Étiquette : décolonialisme

Les 10 noms de lieux les plus « Nègres » de France

La polémique fait rage après la découverte du hameau de « les Nègres » en Charentes par le conseiller régional Nouvelle-Aquitaine Karfa Sira Diallo. Chacun y allant de sa petite science le débat dérape lentement mais sûrement, la dernière tendance étant de s’écharper sur l’éthymologie du mot « Niger », le pays. La militante Rokhaya Dialo se faisant pour l’occasion spécialiste en toponymie. Mais

Nantes. Quand le musée d’Histoire du château des ducs de Bretagne affirme son « engagement décolonial »

Est-ce une N-ième provocation ou un sentiment d’impunité ? Le musée d’Histoire du château des ducs de Bretagne à Nantes réaffirme sans honte son « engagement » à travers de courtes vidéos publiées sur les réseaux sociaux dans le débat actuel sur le décolonialisme. L’idéologie du « décolonialisme » réinstaure un système totalitaire qui racialise les individus et oppose une majorité « dominante »

Naoned : sizhun diwezhañ evit « didrevadenniñ e doare soñjal »

Setu tudoù da betra a servij an arc’hant publik e Naoned : « didrevadenniñ hor doare soñjal, hor sav-boent » ha da vammiñ dirak ur bern kozh bidonioù  ! Er mare-mañ e c’hell naonediz gwelet seurt videoig war ar rouedadoù sokial skignet gant kastell duked Breizh. Ur mirdi war istor Naoned hag istor Breizh eo sañset bezañ ar C’hastell ha n’eo ket

Sociétal : quand le ministère de la justice pratique le bourrage de crânes

Le ministère de la Justice, une administration sombre et austère ? Que nenni ! Sur son site internet, l’institution met régulièrement en ligne des articles concernant l’histoire et le patrimoine. Des grands procès historiques sont notamment abordés avec un regard actuel. Hélas, l’air du temps LGBT, féministe et décolonialiste se fait largement sentir dans cette rubrique qui devrait pourtant être

Nantes : Quand le château des Ducs de Bretagne promeut (encore) les délires féministes et indigénistes

Après le scandale de l’exposition Expression(s) Décoloniale(s) et des ouvrages de la librairie du château des ducs de Bretagne à Nantes faisant la promotion de l’indigénisme le plus décomplexé, une nouvelle affaire jette une ombre supplémentaire sur ce monument de l’histoire bretonne. Le 16 septembre, dans le cadre de la « Nantes Digital Week » (sic !) organisée avec des partenaires tout

Universités françaises. « Queer theory », décolonialisme, « care », LGBT : ces thèses auxquelles vous n’échapperez pas

La polémique sur la prise en main des départements de sciences sociales à l’Université par le progressisme fanatique a de beaux jours devant elle. Car pendant que Frédérique Vidal enquête sur l’islamo-gauchisme, les sujets de thèse les plus étranges continuent à être proposés. Petit florilège des concepts auquels vous n’échapperez pas : A l’université Paris Est, un sujet d’importance nationale est

Les 10 noms de lieux les plus « Nègres » de France

La polémique fait rage après la découverte du hameau de « les Nègres » en Charentes par le conseiller régional Nouvelle-Aquitaine Karfa Sira Diallo. Chacun y allant de sa petite science le débat dérape lentement mais sûrement, la dernière tendance étant de s’écharper sur l’éthymologie du mot « Niger », le pays. La militante Rokhaya Dialo se faisant pour l’occasion spécialiste en toponymie. Mais

Nantes. Quand le musée d’Histoire du château des ducs de Bretagne affirme son « engagement décolonial »

Est-ce une N-ième provocation ou un sentiment d’impunité ? Le musée d’Histoire du château des ducs de Bretagne à Nantes réaffirme sans honte son « engagement » à travers de courtes vidéos publiées sur les réseaux sociaux dans le débat actuel sur le décolonialisme. L’idéologie du « décolonialisme » réinstaure un système totalitaire qui racialise les individus et oppose une majorité « dominante »

Naoned : sizhun diwezhañ evit « didrevadenniñ e doare soñjal »

Setu tudoù da betra a servij an arc’hant publik e Naoned : « didrevadenniñ hor doare soñjal, hor sav-boent » ha da vammiñ dirak ur bern kozh bidonioù  ! Er mare-mañ e c’hell naonediz gwelet seurt videoig war ar rouedadoù sokial skignet gant kastell duked Breizh. Ur mirdi war istor Naoned hag istor Breizh eo sañset bezañ ar C’hastell ha n’eo ket

Sociétal : quand le ministère de la justice pratique le bourrage de crânes

Le ministère de la Justice, une administration sombre et austère ? Que nenni ! Sur son site internet, l’institution met régulièrement en ligne des articles concernant l’histoire et le patrimoine. Des grands procès historiques sont notamment abordés avec un regard actuel. Hélas, l’air du temps LGBT, féministe et décolonialiste se fait largement sentir dans cette rubrique qui devrait pourtant être

Nantes : Quand le château des Ducs de Bretagne promeut (encore) les délires féministes et indigénistes

Après le scandale de l’exposition Expression(s) Décoloniale(s) et des ouvrages de la librairie du château des ducs de Bretagne à Nantes faisant la promotion de l’indigénisme le plus décomplexé, une nouvelle affaire jette une ombre supplémentaire sur ce monument de l’histoire bretonne. Le 16 septembre, dans le cadre de la « Nantes Digital Week » (sic !) organisée avec des partenaires tout

Universités françaises. « Queer theory », décolonialisme, « care », LGBT : ces thèses auxquelles vous n’échapperez pas

La polémique sur la prise en main des départements de sciences sociales à l’Université par le progressisme fanatique a de beaux jours devant elle. Car pendant que Frédérique Vidal enquête sur l’islamo-gauchisme, les sujets de thèse les plus étranges continuent à être proposés. Petit florilège des concepts auquels vous n’échapperez pas : A l’université Paris Est, un sujet d’importance nationale est

À LA UNE

Gastronomie à Nantes : le Square, au terminus (provisoire) du Busway
Sécheresse. En Bretagne, même la navigation sur les canaux connaît des restrictions
Brest. Transport maritime et « solutions vertes » au programme de la Sea Tech Week du 26 au 30 septembre [Vidéo]
Santé. La choline, un nutriment qui ne demande qu'à être connu !

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !