’Assurance Maladie puisse réagir rapidement et efficacement. Les assurés peuvent écrire à leur caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) ou à leur complémentaire santé en précisant leur nom, adresse, et une description détaillée de la situation observée.

Adopter les bonnes pratiques

Pour se prémunir contre les fraudes, il est crucial de suivre certaines recommandations.

Tout d’abord, il est primordial de ne jamais partager ses informations personnelles, telles que son numéro de sécurité sociale ou ses coordonnées bancaires, en réponse à des sollicitations par courriel, SMS, ou téléphone prétendant émaner de l’Assurance Maladie.

Éviter de prendre rendez-vous à domicile pour un dépistage gratuit est également essentiel, car les tests auditifs à domicile par des sociétés d’audioprothèses ne sont pas autorisés ; il est recommandé de se rendre dans un centre auditif agréé.

Il faut aussi toujours veiller à récupérer sa carte Vitale à la fin de chaque consultation ou soin. Il est également important de vérifier régulièrement ses relevés de remboursements sur le compte ameli (ou en version papier) pour confirmer leur conformité avec les soins réellement reçus.

Autre conseil, ne jamais acheter une prescription médicale pour des aides auditives est crucial pour éviter des sanctions sévères, telles que des amendes, la suspension des prestations, voire des peines de prison.

Enfin, il faut signaler à sa CPAM ou à sa complémentaire santé toute suspicion de soins non effectués ou d’usage frauduleux de sa carte Vitale.

Femme médecin équid’un patient masculin d’une aide auditive

Conseils avant et après l’achat d’aides auditives

Pour bénéficier d’une prise en charge, l’appareillage auditif doit être prescrit par un médecin, qu’il s’agisse d’un ORL ou d’un généraliste équipé. Le médecin réalise un audiogramme et rédige une ordonnance d’aide auditive si nécessaire.

Avec cette ordonnance, il est conseillé de choisir un audioprothésiste à proximité pour faciliter la phase d’adaptation, qui peut nécessiter plusieurs rendez-vous. Lors de la première consultation, l’audioprothésiste doit réaliser des examens et tests auditifs, fournir un devis détaillé incluant le coût des appareils, des accessoires, et des prestations d’adaptation, et proposer un test de l’appareil pendant 30 jours.

L’achat de l’appareil auditif ne se concrétise qu’après ces 30 jours, une fois que l’audioprothésiste a vérifié l’adéquation de l’appareil aux besoins du patient. Il est essentiel de maintenir un suivi régulier pour s’assurer que l’appareil reste bien adapté. Un suivi gratuit est généralement proposé pendant toute la durée de vie de l’appareil : trois rendez-vous la première année (à 3, 6, et 12 mois) et deux rendez-vous par an à partir de la deuxième année.

Ces mesures visent à garantir non seulement l’efficacité de l’appareillage auditif, mais aussi à protéger les assurés contre les pratiques frauduleuses.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Une réponse à “Santé. Aides auditives : attention aux pratiques frauduleuses !”

  1. Jacques Gautron dit :

    Cet article ne mentionne pas le fait qu’entre des aides auditives remboursées à 100% et celles qui coutent 2 ou 3.000 € l’une la différence de qualité est imperceptible. Donc celui qui achète une paire d’aides auditives soi-disant de première qualité paie pour ceux qui se contentent de celles remboursées à 100%. C’est une arnaque de l’Etat !

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Santé

Santé. Les mécanismes de l’audition

Découvrir l'article

Economie, Santé, Social, Sociétal

Seine-Saint-Denis. Audioprothèses : plus de 8 millions d’euros de fraudes aux frais de l’Assurance maladie

Découvrir l'article

Social, Société

Assurance maladie. Quatre minutes pour répondre…

Découvrir l'article

Sociétal

Perte d’audition et appareillage auditif : les idées reçues

Découvrir l'article

Santé

La 26e édition de la campagne annuelle de dépistages auditifs se déroulera le 9 mars 2023

Découvrir l'article

Santé, Social

Santé. Téléconsultations : où en est-on dans la prise en charge ?

Découvrir l'article

Sociétal

Une ancienne arnaque à la carte vitale refait surface, voici comment l’éviter

Découvrir l'article

Santé

Les principales causes d’une dégradation permanente ou temporaire de l’audition, et ce qu’il faut faire pour y remédier

Découvrir l'article

Santé, Social

Santé. Tout ce que vous devez savoir sur la téléexpertise médicale, désormais ouverte à tous

Découvrir l'article

Santé, Social

Santé. Bruit au travail : des risques à prendre au sérieux face à des troubles auditifs irréversibles

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky