Walid al Husseini : « le vrai islam est celui qui est vécu et véhiculé par Daech » [Interview]

waleed

01/05/2017 – 06h15 Paris (Breizh-Info.com) – Une trahison française, de Waleed Al-Husseini, c’est un cri de rage émanant d’un réfugié palestinien ayant dû fuir son pays à cause de l’islam et qui se retrouve aujourd’hui, en France, dans un pays qui cède, jour après jour du terrain, aux islamistes et à ceux qui rêvent, d’islamiser totalement l’Europe et de soumettre les Européens à la loi musulmane, la charia.

Sorti aux éditions Ring, le livre est un brûlot, qui fera grincer les dents les âmes politiquement correctes. Sous titré  « les collaborationnistes de l’Islam dévoilés », le livre ne fait pas dans la dentelle, comme le présente l’éditeur :

La fatwa contre la démocratie laïque est lancée.
Peur de l’ennemi. Peur d’avoir un ennemi. Refus d’avoir un ennemi. Aux pacifistes collaborationnistes, aux terrifiés, aux traîtres, aux bienfaiteurs de l’ennemi qui sacrifient identité, valeurs et dignité, Waleed Al-Husseini, qu’on appelait ” traître ” dans les geôles palestiniennes, livre le témoignage fracassant d’un homme libre. Français, l’ennemi vous a désignés mais vous ne l’écoutez pas, l’ennemi s’agite mais vous ne le voyez pas. Il prolifère, il intimide, il ment.
Vous regarderez ailleurs, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de citoyens, mais uniquement des croyants. Plus de République, mais que des communautés. Plus de critiques, mais seuls des blasphèmes. En découvrant la France, Waleed Al-Husseini a voulu savoir si nos ” élites ” pouvaient trahir leur propre peuple. De simples contacts en réseaux d’influence, il a remonté les fils de connexions insoupçonnables, les tunnels et les arcanes de la carte de la honte.

Bienvenue dans le procès de la nouvelle collaboration française.

On a aimé le franc parler de l’auteur, qui, contrairement à certains chroniqueurs ou commentateurs des salons parisiens ou de province, a vécu réellement sur le terrain, les conséquences de la pratique de l’islam intégral. On a aimé l’exposition des faits, rien que des faits, et le constat dressé de la capitulation de toute une partie des élites françaises, essentiellement par ignorance, mais aussi par peur, par trouille.

On a voulu en savoir plus en interrogeant Waleed Al-Husseini

Une trahison française – Waleed Al-Husseini – Ring – 18 €

Breizh-info.com : Pouvez-vous présenter rapidement votre parcours à nos lecteurs ?

Waleed Al-Husseini : Je suis né à Qalqilya, en Cisjordanie, en 1989, dans une famille musulmane pieuse et une société conservatrice. A l’adolescence, alors que j’étais premier de ma classe en enseignement islamique, j’ai eu la chance de m’interroger sur l’islam.

Grâce à ma curiosité, à un peu d’intelligence bien utilisée, et surtout, grâce à la tolérance de mes parents, j’ai découvert la supercherie qu’est cette religion, utilisée pour dominer la société et la maintenir dans l’ignorance. Après de longues recherches et des lectures historiques et philosophiques, je me suis convaincu de la nécessité de quitter l’islam. Mais en annonçant mon athéisme, je me suis retrouvé confronté à l’hostilité de toute la société – à l’exception de ma famille – et aux autorités palestiniennes.

J’ai été arrêté et emprisonné pendant plus de dix mois, marqués par une torture physique et psychologique. Pendant mon procès tenu par une cour martiale, alors que je suis un civil, je me suis enfui en Jordanie, et j’ai demandé l’asile politique à la France où je suis arrivé en 2012, pensant me réfugier dans un havre de paix et dans la capitale des Lumières et de la laïcité.

Malheureusement, j’ai découvert une islamisation rampante, un obscurantisme croissant sous l’effet de la radicalisation, et une laïcité en danger. J’ai alors créé, avec plusieurs autres militants, le Conseil des Ex-Musulmans de France (CEMF). Mon premier livre, Blasphémateur, les prisons d’Allah (Grasset 2015), sorti le jour de l’attaque contre Charlie Hebdo, détaille toutes ces péripéties. D’ailleurs, le titre du livre est inspiré de l’acte d’accusation qui a permis à l’Autorité palestinienne de me persécuter.

Breizh-info.com : Dans votre livre, vous décrivez Mahmoud Abbas, président de l’Etat Palestinien, comme un danger et un oppresseur. Pour quelles raisons ?

Waleed Al-Husseini : Justement, Mahmoud Abbas, à l’instar de tous les chefs d’Etat musulmans, use d’un double langage. A l’adresse de l’Occident, il prône la démocratie et défend la liberté d’expression et de culte, mais envers son peuple, il opprime au nom de la défense de l’islam.

Cette surenchère musulmane vise à séduire les pays du Golfe, ses principaux financiers. A titre d’exemple, il s’est précipité à Paris pour participer à la marche du 11 janvier 2015 et dénoncer le terrorisme qui a décimé Charlie Hebdo.

Mais de retour en Cisjordanie, il a ordonné l’arrestation d’un caricaturiste palestinien. Au-delà du danger de son double langage, il constitue un danger pour le peuple palestinien dans la mesure où, au nom de lutter contre le Hamas à Gaza, il fait de la défense de l’islam son cheval de bataille, avec ce que cela comporte au niveau de l’oppression, dont j’étais victime.

Breizh-info.com : Pourquoi avoir appelé votre livre « une trahison française » ? L’universalisme prôné par la République française depuis sa fondation à la Révolution n’est-il pas le parallèle de l’oumma, la communauté musulmane internationale ?

Waleed Al-Husseini : Nous ne pouvons pas mettre à pied d’égalité les valeurs universelles promues par la République française et celles véhiculées par l’islam, qui se veut aussi universelle et qui se donne pour mission d’islamiser le monde entier, conformément au Coran, par le verbe d’abord, et par la force ensuite.

Donc la comparaison n’a pas lieu d’être.

La République française, depuis la Révolution, fait des libertés d’expression et de culte l’un de ses fondements, confirmé et étayé par la laïcité, alors que l’islam milite pour interdire toute expression contraire au Coran et condamne tout individu qui quitte la Oumma.

La France est le pays des Lumières, et l’islam répand l’obscurantisme. La France libère la Femme et l’islam la considère comme mineure et la soumet au mâle. Le parallèle que vous avez dressé entre les deux est une insulte pour la France et ses valeurs.

D’ailleurs, la progression souterraine de l’islam en France menace ses valeurs, avec la complicité d’un large pan de la classe politique française. Pour des intérêts électoralistes, elle s’est montrée complaisante avec l’islam et a trahi les valeurs de la République. D’où le titre de mon livre Une trahison française (Ring, 2016).

Breizh-info.com : Vous vivez aujourd’hui en France. Et vous expliquez que le pays se trouve entre la phase 3 et 4 du processus d’islamisation. Pouvez-vous dire ce qui nous attend, en France comme dans d’autres pays européens ?

Waleed Al-Husseini : Comme je l’ai expliqué plus haut, et plus largement dans mon livre, l’objectif de l’islam, surtout dans sa version politique, est de s’étendre et de conquérir l’ensemble du monde. La France et l’Europe sont une cible de choix et les événements récents en France, en Belgique, en Allemagne et en Grande-Bretagne, pour ne citer que ces pays, prouvent que l’islam se montre sous son vrai visage conquérant.

Les nombreuses phases d’islamisation dépendent de l’importance de la communauté musulmane. Dans certains quartiers de banlieues, ils sont désormais majoritaires, du moins en façade. Ils peuvent aussi être une minorité très bruyante. Et de ce fait, ils multiplient les exigences conformes aux préceptes de l’islam (mode vestimentaire, viande halal, aménagement des horaires de piscines pour bannir la mixité…).

Si ce processus se poursuit, avec l’agressivité avérée des organisations islamiques, et si la laïcité française continue à être bafouée et violée, la situation peut dégénérer. D’ailleurs, les organisations islamiques radicales jouent sur les mots, mais le résultat reste le même : l’islamisation de la politique ou la politisation de l’islam sont contraires aux valeurs de la France et constituent un vrai danger, à terme.

Breizh-info.com : Y a-t-il des moyens « pacifiques » pour empêcher un processus en cours, et encouragé, notamment par des personnages de premier plan comme Erdogan, qui rêve du retour de l’empire Ottoman ?

Waleed Al-Husseini : Le meilleur moyen pacifique et presque le seul, susceptible de contenir et de mettre un terme au processus en cours consiste à réformer l’islam en profondeur et de le sortir de la sphère publique.

A juste titre, quand Erdogan s’appuie sur l’islam comme un facteur mobilisateur des Turcs d’Europe et quand il les invite à faire beaucoup d’enfants et à acheter des terres et des maisons en Europe, on s’aperçoit de la dangerosité de la politisation de l’islam, sur la voie de l’islamisation de la politique. Donc il faut réformer l’islam, débarrasser ses textes sacrés des versets belliqueux et le conformer aux lois de la République.

C’est un travail titanesque qui doit être entrepris par des musulmans éclairés. Ils sont nombreux, mais paradoxalement, ils sont peu écoutés et abandonnés par le mode libre. Sans cette réforme, l’islam poursuivra son prosélytisme avec les conséquences que l’on peut facilement deviner.

Breizh-info.com : La démographie des Européens ne jouent-t-elle pas contre tout espoir de « sauver la baraque » ?

Waleed Al-Husseini : La France, et plus généralement les pays européens, sont des Etats de droit. Mais malheureusement, au lieu de développer une immunité capable de contenir et d’endiguer ce processus, ils sont victimes d’une faiblesse intrinsèque liée à leurs propres lois. La laïcité interdit tout interventionnisme de l’Etat en matière de culte, d’une part, et la démocratie interdit toute sélection en fonction de la confession, d’autre part.

L’islam radical et l’islam politique exploitent ces deux facteurs pour se renforcer.

D’ailleurs, depuis plusieurs années des musulmans utilisent largement une expression qui résume cette situation : « l’Occident nous a colonisé par la force, nous le colonisons par le ventre ».

Erdogan vient de confirmer cette expression en invitant les Turcs vivant en Allemagne et aux Pays-Bas notamment, de faire au moins cinq enfants. C’est ainsi que le président turc a voulu se venger des pays qui ont empêché son parti de mener une campagne en faveur du référendum auprès de la diaspora turque.

Breizh-info.com : Vous êtes un apostat de l’Islam. Qu’est-ce que cela signifie ? N’avez-vous pas trouvé dans cette religion la « religion de paix » qui est décrite ici ou là dans la presse ou dans la bouche de personnalités musulmanes ou non ?

Waleed Al-Husseini : Pour l’islam, je suis un apostat, assimilé donc à un traitre, pour avoir quitté l’islam. Il faut dire que le Coran est truffé de contradictions. D’une part, il dit qu’il n’y a pas de contrainte dans la religion, mais il incite les musulmans à convertir les autres soit par la bonne parole, soit par la force, et il condamne ceux qui quittent le troupeau. Et de ce fait, ils sont passibles de la peine capitale. E

En fait, le Coran est composé de deux parties. La partie rédigée à la Mecque, quand le Prophète était en infériorité, prôné la bonne parole, mais la partie rédigée à Médine, après l’exil de Mahomet, est beaucoup plus virulente, car le Prophète avait gagné en puissance. Cette dernière partie guerrière, prônant l’islamisation par l’épée, a justifié les conquêtes islamiques et continue d’alimenter la même agressivité.

Aujourd’hui, les musulmans se servent sournoisement de la partie mecquoise et occultent la version médinoise pour présenter un islam pacifique, quand ils sont en position de faiblesse, et vice-versa. Ils prétendent que l’islam est la religion de paix, de pardon et de miséricorde. Mais en réalité, le vrai islam est celui qui est vécu et véhiculé par Daech, d’inspiration wahhabite, et par les autres organisations terroristes.

Breizh-info.com : Quels sont vos projets pour demain ? 

Waleed Al-Husseini : Ma priorité est de poursuivre mon combat contre l’obscurantisme en France en particulier, et en Europe en général. Je le mène par tous moyens, notamment à travers mes écrits et les débats. Nous sommes devant une nouvelle période de gouvernance, avec les changements politiques prévisibles, et de ce fait, je pense que la bataille sera encore plus rude.

Je n’oublie pas non plus mes semblables, de plus en plus nombreux, qui ont quitté l’islam et qui sont persécutés, emprisonnés, torturés et exécutés dans les pays musulmans. Je serai leur porte-voix et défendrai leurs droits.

Propos recueillis par Yann Vallerie

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

  • Gwendal Pennanech

    Cet homme courageux connaît sans doute bien l’Islam mais je pense qu’il se fait beaucoup d’illusions sur la nature de la France. Rappelons-nous des slogans tels “La Liberté ou la mort” = accepte la République ou je te tue.

  • IslamologyTeacher

    En lisant Waleed El Husseini, nous nous attendons à une méthode de raisonnement dialectique qui consiste à analyser la réalité de l’islam radical, en mettant en évidence les contradictions de celle-ci et à chercher à les dépasser, grâce à une suite de raisonnements rigoureux destinés à emporter l’adhésion de l’interlocuteur. Loin s’en faut. Se perdant dans les référentiels auxquels renvoient chacun des termes Islam, Islam radical, Islam politique, Coran, nous devinons facilement que sa réflexion est plutôt gouvernée par la passion. Il rappelle étrangement Hamed Abdel-Samad.

    • marionx

      C’est bien dommage, parce que c’est à force de multiplier les points de vue musulmans, que les occidentaux pourront appréhender le problème de la radicalisation dans toute son étendue.

      Pour ma part, j’ai beaucoup apprécié le livre de Majid Oukacha. Différent dans l’approche du problème, mais très clair pour le simple quidam.

    • Ludo22

      ”L’expression ‘islam modéré’ est laide et offensante, il n’y a pas d’islam modéré. L’Islam est l’Islam.”
      Erdogan, calife de Turquie.

      Corolaire: s’ il n’ existe pas d’ islam modéré il n’ y pas non plus d’ islam “radical”. L’ islam dans son ensemble est à rejeter.

      Par contre il y a des musulmans de culture qui n’ appliquent pas du tout le coran; d’ autres s’ appuient, de façon hérétique pour l’ islam, sur les 86 sourates mecquoises (buvables) et en rejettent les 35 sourates médinoises (génocidaires) et enfin des apostats qui ne font pas leur “coming out” pour des raisons sociales et par couardise.
      Tout le monde ne possède pas le courage d’ un Waleed al Husseini…

      Quant à un islam non politique, il faudrait le rechercher hors du coran et l’ islam ne serait plus l’ islam.
      L’ islam est l’ islam, nuisible à la paix où qu’ il se trouve à l’ extérieur des 57 état islamiques, donc en particulier en France.

      • IslamologyTeacher

        Ce que vous dites là, n’est qu’une interprétation parmi d’autres. Par contre, c’est bien celle de la Sublime Porte et c’est la raison pour laquelle, comme le veut inexorablement, la loi qui gouverne les totalitarismes, l’Empire Ottoman s’est effondré.

        • Ludo22

          Si l’ empire Ottoman s’ est effondré c’ est parce qu’ il s’ est mis le doigt dans l’ œil quand il a choisi ses alliances et non parce qu’ il était l’ expression de l’ islam totalitaire, cet islam des origines qu’ Herr Dogan s’ attache à restaurer.
          Appartenant au camp des vaincu il fut dépecé par les vainqueurs.
          Le laïc Ataturk a relevé la Turquie en muselant l’ islam, herr Dogan s’ empresse d’ y ramener l’ obscurantisme et la décrépitude.

          Ce que je dis là est prouvé par toutes les actions de l’ islam expansionniste, intolérant et agressif, c’ est à dire l’ islam au naturel, celui de mahomet et de ses compagnons-tueurs, partout dans le monde depuis cinquante ans.
          Cet islam qui est capable de dynamiter les Bouddhas de Bamiyan, les sites archéologiques de Palmyre comme il a brûlé la grande bibliothèque d’ Alexandrie, transformé les églises du Kosovo en pissotières publiques, arasé les croix des cimetières des marins français tombés à Mers el Kébir, qui rêve de détruire les pyramides d’ Egypte.
          Cet islam qui fait disparaitre, partout où il s’ installe, toute trace des civilisations “impies” qui l’ ont précédé tant ils se sent faible, avec raison, incapable de supporter la comparaison et la flagrance de son infériorité civilisationnelle.

          Comme le nazisme d’ hitler, l’ islam ne peut survivre et prospérer que par la guerre.
          Mais Jésus fils de Dieu a dit:
          Matthieu 26:52 Alors Jésus lui dit: “Remets ton épée à sa place; car tous ceux qui prendront l’épée périront par l’épée”.

          L’ islam disparaitra. Il tire ses dernières cartouches, étouffé face à la civilisation par son obsolescence, son obscurantisme, son incapacité à se réformer, à évoluer au rythme du monde.
          Bon débarras, 6 milliards d’ être humains ne le pleureront pas.

          • IslamologyTeacher

            L’islam que vous décrivez n’est vraisemblablement pas la religion de 1,6 milliard de personnes à travers le monde. Personnellement, je m’interdis les amalgames faciles, de peur de me mettre à dos tous les musulmans.

          • Ludo22

            Non, pas tous.
            Comme dans toute religion l’ islam compte dans ses rangs des non pratiquants pacifiques. Malheureusement les pacifistes, les tièdes, les modérés qui croient modérément ne sont pas ceux qui mènent le bal.
            Dans toutes les nations, et l’ oumma musulmane en est une, ce sont les fanatiques qui donnent le tempo et entrainent le peuple, ce peuple qui trop facilement leur emboîte le pas. Communisme, Nazisme, Impérialisme japonais en offrirent des exemples indiscutables.

            Brigitte Gabriel, présidente de “Act For America” a très bien décrit ce phénomène ici:
            https://www.youtube.com/watch?v=28d04OHyhwU

            Il n’ est pas question de se mettre à dos 1,2 milliard de musulmans. Ils ont 57 pays régis par l’ islam pour exercer librement leur foi (et se bouffer entre eux).
            Il s’ agit de ne pas se laisser envahir, même pacifiquement, par les suppôts de cette idéologie totalitaire expansionniste, ennemie de notre civilisation, de nos valeurs, de notre liberté. Si nous ne réagissons pas avant qu’ il soit trop tard devant cette invasion organisée par les nations musulmanes aidées par les collabos européens débouchera inexorablement sur une guerre intérieure telle que les pays ayant suivi cette voie avant nous en ont connu: Liban, pays de l’ Ex-Yougoslavie, pour ne parler que de l’ erre moderne.

  • IslamologyTeacher

    Aussi bien Waleed Al Huseini que Hamed Abdel-Samad critiquent l’Islam à travers le prisme idéologique auquel les ont soumis certains musulmans, gouvernants, imams ou autres, qui n’ont pas été à la hauteur de la religion de laquelle ils se réclament. La célèbre phrase de Mu’awiya concernant le rapport de coercition entre le gouvernant et les gouvernés dans une société musulmane est très significative à cet égard: ” Je ne vous soumets pas pour que vous jeûniez ou que vous fassiez votre prière, je vous soumets pour que vous m’obéissiez. ” De ce fait, imputer à l’Islam la fin de la tolérance religieuse, l’obéissance inconditionnelle, et la volonté de domination et de supériorité morale, contredit les principes fondamentaux islamiques en matière de liberté de conscience et de vivre-ensemble, et laisse penser de la réflexion de ces deux auteurs, qu’il s’agit d’une simple projection de la pensée personnelle d’un islam vécu qui a trouvé ces coordonnées sur le plan de l’Histoire.

    • Ludo22

      Super ! On dirait du tarik ramadan ;) “De ce fait, imputer à l’Islam la fin de la tolérance religieuse, l’obéissance inconditionnelle, et la volonté de domination et de supériorité morale, contredit les principes fondamentaux islamiques en matière de liberté de conscience et de vivre-ensemble”

      L’ intolérance religieuse (9/29*), la soumission (islam) totale à la parole d’ allah, la supériorité morale de “la meilleure communauté qu’ on ait fait surgir pour les hommes”, sont inscrits dans le coran, tout comme le devoir pour tout musulman de combattre par son bras armé ou par ses biens (djihad) pour imposer l’ islam.

      Le vivre-ensemble de l’ islam c’ est l’ instauration du pouvoir théocratique islamique, l’ imposition de la charia, la dhimmitude pour les “gens du livre”, l’ infantilisation de la femme réduite à sa fonction reproductrice: “champ à labourer à votre convenance”, la mort pour les autres (athées, polythéistes) et les homosexuels.

      Ils sont là les principes fondamentaux de l’ islam du coran qui n’ est rien moins qu’ une religion d’ amour, de paix et de tolérance.

      Les mânes de ses plus de 200 millions de victimes en 14 siècles pourraient en témoigner.
      Et son œuvre macabre continue à travers le monde, partout où l’ islam côtoie les non musulmans: daech “état islamique”, 31 000 attentats islamiques de par le monde depuis le 11/09/2001.
      250 morts en France depuis 2015.

      *Coran 9/29.Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés

      • IslamologyTeacher

        Ce qui m’étonne c’est que vous développez et semblez défendre l’interprétation des islamistes radicaux. Pour le verset 29,IX, vous avez oublié une proposition de coordination “et” devant la 2eme relative déterminative “et qui n’interdisent pas…”, Le sens change complètement. L’erreur de traduction est pertinente car elle permet de soulever le problème de l’échec de la pensée islamique contemporaine qui n’a pas SU LIRE les Textes Fondateurs Musulmans. Comment aurait-elle pu les interpréter et donc les expliquer, a fortiori si l’échec est doublé d’une malhonnêteté intellectuelle consciente ou non, qu’occulte l’exploitation instrumentalisée des sèmes communs aux termes ” Islam, islamisme, islam radical, fascisme islamique ” et des glissements de sens qu’offre la richesse de pareil éventail lexical?

        • Gwendal Pennanech

          Islam et France sont deux idéologies universalistes incompatibles avec L’Emsav. Tout ce qui fonde le combat breton est de défendre et de promouvoir notre langue , notre culture et notre spiritualité qui nous vient du fond des âges. Le reste c’est du blabla.

        • Ludo22

          29 قَاتِلُوا الَّذِينَ لَا يُؤْمِنُونَ بِاللَّهِ وَلَا بِالْيَوْمِ الْآخِرِ وَلَا يُحَرِّمُونَ مَا حَرَّمَ اللَّهُ وَرَسُولُهُ وَلَا يَدِينُونَ دِينَ الْحَقِّ مِنَ الَّذِينَ أُوتُوا الْكِتَابَ حَتَّى يُعْطُوا الْجِزْيَةَ عَن يَدٍ وَهُمْ صَاغِرُونَ

          Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés
          https://coran.oumma.com/sourate/9

          Alors vous, le “teacher”, vous lisez: “foutez la paix à ceux qui ne croient ni en allah ni à son pro-fêtes (macabres), respectez la liberté de religion inscrite dans la constitution française, laissez les musulmans rejoindre la chrétienté s’ ils le veulent ou apostasier les débilités du coran” ?
          Petit farceur ;)

        • Ludo22

          S5/V29: “Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés”.
          https://coran.oumma.com/sourate/9

          Alors vous, le “teacher”, vous lisez: “foutez la paix à ceux qui ne croient ni en allah ni à son pro-fêtes (macabres), respectez la liberté de religion inscrite dans la constitution française, laissez les musulmans rejoindre la chrétienté s’ ils le veulent ou apostasier les débilités du coran” ?
          Petit farceur ;)

          • IslamologyTeacher

            Ce que vous devez comprendre et accepter calmement, c’est que d’une part, ceux qui ne “foutent pas la paix à ceux qui ne croient ni en allah ni à son pro-fêtes (macabres), ceux qui ne respectent pas la liberté de religion inscrite dans la constitution française, ceux qui ne laissent pas les musulmans rejoindre la chrétienté s’ ils le veulent ou apostasier les débilités du coran” sont des politiciens qui, pour arriver à leurs fins, instrumentalisent l’islam, le Coran mais aussi les imbéciles qui ne veulent pas réfléchir et faire la part des choses,
            D’autre part, pour peu qu’on lise le Coran sans le SAVOIR-LIRE nécessaire que dicte le bon sens, l’on s’apercevra qu’il épouse toutes les projections et toutes les représentations possibles et imaginables même les plus dangereuses, quand il est mal interprété.

          • Ludo22

            Ah! L’ interprétation du coran, ce “livre clair, compréhensible par tous”.
            Parvenir à faire croire au mécréant que dans le coran “tuer” c’ est le terme caché “aimer”.
            Que porcs, singes, pervers, bétail, sans entendement, utilisés pour qualifier les juifs et les chrétiens sont des mots d’ amour , de paix, de tolérance pour ceux qui savent “lire entre les lignes”.

            La taqyiia ne passera pas; je préfère comprendre le coran grâce à Monsieur Sami Aldeeb, son analyse des versets, son étude des traductions admises, son coran chronologique.
            Ou plus simple Madjid Oukacha, Anne-Marie Delcambre.

            Quant à ces “politiques” qui “instrumentalisent” l’ islam, ils ne demandent que l’ application sans état d’ âme de la parole incréée, irréfragable, valable pour tous les temps, “descendue” d’ allah soi-même qu’ il ne saurait être question de mettre en doute ou tenter de raisonner car raisonner, pour l’ islam, c’ est être hérétique et l’ hérésie c’ est la mort.

            Parlez du mysticisme du coran débarrassé de ses appels aux meurtres, vous finirez comme le Soudanais Mahmoud Mohamed Taha pendu à Khartoum en 1985 pour l’ avoir proposé…

            Ce coran “Dont rien ne doit être oublié, rien ne doit être changé, pas même une virgule”. Ce coran qui ne peut être choisi à la carte:
            Sourate 2 / Verset 85 “Croyez-vous donc en une partie du Livre et rejetez-vous le reste ? Ceux d’entre vous qui agissent de la sorte ne méritent que l’ignominie dans cette vie, et au Jour de la Résurrection ils seront refoulés au plus dur châtiment, et Allah n’est pas inattentif à ce que vous faites.”

            La façon dont vous invitez à “lire” le coran me rappelle les élucubrations des adeptes de Nostradamus et celles de ceux qui expliquent le monde à travers les “miracles scientifiques du coran”. Faire dire à un texte ce qu’ il ne dit pas par tripotage d’ extraits qui prêtent à confusion sortis de leur contexte.
            Une conjonction de coordination omise ou rajoutée dans une phrase peut certes en modifier partiellement le sens, elle ne peut cependant pas être utilisée pour modifier la sourate entière, ni les précédentes ni les suivantes ni l’ ensemble du “chef d’ œuvre inimitable” qu’ est ce coran(d’ air).

      • Gwendal Pennanech

        Je ne vois pas ce qu’il y a à discuter. La France est incompatible avec l’esprit breton par son esprit romano-césariste, c’est un Pays de culture latine. L’islam est incompatible avec la Bretagne car un simple greffon moyen-oriental. S’islamiser ou se franciser c’est se de-bretonniser. Toute spiritualité doit être située dans un contexte culturel. Notre spiritualité est l’héritière des druides qui ont ensuite irrigué notre vision particulière du christianisme . Point barre.

        • Ludo22

          Bien sûr que l’ islam est incompatible avec l’ identité bretonne.
          Vous allez l’ empêcher de corrompre l’ identité bretonne en votant macrotte ou en renforçant par votre abstention celui qui va nous envoyer des milliers d’ islamistes qui vont léopardiser la Bretagne par des enclaves musulmanes qu’ il nous faudra reconquérir les armes à la main lors de la grande explication ?
          A mon avis, stratégie perdante.

          • Gwendal Pennanech

            Macron et Le Pen contribuent à diluer l’identité bretonne. Les enclaves elles seront là avec les deux et elle se renforceront avec l’un comme l’autre. Ce qui se joue est la prise de conscience bretonne ou la poursuite de notre assimilation. Elle seule peut nous permettre de conserver notre terre bretonne . Regardez les actions concrètes des Corses elles sont bien plus efficace que l’élection d’un parti estampillé gros rouge ! La prise de conscience bretonne impose un décrassage intellectuel . Elle implique de se placer en dehors de ces batailles franco-françaises visant à determier le degré de francisation requis comme de savoir si porter le voile à l’université est bien ou non ! Il ne faut pas seulement s’abstenir il faut surtout s’impliquer pour Breizh!

          • Ludo22

            Si vous êtes convaincu que les programmes de MLP et macron sont identiques en ce qui concerne l’ immigration et la mise au pas de l’ islam, que les deux ont une nuisance égale pour la Bretagne je n’ ai plus rien à ajouter.
            Sauf que pour le moment tout ce qui concerne la France a une incidence certaine sur ce qui arrive le lendemain à la Bretagne et ce que promet macron est une catastrophe pour les deux pays.
            Vous préférez l’ islamisation à la tutelle, vous aurez les deux dans moins de vingt ans.
            Et c’ est ainsi qu’ allah est grand…

    • C’est vrai qu’elle est assez significative la “célèbre phrase de Mu’awiya”

  • Andrev

    Husseini raconte des salades pour son éditeur néocon. Nos femmes françaises ne sont pas libérées, elles sont complètement aliénées par la modernité et au lieu d’aimer leur rôle essentiel pour la civilisation, elles n’ont que de la haine pour le “patriarcat”, les chrétiens (‘homophobes’), et tout ce qui les rend féminines. C’est si vrai que quand un homme occidental rencontre une orientale, qu’elle soit slave ou chinoise, ils découvrent un paradis perdu. Le féminisme a détruit les âmes de nos femmes, et de nos familles. Et on voudrait répandre nos idées si nuisibles pour la civilisation ? Pas si on est chrétien, ce que les éditeurs de Ring ne sont pas.

  • MARTIN

    Walid al Huseini oubli de préciser que les sourates mecquoises, bien qu’ abrogées, sont maintenues dans le coran afin d’être utilisables pour endormir les “mécréants” à convertir de préférence en douceur mais que seules les sourates médinoises hostiles et appelant au combat physique et à la décapitation de ceux qui s’ opposent à l’ islamisation sont valides… Toujours et éternellement valides dès que le contexte le permet !! Avec un tel livre réputé immuable ( donc irréformable), car venant d’ allah, la partie n’ est pas gagnée pour les réformateurs, gibiers de potence. De Casablanca à Jakarta, de tous les musulmans avec qui j’ ai évoqué le fait aucun ne m’a contredit quant à ce projet IMPÉRATIF. Depuis plus de 40 ans que j’ai apréhendé la réalité de l’ islam, je suis absolument convaincu que si la France et l’Europe veulent avoir la paix avec cette idéologie monstrueuse, il n’ y a qu ‘un moyen : En débarrasser notre sol par la remigration de gré ou de force. Leur imposer ce qu ‘ils ont imposé aux “pieds noirs” pour la seule raison qu ‘ils n’ étaient pas musulmans et pas parce qu’ ils étaient Français. Voyez ce qui se passe au Moyen orient, en Égypte,etc… partout où les non musulmans sont persécutés y compris par les autorités qui prétendent faussement les protéger. Voyez aussi ce qui s’ est passé au Kosovo et dans les Balkans avec la complicité des traîtres occidentaux qui veulent se débarrasser du Christianisme bien trop libérateur pour l’ Homme ; ce qui contrarie leurs desseins de devenir des maîtres esclavagistes: Une oligarchie mondialiste richissime tirant ses profits d’ une classe unique faites de consommateurs soumis. Quoi de plus favorable que l’ islam pour servir ce projet. Ce sera notre destinée si nous ne nous débarrassons pas de nos traîtres et de leurs chers immigrés musulmans. Un musulman dit modéré est un musulman qui sait patienter contrairement aux radicalisés égorgeurs qui ne se retiennent plus mais le fond est exactement le même. Et quand bien même de braves musulmans sont pacifiques, qu ‘en sera-t-il de leur descendance ? Nos premiers immigrés étaient des agneaux comparés aux 3e et 4e générations adeptes de la conquête de nos territoires, de nos biens, devenus des hyènes féroces.

  • Andrev

    Husseini raconte ce qui plait à son éditeur néocon. Nos femmes françaises ne sont pas libérées, elles sont complètement aliénées par la modernité, les exigences du capitalisme et la haine de leur propre féminité. Au lieu de les éduquer à reproduire la civilisation, on leur insuffle une haine pour le “patriarcat”, les chrétiens (‘homophobes’), et tout ce qui les rend féminines.
    C’est si vrai, que quand un homme occidental rencontre une orientale, qu’elle soit slave ou chinoise, ils découvrent un paradis perdu. Le féminisme détruit sans relâche les âmes de nos femmes, il n’y a plus de famille, plus de transmission. Les éditions Ring, défenseurs d’un occident matérialiste qui ne suit plus le Christ, tentent de répandre ces idées nuisibles pour toutes les civilisations terrestres.

  • IslamologyTeacher

    Je ne comprends pas que l’on puisse parler de courage au pays de la liberté de pensée et d’expression, des fondements institutionnels de la démocratie et de l’Etat de droit. Tout au plus une juste vision des choses, une réflexion pertinente. Encore aurait-il fallu qu’elle le fût

    • Ludo22

      Et bien figurez vous, teacher, que la liberté de pensée, la liberté d’ expression, la liberté tout court, sont remises en question depuis quarante ans dans ce beau pays que fut la France. Savez-vous pourquoi ? Je vous le donne en mille.

      Des gouvernants de rencontre, comme dirait De Gaulle, ont laissé et laissent encore s’ installer dans ce beau pays des cohortes d’ allogènes issus d’ une “culture” antagoniste et non miscible: l’ islam.
      Cet islam totalitaire, expansionniste, ségrégationniste, mysogine qui est l’ antipode de la démocratie, de la liberté, du progrès.

      Pour éviter, momentanément, un bain de sang inévitable lorsque deux peuples antagonistes partagent une même terre, ces gouvernants de rencontre ont sacrifié notre liberté de pensée, d’ expression, ont institué des lois et des tribunaux pour museler leur propre peuple.

      Dans le même temps, en ce beau pays, progresse en rampant la charia, la reprise en main des musulmans qui oublient le dogme. La hisbah, qu’ on appelle le amr bil ma’ruf et le nahy ‘anil munkar est à l’ oeuvre dans les quartiers qui ont entamé la partition d’ avec la France millénaire.
      Ce que gouvernants collabos et faux-culs musulmans appellent “radicalisation” n’ est autre qu’ un retour aux sources, la volonté de remettre en place l’ islam le plus pur, celui qui entend appliquer la loi d’ allah et non celle des hommes que l’ on appelle démocratie.

      Mais la France se réveille malgré le long et efficace lavage de cerveau dont elle a été la victime depuis 40 ans. Le danger de l’ islam corrupteur, de plus en plus visible, est maintenant reconnu par 60% des Français qui n’ entendent pas rester plus longtemps les bras croisés…

      • IslamologyTeacher

        Vous avez parfaitement raison, reste que l’Islam n’est pas une nationalité, et c’est là toute la difficulté.

        • Ludo22

          La nation musulmane, la “grande oumma”, qui est aussi un état supranational, possède en commun le coran,
          sa langue officielle: l’ arabe,
          sa loi: la chari’a tirée du coran et pour les sunnites (nos muzz à nous) la sunna, à la fois code civil, code pénal, code commercial, code de succession,
          sa monnaie virtuelle pour acheter l’ entrée au paradis: les hassanates, ou physique: les têtes de mécréants décapités en plus du respect de ses cinq piliers de l’ islam.
          Elle possède ses héros, passés et du jour: “savants” théologiens, ses grands conquérants comme Tamerlan (80 millions de morts en Inde),
          ses martyrs ayant entrainé de nombreux morts juifs ou autres mécréants comme samir kantar accueilli en héros au Liban pour avoir eu le “courage” d’ écraser la tête d’ une petite fille juive à coup de crosse,
          ses moyens de communication et d’ information modernes: chaînes TV, journaux numériques, ses télé-évangélistes, la haute autorité sunnite de l’ université Al Azhar du Caire.
          Il lui manque des frontières objecterez vous. C’ est oublier que la terre entière appartient à allah…

  • Ludo22

    40. Ô enfants d’Israël, rappelez-vous Mon bienfait dont Je vous ai comblés. Si vous tenez vos engagements vis-à-vis de Moi, Je tiendrai les miens. Et c’est Moi que vous devez redouter.

    41. Et croyez à ce que J’ai fait descendre, en confirmation de ce qui était déjà avec vous; et ne soyez pas les premiers à le rejeter. Et n’échangez pas Mes révélations contre un vil prix. Et c’est Moi que vous devez craindre(15).

    42. Et ne mêlez pas le faux à la vérité. Ne cachez pas sciemment la vérité.

    43. Et accomplissez la Ṣalāt, et acquittez la Zakāt(16), et inclinez-vous avec ceux qui s’inclinent. (devenez de pieux musulmans)

    Pour accompagner cette tentative de conversion des juifs à l’ islam s’ ensuit une appropriation par le allah islamique de toute l’ odyssée du peuple de Moïse. Les tentations, les punitions, comme les miracles sont attribués au allah de l’ islam.

    Puis s’ ensuivent les versets de la colère provoquée par le refus des juifs, l’ accusation de falsification des écritures, de déviance de la religion vraie et l’ accusation de combat fratricide.

    85. Quoique ainsi engagés, voilà que vous vous entretuez, que vous expulsez de leurs maisons une partie d’entre vous contre qui vous prêtez main forte par péché et agression. Si vos coreligionnaires vous viennent captifs vous les rançonnez alors qu’il vous était interdit de les expulser (de chez eux).

    Croyez-vous donc en une partie du Livre et rejetez-vous le reste? Ceux d’entre vous qui agissent de la sorte ne méritent que l’ignominie dans cette vie, et au Jour de la Résurrection ils seront refoulés au plus dur châtiment, et Allah n’est pas inattentif à ce que vous faites.

    Pensez-vous vraiment que cette phrase adressée aux juifs réfractaires à l’ islam ne possède pas une portée universelle et que l’ interdiction de débiter le coran en tranches pour n’ en choisir que la part qui vous sied en rejetant le reste soit seulement interdit aux juifs en phase de conversion et autorisé pour les seuls musulmans ?
    La pendaison de Mahmoud Mohamed Taha à Khartoum en 1985 est là pour nous rappeler que le coran ne souffre pas un “service à la carte”. Vous ne pouvez accepter le bon et rejeter le mauvais, seulement y penser est déjà un crime puni de mort.

    Le “savoir lire”, qui concerne les versets les plus fumeux qui se prêtent à des analyses controversées, ne couvrira jamais les innombrables versets les plus clairs, quelles que soient leurs traductions, appelant à la guerre de conquête, aux meurtres de masse, aux tortures les plus barbares, au comportements les plus abjects envers les femmes, y compris les musulmanes, l’ acceptation des mutilations sexuelles, la pratique de l’ esclavage.
    Et si vous vous attelez au “savoir lire” des dizaines de milliers de adiths, à la sounna, vous n’ êtes pas sorti de l’ auberge pour nous prouver que l’ islam n’ est pas ce que nous en lisons et ce qui est appliqué dans le monde musulman des 57 pays de l’ OCI.

    Contrairement à vous j’ encourage les Français à lire le coran, même sans le “savoir lire” des érudits, seule façon pour se faire une idée personnelle de ce que recommande ce brûlot, sans les “interprétations” des stars vendues des plateaux de télévision qui encensent la RATP. Après tout, c’ est ainsi que le lisent 99% des musulmans et que l’ appliquent strictement environ 15% d’ entre eux, dont ceux qui partent rejoindre daesh pour se mettre en conformité avec les commandements d’ allah ou exécutent des attentats pour sa plus grande gloire.

    • IslamologyTeacher

      Ma réflexion sur l’Islam part d’un certain nombre d’axiomes, sans lesquels des solutions rapides seraient envisageables
      1- Pour rien au monde les musulmans n’abandonneront le Coran.
      2- Le Coran épouse toutes les projections et toutes les représentations possibles et imaginables même les plus dangereuses, mais aussi les plus pacifistes.
      3- L’islam n’est pas une nationalité.
      4- Seule une mise à niveau séculière de l’Islam et son alignement sur les religions qui ont décidé de vivre en rupture avec la société qui les abrite, favoriserait le vivre-ensemble.
      Loin de toute idéalisation démagogique, le secret est dans le SAVOIR-LIRE des Textes Fondateurs Musulmans et dans son apprentissage, aux musulmans d’abord.

      • Ludo22

        Vos points 1 et 4 ne peuvent souffrir la contestation, c’ est pour cela que je reste convaincu que l’ islam n’ est pas près de devenir pacifiquement “une religion comme les autres”.

        Pour le musulman le coran est la parole d’ allah, omniscient, omnipotent. Allah peut se contredire, sa parole la plus récente effaçant la plus ancienne, mais il ne peut se tromper.
        Pour se mettre au niveau des religions, l’ idéologie qu’ est l’ islam devrait changer le coran. Une lecture, la plus intelligente soit-elle, ne peut faire abstraction des sourates et versets qui en font un manuel politique et guerrier.
        Il faudrait faire admettre par 100% des musulmans que si l’ expansion de l’ islam par le sabre et la conversion forcée était de mise du vivant du prophète-chef d’ état, elle est devenue caduque à sa mort.
        Que la conquête de la Perse, du Yémen, du Maghreb, de l’ Espagne, de larges pans du continent asiatique, de l’ Europe de l’ est n’ était somme toute qu’ une mauvaise lecture du coran qu’ il convient d’ abandonner.
        Une mise à niveau séculière ne pourrait s’ affranchir de coupes sombres dans le coran. La simple affirmation par certains qu’ il faut en oublier une large part ne convaincra pas la oumma, surtout pas les salafistes par le prêche ou le djihad qui veulent marcher dans les pas du mahomet deMédine et des pieux ancêtre.

        Une exégèse du coran arrivant à ce résultat peu banal d’ un islam pacifié serait un tel tour de force que j’ ai vraiment du mal à y croire.
        Si vous le pensez possible vous êtes l’ homme providentiel que l’ humanité attend depuis l’ an 632.
        Je vous souhaite la réussite la plus compléte sur le dur chemin que vous avez choisi.

        Point 3 La nation ensemble de personnes liées par la conscience d’une histoire, d’une culture, de traditions et parfois d’une langue communes
        Synonyme: peuple

        L’oummat, ou ummat est la communauté des musulmans, indépendamment de leur nationalité, de leurs liens sanguins et des pouvoirs politiques qui les gouvernent. Le terme est synonyme de ummat islamiyya, « la Nation Islamique » (source Wikipedia)

  • Ludo22

    “Je parle de savoir-lire. Cette expression marque une petite longueur d’avance sur la pensée islamique contemporaine qui en est encore aux termes de relecture, de réforme, de loi islamique de minorité, sans trop y croire”.

    Ah ça ! Pour être en avance, on peut dire que vous faites course en tête.
    Si vous parvenez, grâce à votre “savoir-lire”, à sortir une version pacifique de l’ intégralité du coran je vous tire mon chapeau… Et j’ irai m’ incliner sur votre tombe.

    “je ne crois pas que l’Islam puisse traverser 14 siècles, s’il est réellement à l’image du fascisme, et de la sous-religion que vous décrivez.”

    L’ islam est une idéologie totalitaire recouverte d’ un vernis religieux pompé sur les deux monothéismes qui l’ ont précédé et qu’ il prétend compléter et verrouiller. C’ est ce cocktail d’ une idéologie soutenue par Dieu qui fait sa dangerosité supérieure à ce que nous avons connu avec le communisme et le nazisme.

    L’ islam racole en flattant les plus bas instincts de l’ homme et perdure par la terreur, intérieure et extérieure.

    L’ islam est la “religion” taillée pour l’ homme ombrageux et agressif, égoïste et libidineux.
    Il encourage à la guerre en promettant le butin, des esclaves, les femmes conquises par le sabre dont le viol est licite et tout cela rapprochera le musulman d’ un paradis où de tout ce qui lui est interdit sur la terre il jouira à satiété et indéfiniment dans l’ au-delà.
    Bien sûr, pour offrir au musulman à travers les âges la possibilité de s’ enrichir et de copuler d’ abondance ou de mourir en martyr avec tous les bénéfices que cela comporte, l’ islam doit entretenir une guerre d’ expansion permanente, par les armes et la fourberie.

    Vous savez comme moi, que dans la société musulmane, lorsque vous vous trouvez dans un cercle de personnes comprenant un ou des inconnus, il est important de tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de s’ exprimer sur des sujets qui fâchent.
    Il est dangereux d’ être considéré dans une réunion comme la peau blanche qui déprécie une couverture de peaux d’ agneaux noirs…
    L’ accusation de blasphème est suffisamment terrifiante pour garder chacun dans la rectitude de la pensée islamique, au moins en apparence. Cela est valable également à l’ intérieur de chaque famille malgré que chacun croie connaître ses proches…
    Le devoir de surveiller la rectitude de la foi chez son voisin, l’ espionnage interne à la société musulmane, la hisbah, fait le reste. Personne ne doit “sortir des clous”, sinon remontrances puis admonestations et enfin menaces font rentrer dans le rang les récalcitrants. Ce qui se passe actuellement dans nos quartiers, une reprise en main des troupes que d’ aucuns appellent une “radicalisation”.