Étiquette : ouest-france

Les Gilets jaunes et les « migrants » n’ont pas le droit au même traitement dans Ouest-France

Les Gilets jaunes ont osé bloquer Ouest-France à l’imprimerie de la Chevrolière (Loire-Atlantique). La direction « a mandaté son avocat pour déposer plainte ». Cela sera-t-il  suffisant pour remonter les ventes et redynamiser le produit ? Les Gilets jaunes sont vaches. Sans pitié ils sont. Ne faisant aucun cadeau aux entreprises qui souffrent. Un exemple : en dix ans, Ouest-France a vu sa diffusion

Les cinq principes que tout bon journaliste doit respecter

On peut supposer que Jeanne Emmanuelle Hutin profitait d’un repos bien mérité ce dimanche 2 décembre. Titulaire de la chaire « éditorial » de Dimanche Ouest-France, elle indique chaque semaine ce qu’il convient de croire et de dire en respectant la bien-pensance. Et cela en distinguant le Bien du Mal, ce que savent faire les démocrates-chrétiens. Un véritable plaidoyer de faveur de

Ouest-France et François Goulard fonctionnent en bonne entente

Les gens d’Ouest-France sont formidables. Dès qu’il s’agit de cirer les pompes des puissants, on peut compter sur leur concours actif. C’est ce que montre une nouvelle fois un entretien avec François Goulard (ex-LR), président du conseil départemental du Morbihan (Dimanche Ouest-France, Morbihan, 7 octobre 2018). Douze questions hors sol sont posées à l’ancien ministre délégué à l’Enseignement supérieur et

Presse Océan : Fuchs, Dejean et Glaize étaient partis en week-end

À coup sûr, les patrons de Presse Océan étaient partis en week-end. Et quand le chat est absent, les souris dansent… et la censure ne fonctionne plus. On ne voit pas d’autre explication à la publication d’une photo montrant 180 personnes accompagnée d’un petit texte (18 lignes), le tout titré : « soutien à Presse Océan » (dimanche 30 septembre 2018). Un pied de nez

Le Télégramme : que fait donc Killian Tribouillard ?

Au Télégramme, on fait dans le confraternel. Pas un article, pas un écho, pas une ligne sur les problèmes internes que connaît le grand frère Ouest-France suite au projet de réorganisation des rédactions. Il est vrai que le quotidien de Chantepie prévoyant de baisser la voilure dans le Finistère – moins de journalistes – la direction du Télégramme (famille Coudurier)

Ouest-France ne fait pas son métier d’informateur

Une observation s’impose à propos du conflit qui oppose la direction du groupe Ouest-France et les journalistes à propos du « plan de réorganisation ». Les lecteurs attendent toujours que le trio Guiraud – Echelard – Lefranc leur explique le pourquoi et le comment du remue-ménage actuel. Bref, en quoi consiste la « réorganisation » ? Demande logique puisque Ouest-France est censé vendre de l’information.

Ouest-France : Guiraud, Echelard et Lefranc ont baissé leur froc

Lundi 17 septembre, ils étaient 200 journalistes devant le siège d’Ouest-France à Chantepie (près de Rennes). En lançant son « plan de réorganisation », la direction ne s’attendait certainement pas à une réaction aussi vive, avec deux journées de grève à la clé (jeudi 13 septembre et mardi 19 septembre), d’où des éditions appauvries le lendemain car fabriquées avec des bouts de

Ouest-France : Guiraud, Echelard et Lefranc sont des cachottiers

Il y a journaliste et journaliste. À Ouest-France, aujourd’hui, tous sortent d’une école de journalisme, établissement dans lequel on ne développe guère le sens de la curiosité et l’ardeur à la tâche. Autrefois, les meilleurs correspondants et des éléments extérieurs à la profession se découvrant une vocation pour la presse pouvaient prétendre le devenir. Mais tout cela ressemble à de

En dix ans, Ouest-France a perdu 100 000 exemplaires et Presse Océan 20 000

Le quotidien Ouest-France poursuit sa descente aux enfers. Sa diffusion totale (ACPM-OJD) était de 793 790 exemplaires/jour en 2007 ; elle est tombée à 685 096 en 2017. Soit une perte de  108 694 exemplaires/jour. Sur les deux dernières années, le recul est de 8 698 (693 794 en 2016 et 685 096 en 2017). Pour Dimanche Ouest-France, la situation est meilleure : 332 283 exemplaires en 2007, pic

alvarium

Angers. Ouest-France veut-il faire fermer l’Alvarium ?

Ouest-France, qui se targue de donner une information « précise, complète, honnête, respectueuse de la vérité et des personnes » (François-Régis Hutin),  veut-il faire fermer l’Alvarium à Angers ? C’est la question qu’on peut se poser eu égard au nombre très important d’articles – tous à charge – au sujet du local géré par l’association sociale et identitaire. Dernier article

Fake News Réfugiés Presse-Océan

Fake News de Presse-Océan. Les déboutés du droit d’asile ne sont pas des réfugiés

La rédaction de Presse-Océan a récemment publié un article intitulé : « Saint-Nazaire. La solidarité s’organise pour une famille de réfugiés albanais ». Problème : cette famille albanaise a vu sa demande d’asile rejetée. Au regard du droit international, il est donc erroné de les appeler « réfugiés ». Un réfugié est un migrant ayant obtenu l’asile Le statut de

Lilian_Thuram

Rennes. Assises du «vivre ensemble» ou assises «du vivre entre soi» ?

19/01/2018 – 07h00 Rennes (Breizh-info.com ) – La connivence entre la presse subventionnée et les pouvoirs publics n’est plus à démontrer. Elle se confirme une nouvelle fois avec l’organisation des « assises du vivre ensemble », par Ouest France, « plus grand quotidien national », évènement pour lequel les collectivités locales (région, département d’Ille-et-Vilaine, Rennes Métropole…) et des entreprises (Orange, La Banque

manipulation

Migrants, immigration. Il dénonce le manque de neutralité de la presse locale et régionale

08/01/2017 – 07h00 Morlaix  (Breizh-Info.com) – Un de nos lecteurs a réalisé une compilation d’articles de la presse locale et régionale évoquant la question des migrants et plus globalement de l’immigration et de ses conséquences, entre mars 2016 et décembre 2017. Une enquête qui interpelle. Nous vous proposons d’en retrouver les résultats ci-dessous, avec le commentaire adressé par l’auteur. Au

Michel Urvoy (Ouest-France) : «Le journalisme politique a un avenir inquiétant »

20/12/2017  -06h45 Nantes (Breizh-info.com) – Quel avenir pour le journalisme politique ? Longtemps éditorialiste politique au quotidien Ouest-France, Michel Urvoy était l’invité de l’Observatoire des médias de l’université permanente de Nantes pour répondre à cette (vaste) question. L’orateur souligne de prime abord le  discrédit  dont sont l’objet les politiques dans l’opinion publique. Ce discrédit tient à plusieurs raisons : les élus

Rennes, capitale du « vivre ensemble »le 19 et 20 janvier à l’initiative de Ouest-France

07/12/2017 – 06h30 Rennes (Breizh-Info.com) – En 2016, l’insécurité croissante dans le centre-ville de Rennes liée aux agressions commises par des migrants avait conduit la police à déconseiller aux Rennais de sortir seuls. En 2017, les cités sud de la ville s’étaient longuement embrasées avec des incendies de véhicules qui avaient conduit à une grave crise. Toujours en 2017, les

jeanne_francoise_hutin

Pour Jeanne Françoise Hutin, il faut accueillir davantage de migrants en Europe

20/10/2017 – 08H00 Rostrenen (Breizh-info.com) – Jeanne Françoise Hutin, femme de François Régis Hutin, patron d’Ouest France, premier quotidien français, a déclaré lors d’une conférence à Rostrenen que l’Europe devait se préparer à accueillir davantage de migrants. Cet appel à la submersion migratoire, tout de même bien inconscient venant de la femme d’un des hommes les plus influents de France, a

Les quotidiens bretons meurent à petit feu

24/07/2017 – 08H15 Rennes (Breizh-info.com) – Inexorablement, les ventes des quotidiens bretons poursuivent leur chute. C’est ce que montrent les chiffres de l’Office de justification de la diffusion pour 2016. Par pure charité chrétienne, nous nous limiterons à la période 2012 – 2016 pour ne pas noircir le tableau et nous prenons en compte les chiffres les plus favorables aux

ouest_france_recul_tirage

Ouest-France : le recul du tirage

06/05/2017 – 09H00 Rennes (Breizh-info.com) – L’élection présidentielle est l’occasion pour Ouest-France de réaliser des ventes exceptionnelles. L’édition du lundi – le lendemain de l’élection – contient en effet un cahier donnant les résultats commune par commune ; ces tableaux sont d’une précision et d’une clarté remarquables. Pour l’occasion on augmente le tirage pour satisfaire une demande plus forte qu’à l’ordinaire.

ouest_france

[MAJ : la salle taguée ] Nantes. Quand Ouest-France relaie un appel à la violence contre Breizh-info

01/02/2017 : 18h20 : dans la nuit de mardi à mercredi, la salle Bretagne, à Nantes, a été taguée par des militants d’extrême gauche – dont Ouest-France s’était fait le relais concernant une contre manifestation non déclarée en Préfecture. . @Breizh_Info @OuestFrance quotidien subventionné qui a le crédit mutuel dans ses actionnaires roule pour #macron comme les « antifas » — Jean-Yves

Presse. François-Régis Hutin commence une nouvelle carrière à Ouest-France

29/11/2016 -07H45 Rennes (Breizh-info.com) – 38 lignes en haut de la page 3 dans le numéro de Ouest-France du samedi 29 – dimanche 30 octobre 2016 – avec un titre en apparence anodin : « Ouest-France adapte son organisation » – ont suffi pour annoncer un bouleversement historique dans la direction du quotidien de Chantepie : François-Régis Hutin, 87 ans, président du directoire d’Ouest-France,

Les Gilets jaunes et les « migrants » n’ont pas le droit au même traitement dans Ouest-France

Les Gilets jaunes ont osé bloquer Ouest-France à l’imprimerie de la Chevrolière (Loire-Atlantique). La direction « a mandaté son avocat pour déposer plainte ». Cela sera-t-il  suffisant pour remonter les ventes et redynamiser le produit ? Les Gilets jaunes sont vaches. Sans pitié ils sont. Ne faisant aucun cadeau aux entreprises qui souffrent. Un exemple : en dix ans, Ouest-France a vu sa diffusion

Les cinq principes que tout bon journaliste doit respecter

On peut supposer que Jeanne Emmanuelle Hutin profitait d’un repos bien mérité ce dimanche 2 décembre. Titulaire de la chaire « éditorial » de Dimanche Ouest-France, elle indique chaque semaine ce qu’il convient de croire et de dire en respectant la bien-pensance. Et cela en distinguant le Bien du Mal, ce que savent faire les démocrates-chrétiens. Un véritable plaidoyer de faveur de

Ouest-France et François Goulard fonctionnent en bonne entente

Les gens d’Ouest-France sont formidables. Dès qu’il s’agit de cirer les pompes des puissants, on peut compter sur leur concours actif. C’est ce que montre une nouvelle fois un entretien avec François Goulard (ex-LR), président du conseil départemental du Morbihan (Dimanche Ouest-France, Morbihan, 7 octobre 2018). Douze questions hors sol sont posées à l’ancien ministre délégué à l’Enseignement supérieur et

Presse Océan : Fuchs, Dejean et Glaize étaient partis en week-end

À coup sûr, les patrons de Presse Océan étaient partis en week-end. Et quand le chat est absent, les souris dansent… et la censure ne fonctionne plus. On ne voit pas d’autre explication à la publication d’une photo montrant 180 personnes accompagnée d’un petit texte (18 lignes), le tout titré : « soutien à Presse Océan » (dimanche 30 septembre 2018). Un pied de nez

Le Télégramme : que fait donc Killian Tribouillard ?

Au Télégramme, on fait dans le confraternel. Pas un article, pas un écho, pas une ligne sur les problèmes internes que connaît le grand frère Ouest-France suite au projet de réorganisation des rédactions. Il est vrai que le quotidien de Chantepie prévoyant de baisser la voilure dans le Finistère – moins de journalistes – la direction du Télégramme (famille Coudurier)

Ouest-France ne fait pas son métier d’informateur

Une observation s’impose à propos du conflit qui oppose la direction du groupe Ouest-France et les journalistes à propos du « plan de réorganisation ». Les lecteurs attendent toujours que le trio Guiraud – Echelard – Lefranc leur explique le pourquoi et le comment du remue-ménage actuel. Bref, en quoi consiste la « réorganisation » ? Demande logique puisque Ouest-France est censé vendre de l’information.

Ouest-France : Guiraud, Echelard et Lefranc ont baissé leur froc

Lundi 17 septembre, ils étaient 200 journalistes devant le siège d’Ouest-France à Chantepie (près de Rennes). En lançant son « plan de réorganisation », la direction ne s’attendait certainement pas à une réaction aussi vive, avec deux journées de grève à la clé (jeudi 13 septembre et mardi 19 septembre), d’où des éditions appauvries le lendemain car fabriquées avec des bouts de

Ouest-France : Guiraud, Echelard et Lefranc sont des cachottiers

Il y a journaliste et journaliste. À Ouest-France, aujourd’hui, tous sortent d’une école de journalisme, établissement dans lequel on ne développe guère le sens de la curiosité et l’ardeur à la tâche. Autrefois, les meilleurs correspondants et des éléments extérieurs à la profession se découvrant une vocation pour la presse pouvaient prétendre le devenir. Mais tout cela ressemble à de

En dix ans, Ouest-France a perdu 100 000 exemplaires et Presse Océan 20 000

Le quotidien Ouest-France poursuit sa descente aux enfers. Sa diffusion totale (ACPM-OJD) était de 793 790 exemplaires/jour en 2007 ; elle est tombée à 685 096 en 2017. Soit une perte de  108 694 exemplaires/jour. Sur les deux dernières années, le recul est de 8 698 (693 794 en 2016 et 685 096 en 2017). Pour Dimanche Ouest-France, la situation est meilleure : 332 283 exemplaires en 2007, pic

alvarium

Angers. Ouest-France veut-il faire fermer l’Alvarium ?

Ouest-France, qui se targue de donner une information « précise, complète, honnête, respectueuse de la vérité et des personnes » (François-Régis Hutin),  veut-il faire fermer l’Alvarium à Angers ? C’est la question qu’on peut se poser eu égard au nombre très important d’articles – tous à charge – au sujet du local géré par l’association sociale et identitaire. Dernier article

Fake News Réfugiés Presse-Océan

Fake News de Presse-Océan. Les déboutés du droit d’asile ne sont pas des réfugiés

La rédaction de Presse-Océan a récemment publié un article intitulé : « Saint-Nazaire. La solidarité s’organise pour une famille de réfugiés albanais ». Problème : cette famille albanaise a vu sa demande d’asile rejetée. Au regard du droit international, il est donc erroné de les appeler « réfugiés ». Un réfugié est un migrant ayant obtenu l’asile Le statut de

Lilian_Thuram

Rennes. Assises du «vivre ensemble» ou assises «du vivre entre soi» ?

19/01/2018 – 07h00 Rennes (Breizh-info.com ) – La connivence entre la presse subventionnée et les pouvoirs publics n’est plus à démontrer. Elle se confirme une nouvelle fois avec l’organisation des « assises du vivre ensemble », par Ouest France, « plus grand quotidien national », évènement pour lequel les collectivités locales (région, département d’Ille-et-Vilaine, Rennes Métropole…) et des entreprises (Orange, La Banque

manipulation

Migrants, immigration. Il dénonce le manque de neutralité de la presse locale et régionale

08/01/2017 – 07h00 Morlaix  (Breizh-Info.com) – Un de nos lecteurs a réalisé une compilation d’articles de la presse locale et régionale évoquant la question des migrants et plus globalement de l’immigration et de ses conséquences, entre mars 2016 et décembre 2017. Une enquête qui interpelle. Nous vous proposons d’en retrouver les résultats ci-dessous, avec le commentaire adressé par l’auteur. Au

Michel Urvoy (Ouest-France) : «Le journalisme politique a un avenir inquiétant »

20/12/2017  -06h45 Nantes (Breizh-info.com) – Quel avenir pour le journalisme politique ? Longtemps éditorialiste politique au quotidien Ouest-France, Michel Urvoy était l’invité de l’Observatoire des médias de l’université permanente de Nantes pour répondre à cette (vaste) question. L’orateur souligne de prime abord le  discrédit  dont sont l’objet les politiques dans l’opinion publique. Ce discrédit tient à plusieurs raisons : les élus

Rennes, capitale du « vivre ensemble »le 19 et 20 janvier à l’initiative de Ouest-France

07/12/2017 – 06h30 Rennes (Breizh-Info.com) – En 2016, l’insécurité croissante dans le centre-ville de Rennes liée aux agressions commises par des migrants avait conduit la police à déconseiller aux Rennais de sortir seuls. En 2017, les cités sud de la ville s’étaient longuement embrasées avec des incendies de véhicules qui avaient conduit à une grave crise. Toujours en 2017, les

jeanne_francoise_hutin

Pour Jeanne Françoise Hutin, il faut accueillir davantage de migrants en Europe

20/10/2017 – 08H00 Rostrenen (Breizh-info.com) – Jeanne Françoise Hutin, femme de François Régis Hutin, patron d’Ouest France, premier quotidien français, a déclaré lors d’une conférence à Rostrenen que l’Europe devait se préparer à accueillir davantage de migrants. Cet appel à la submersion migratoire, tout de même bien inconscient venant de la femme d’un des hommes les plus influents de France, a

Les quotidiens bretons meurent à petit feu

24/07/2017 – 08H15 Rennes (Breizh-info.com) – Inexorablement, les ventes des quotidiens bretons poursuivent leur chute. C’est ce que montrent les chiffres de l’Office de justification de la diffusion pour 2016. Par pure charité chrétienne, nous nous limiterons à la période 2012 – 2016 pour ne pas noircir le tableau et nous prenons en compte les chiffres les plus favorables aux

ouest_france_recul_tirage

Ouest-France : le recul du tirage

06/05/2017 – 09H00 Rennes (Breizh-info.com) – L’élection présidentielle est l’occasion pour Ouest-France de réaliser des ventes exceptionnelles. L’édition du lundi – le lendemain de l’élection – contient en effet un cahier donnant les résultats commune par commune ; ces tableaux sont d’une précision et d’une clarté remarquables. Pour l’occasion on augmente le tirage pour satisfaire une demande plus forte qu’à l’ordinaire.

ouest_france

[MAJ : la salle taguée ] Nantes. Quand Ouest-France relaie un appel à la violence contre Breizh-info

01/02/2017 : 18h20 : dans la nuit de mardi à mercredi, la salle Bretagne, à Nantes, a été taguée par des militants d’extrême gauche – dont Ouest-France s’était fait le relais concernant une contre manifestation non déclarée en Préfecture. . @Breizh_Info @OuestFrance quotidien subventionné qui a le crédit mutuel dans ses actionnaires roule pour #macron comme les « antifas » — Jean-Yves

Presse. François-Régis Hutin commence une nouvelle carrière à Ouest-France

29/11/2016 -07H45 Rennes (Breizh-info.com) – 38 lignes en haut de la page 3 dans le numéro de Ouest-France du samedi 29 – dimanche 30 octobre 2016 – avec un titre en apparence anodin : « Ouest-France adapte son organisation » – ont suffi pour annoncer un bouleversement historique dans la direction du quotidien de Chantepie : François-Régis Hutin, 87 ans, président du directoire d’Ouest-France,

À LA UNE

Lannuon : daou "Norzh-Afrikan" o deus laeret kasedad ar bus BreizhGo
Le rapport Sauvé, une manipulation ? Conférence de l'Abbé Michel Viot le 30 juin 2022 à Nantes
Quimper. Violences conjugales, relations sexuelles forcées : un Tunisien en situation irrégulière condamné
Rugby. La Champions cup et la Challenge cup vont tourner à la mascarade pour la saison 2022-2023

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !