Présentation du Pacte d’Avenir pour la Bretagne et premières réactions

A LA UNE

05/12/2013 – 15H00 Rennes (Breizh-info.com) – Le Pacte d’avenir pour la Bretagne vient d’être rendu public. Mis en place au  cours du mois de novembre,  son élaboration aura donné lieu à une trentaine de réunions à la préfecture de région de Rennes où se sont retrouvés d’un côté les représentants du gouvernement, le préfet de région, la présidence du conseil régional de Bretagne et de l’autre les acteurs politiques, économiques et sociaux bretons. Le texte sera discuté au Conseil économique et social régional le 10 décembre, puis au conseil régional le 12. Il doit ensuite être signé à Rennes par le préfet de région, Patrick Strzoda, le président PS de la région, Pierrick Massiot, et le Premier ministre le 13 décembre.

Comportant au total  87 pages, le texte du  Pacte d’Avenir  s’articule autour de sept enjeux et 15 articles (30 pages) et deux annexes (50 pages).

1. Répondre à l’urgence en « anticipant et accompagnant les mutations sociales et industrielles et soutenir l’investissement public »

2. « Conforter la Bretagne comme grande région productive »

3. « Conforter la Bretagne comme grande région maritime européenne »

4. « Affirmer l’identité culturelle de la Bretagne »

5. « Approfondir l’investissement de la Bretagne dans l’intelligence »

6. « Améliorer l’accessibilité de la Bretagne et soutenir les dynamiques de territoire »

7. « Sceller un Pacte de confiance »

La première annexe, très conséquente, est consacrée au « Plan agricole et agroalimentaire pour l’avenir de la Bretagne ». La deuxième annexe concerne « le programme d’expérimentations et d’actions pour une meilleure efficacité administrative ».

Concrètement dans les quelques deux milliards d’euros de moyens financiers, près de 350 millions d’euros, attribués par l’Etat et les collectivités locales, sont consacrés à des mesures d’urgence pour l’année 2014, notamment en soutien à la filière volaille (15 M€) et aux exploitations agricoles (15 M€). Des moyens financiers sont aussi affectés au logement, à la lutte contre la précarité énergétique (48 M€) ou à la transition énergétique (33 M€).

Premier à réagir, Christian Troadec, à la tête de la fronde des Bonnets rouges, a dénoncé ce plan comme étant « un contrat de plan classique Etat-Région ! ». « Les trois piliers sur lesquels repose ce pacte ne sont pas de nature à libérer les énergies ni à créer les conditions d’un nouvel élan en Bretagne, ni à rétablir la confiance dans l’avenir. Ce pacte, c’est de l’enfumage et une coquille vide que seule la mobilisation des Bonnets Rouges organisée par le collectif « Vivre, décider et travailler en Bretagne » devrait permettre de remplir. »

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2013, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rennes. Il gifle une dame de 80 ans..son avocate veut qu’il fasse « un stage pour apprendre à gérer ses émotions »

Un individu de 34 ans était jugé en comparution immédiate cette semaine à Rennes, pour avoir giflé, mercredi 22...

Rennes. Le RN dénonce les ateliers « en non mixité » et les subventions publiques au festival néo-féministe « Dangereuses Lectrices »

Ces 25 et 26 septembre s'est tenu à Rennes un drôle de festival, ultra confidentiel, mais subventionné par la...

Articles liés