Carhaix. PNL : « Le groupe et le management du groupe, c’est juste insupportable »

03/08/2017 – 05h00 Carhaix (Breizh-Info.com) – « La venue de PNL était un enfer (…) ils nous ont saoulés (…) pas sérieux (…) le groupe et le management du groupe, c’est juste insupportable » a déclaré Jean-Jacques Toux, le programmateur du festival des Vieilles Charrues dans une vidéo publiée par Tébéo.

Le groupe composé de deux frères originaires de la cité des Tarterêts (Corbeil Essonne) s’est en effet produit cette année à l’occasion du festival de Carhaix, sans que cela ne séduise  les fans, très minoritaires dans la foule, ni le public, parmi lequel on trouvait peu de festivaliers venus pour voir le groupe. On vous laisse « apprécier » le moment :

PNL, vous savez, c’est ce groupe, qui est à la musique ce que Mac Donald’s est à la gastronomie, et qui a tout de même réussi à vendre des centaines de milliers d’exemplaires de leurs différents albums, signe que la quantité est loin de faire la qualité. Un groupe qui est par ailleurs accusé d’être incapable de chanter en live : en effet, récemment, PNL a dû faire face à une panne de vocodeur, ce qui a provoqué un véritable bad buzz pour le groupe sur Twitter, car les deux « artistes » ont clairement montré sur la scène des signes d’incapacité manifeste à savoir chanter correctement.

En clair, sans la technologie, point de groupe.

A des années lumières des groupes de Rap à texte (discutables ou pas d’ailleurs) comme IAM, NTM, Kerry James, Assassins ou autres, PNL symbolise parfaitement le rap de l’argent, de la drogue, de la misère intellectuelle, de l’appauvrissement culturel. Pas étonnant qu’une fois la technologie éteinte, il n’y ait plus grand chose sous les casquettes et les joggings …

Lire aussi :

Bataille culturelle : la jeunesse PNL, la Droite PLS

Crédit photo : wikipedia (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine