Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Immigration. 1,1 million de migrants ont demandé l’asile dans l’UE en 2023 – seulement 90 000 expulsions

Le rapport annuel de l’Agence de l’Union européenne pour l’asile (AUEA) pour 2023, publié il y a quelques jours, met en lumière certaines données clés sur l’état du système d’asile européen, notamment une nouvelle augmentation du nombre global de demandes et un niveau toujours faible d’expulsion des demandeurs d’asile déboutés – ainsi que l’échec du système dit de Dublin.

Le rapport de 321 pages, publié le 14 juin, conclut que les pays de l’UE ont continué à accueillir “un nombre record de personnes ayant besoin de protection” en 2023, avec 1,1 million de personnes ayant obtenu une protection temporaire au cours de l’année et 1,1 million de nouvelles demandes enregistrées dans le même temps, ce qui représente une forte augmentation de 25 % par rapport à 2022.

En revanche, les taux d’expulsion des demandeurs d’asile déboutés sont restés faibles. Selon l’agence européenne de contrôle des frontières Frontex, plus de 420 000 ordres d’expulsion ont été émis en 2023, mais seulement 90 000 (soit 21 %) ont été effectivement exécutés, ce qui “indique une marge d’amélioration”, note poliment le rapport.

Le rapport montre également à quel point le système de Dublin est dysfonctionnel – un système censé garantir que les demandeurs d’asile restent dans le premier pays où ils ont déposé leur demande. Si les migrants se rendent plus loin dans l’UE, les autorités locales peuvent demander des “transferts de Dublin”, et les pays d’origine sont censés reprendre les demandeurs d’asile.

Selon les données, 176 000 demandes de ce type ont fait l’objet d’une décision positive (soit un taux d’acceptation de 72 %), mais seulement 15 000 environ, soit 8,5 % de ces transferts, ont été suivis d’effet. Cela souligne ce que les députés européens conservateurs disent depuis longtemps, à savoir que le système défaillant de Dublin est incompatible avec la libre circulation dans l’espace Schengen.

Malgré le nombre record de demandes d’asile acceptées, 883 000 demandeurs d’asile étaient encore en attente d’une décision dans l’UE à la fin de l’année – le chiffre le plus élevé depuis 2015, lorsque les cas restants en attente s’élevaient à 916 000 en décembre.

Le taux de reconnaissance global en 2023 – le taux de demandes acceptées par rapport au nombre total de décisions – s’élevait à 43 %. Les autres demandes ont été rejetées pour la plupart, mais dans quelques cas, d’autres formes de protection nationale ont été accordées.

Au cours de la même période, Frontex a enregistré 385 000 entrées illégales, soit une augmentation de 18 % par rapport à l’année précédente.

“Ce total combiné a placé les systèmes d’asile et d’accueil sous une pression extrême”, affirment les auteurs, ajoutant que “le nombre de demandeurs d’asile rappelait la crise migratoire de 2015-2016.” Cependant, selon eux, la façon dont l’Europe a cessé de qualifier le phénomène de “crise” peut également indiquer une meilleure préparation et une meilleure gestion qu’il y a huit ans.

En outre, le rapport souligne que la majorité (plus de 70 %) des demandes d’asile totales ont été déposées dans quatre pays seulement. L’Allemagne arrive en tête avec 334 000 demandes (+45 % par rapport à 2022), suivie de la France avec 167 000 demandes (+7 %), de l’Espagne avec 162 000 demandes (+38 %) et de l’Italie avec 136 000 demandes (+63 %).

Par rapport à la population de chaque pays, Chypre arrive largement en tête avec 13 000 demandes d’asile pour un million d’habitants. La petite nation insulaire confrontée à l’afflux récent de réfugiés syriens est suivie par l’Autriche (6 500 par million), la Grèce (6 200) et l’Allemagne (4 000).

Par nationalité, la Syrie, l’Afghanistan et la Turquie représentent plus d’un tiers du total des demandes. La Turquie pourrait ne pas rester longtemps à la troisième place, note le rapport, car elle a enregistré la plus forte augmentation en un an, avec 82 % de migrants turcs supplémentaires demandant l’asile dans l’UE par rapport à 2022.

Cependant, comme il s’agit d’un pays relativement sûr, le taux de reconnaissance des migrants turcs n’a été que de 38 %, tandis que les taux de reconnaissance les plus élevés ont été enregistrés pour les migrants syriens (94 %), ukrainiens (92 %) et palestiniens (87 %).

Bien que les règles de l’UE soient les mêmes, le taux de reconnaissance varie considérablement d’un État membre à l’autre. L’Estonie est le seul pays dont la moyenne est supérieure à 90 %, suivie par le Portugal et les Pays-Bas, tandis que l’Espagne, la Roumanie et Chypre sont les pays où les demandeurs d’asile ont le moins de chances d’obtenir gain de cause.

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

4 réponses à “Immigration. 1,1 million de migrants ont demandé l’asile dans l’UE en 2023 – seulement 90 000 expulsions”

  1. Gaï de Ropraz dit :

    Ces chiffres sont totalement ridicules. D’aucuns comprennent que si moins de 10% des demandeurs d’asile sont repoussés, de toutes manieres, les frontières étant aussi poreuses, les “non-acceptés”, soit se fondent dans la foule, soit reviennent avec succès d’une autre manière. En réalité l’Europe se tire non pas une balle, mais un boulet dans le pied !!! Et comme ces peuplades forniquent bien plus que l’Humain Blanc, faites le calcul pour savoir dans combien de temps seront-ils majoritaires dans le pays …

  2. DOMPER SILVIA dit :

    le Président Boumediene disait : ” Nous conquerront l’ Europe avec le ventre de nos femmes ” et bien on y est !

  3. GNA46 dit :

    Et qui s’étonnera de ce virement à tribord toutes; d’une grande partie de cette pauvre Europe menée par des “bureaucrates” anesthésiés, grassement rémunérés, et confortablement installés à Strasbourg et à Bruxelles ?…
    Et je n’évoquerai pas ici nos “dirigeants” de la même veine que ceux ci-dessus… feignants !
    Tout ça doit disparaitre pour que nous repartions sur d’autres bases un peu mieux réfléchies. Ca urge !…
    Aux urnes citoyens, et c’est là que nous pouvons le mieux exprimer nos contrariétés !

  4. patphil dit :

    500.000 par an en france

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

International

Grand remplacement au Royaume-Uni. L’immigration massive est à l’origine de la plus forte augmentation de la population depuis 75 ans

Découvrir l'article

International

Mettre fin à l’ordre mondial fondé sur l’hégémonie libérale : le plan de Viktor Orban

Découvrir l'article

A La Une, International

Stephen Nikola Bartulica : « Une grande partie de la responsabilité de ce qui se passe en Europe incombe aux dirigeants politiques conservateurs » [Interview]

Découvrir l'article

International

Immigration. Le Parlement finlandais adopte une nouvelle législation sur le contrôle des frontières

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine, Histoire

Essai sur la démologie ou science des peuples européens [Partie 2]

Découvrir l'article

Sociétal

Répression médiatique. CNews sanctionné par l’Arcom de 80 000 euros d’amendes pour avoir laissé dire à un intervenant que « l’immigration tue »

Découvrir l'article

International

Immigration. Le gouvernement allemand fait obstruction aux plans d’expulsion des Afghans

Découvrir l'article

Football, Sport

La star du football en Allemagne Toni Kroos déplore les conséquences de l’immigration dans son pays

Découvrir l'article

A La Une, Sociétal

David Engels : « En Pologne, le gouvernement tente de prendre en main l’enseignement primaire et secondaire afin d’influencer la jeunesse » [Interview]

Découvrir l'article

International

Une majorité relative d’Européens veulent que l’Ukraine négocie la paix avec la Russie

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky