gens_du_voyage

15/10/2013 -11h57 Rennes (Breizh-info.com) – Ce Lundi, à Rennes, deux jeunes issus de la communauté des « gens du voyage » ont été arrêtés et inculpés pour viol. Ces arrestations ont provoqué une vive réaction de la part de cette communauté installée à côté du cimetière du Nord, au Gros-Malhon, à Rennes. Une partie de ses membres, furieuse de l’arrestation des deux violeurs présumés, a tout d’abord manifesté devant l’hôtel de Police de Rennes pour exiger leur libération, avant de mettre le feu à des poubelles devant leur campement et de s’en prendre à des abris-bus. Des tirs de flashball et de grenades lacrymogènes ont été effectués par les forces de l’ordre pour rétablir la situation. Aucune interpellation n’a été effectuée, la police ayant des consignes pour  « apaiser les esprits ».
Un’ « apaisement » qui n’est manifestement pas à l’ordre du jour chez les défenseurs des deux violeurs présumés, puisqu’ils viennent de lancer un « ultimatum » (sic) demandant la libération des deux individus avant midi ce mardi, sous peine de mobiliser l’ensemble des gens du voyage de Bretagne afin de « tout casser« .
Le « vivre ensemble » cher à Daniel Delaveau, le maire de Rennes (PS), semble une fois de plus rencontrer quelques difficultés dans la capitale bretonne.

 Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2013, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

7 Commentaires

Comments are closed.