Lutte Ouvrière. La lutte serait t-elle bientôt terminée ?

A LA UNE

13/04/2014 – 08H00 Saint-Nazaire (Breizh-info.com) – S’il y a un parti qui peut se flatter de posséder des militants purs et durs, c’est bien Lutte Ouvrière. Le seul sans doute où les adhérents ne se contentent pas de payer une cotisation annuelle mais consentant au prélèvement mensuel sur leur salaire – 10% à une époque.
Parti où la ligne ne souffre aucun accommodement ; non seulement anticapitaliste, mais encore anti-PS. Parti où on ne pratique ni le libéralisme économique ni le libéralisme culturel. Très différent donc du NPA.

Certes, l’extrême gauche n’est plus à la mode. Victime de la désaffection de son électorat, faute de pouvoir présenter un programme « complet », correspondant à toutes les attentes des classes populaires.
Développer les thématiques de l’emploi, du logement, de l’anticapitalisme, de l’antisystème et des nationalisations ne peut que plaire aux familles modestes, mais cela ne suffit pas ; car l’immigration et la sécurité les préoccupent tout autant. ET là, victime de son idéologie internationaliste, Lutte Ouvrière demeure silencieuse.
Au nom de la révolution mondiale, on place sur le même plan l’ouvrier français « de souche », l’ouvrier immigré et l’ouvrier chinois. Lutte Ouvrière ne voit aucun inconvénient aux délocalisations et au libre-échange qui tuent les travailleurs européens.
Les capitalistes sont mondialistes et les gauchistes internationalistes …où se trouve la différence ?

Dans ces conditions, l’électeur appartenant aux classes populaires comprend que Lutte Ouvrière ne défend pas ses intérêts et va donc voir ailleurs. D’où l’effondrement électoral de cette formation qui eut son heure de gloire avec Arlette Laguiller.

Surtout, il est probable que cette famille trotskiste ne connaisse pas une santé militante éblouissante puisqu’elle ne parvient, aux récentes élections municipales, à présenter une liste que dans huit villes de Bretagne (Saint-Brieuc, Lannion, Ploufragan, Brest, Rennes, Lanester, Nantes et Saint-Nazaire). C’est à Ploufragan que lutte ouvrière a remporté son meilleur résultat : 9,61%.
L’affaire étant réglée dès le premier tour, sa tête de liste, Martial Collet, se retrouve conseiller municipal dans une municipalité dirigée par un communiste – l’horreur pour un trotskiste !
Ailleurs, les résultats n’ont rien d’enthousiasmant : 5,62% à Lanester, 4,1% à Lannion, 2,30% à Saint-Nazaire, 2,40% à Saint-Brieuc, 1,96% à Brest, 1,63% à Rennes, 1,16% à Nantes. Avec un seul leitmotiv : « faire entendre le camp des travailleurs ».

Pour compléter le tableau, on peut ajouter que les gens de LO sont des jacobins enragés hostiles à l’idée bretonne et ses militants des individus particulièrement sectaires. Mais, à la différence de ceux du NPA, ils demeurent fermes quant à la ligne : on ne fricote pas avec le PS. Nathalie Arthaud, porte-parole du parti, a résumé à sa manière le problème.
La vie sous François Hollande ? « c’est pire » que sous Nicolas Sarkozy.  Et de s’en prendre vivement au chef de l’Etat, « bras armé de la bourgeoisie ».
C’était le dimanche 19 mai 2013, lors de la fête annuelle de Lutte Ouvrière (Le monde, 21 mai 2013).

Pour conclure sur Lutte Ouvrière, Saint-Nazaire, bastion ouvrier, semble symboliser tout le déclin de ce parti, passé de 5,28% des voix en 2008 (1252 voix) à 2,90% (736 voix) en 2014 : les classes populaires ayant manifestement changé de côté de l’échiquier politique …

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Pass Sanitaire : l’overdose !

A la Une ce soir, la prolongation du pass-sanitaire discutée à l’Assemblée Nationale. Mardi soir, les opposants à la...

Immigration. 67% des Français inquiets d’un « grand remplacement » de population

Un sondage qui pourrait faire l'effet d'une bombe. 67% des Français se disent en effet inquiets d'un « grand...

6 Commentaires

  1. C’est vrai que les classes populaires ne votent pas à gauche en ce moment. Mais l’abstention est forte, et le FN ne réussit à capter qu’une partie seulement de ces déçus. Malgré l’ambiance de ces dernières années ! C’est dire si les classes populaires résistent quand même à l’appel du FN. Pour le moment le FN parle mais n’exerce aucune responsabilité. Le FN reste très silencieux sur les négociations salariales. Parce que le FN essaye d’allier salariés pauvres et une part du petit patronnat et des petits rentiers. Seulement, le jour où le FN devra trancher vraiment sur un dossier social, alors il devra dire adieu à la moitié de son électorat. A lui de choisir laquelle… Le FN reste une construction fragile. Donc, l’abstention a de l’avenir.

  2. En parlant du meilleur résultat de LO aux dernières élections municipales, vous semblez justement oublier le vrai meilleur résultat
    En effet, à Saint-Jacques-de-la-Lande, avec 10,25 %, LO garde son élu municipal, Fabrice Lucas.

    • Oui justement, vous passez sous silence les plus de 10% de LO à Saint-Jacques-de-la-Lande, LO qui a donc un élu dans cette ville PS. Et aussi au fait que ce parti, peu sensible aux scores électoraux bons ou mauvais, s’est présenté plus largement que jamais à l’échelle de la France, ce qui montre qu’il est loin d’être mort ! LO s’est présenté dans une ville « nouvelle » en Bretagne, Lannion, où il ne s’était encore jamais présenté à des municipales.
      Dans des circonstances particulières, à Frouard, une banlieue de Nancy où il n’y avait que deux listes en présence (union de la gauche et LO), LO a fait 22% des voix, ce qui montre que la colère de la population peut aussi prendre la voie de LO (et que certains électeurs « se lâchent » quand le scrutin n’est pas pollué par des histoires de vote utile).
      Quant à la baisse des scores électoraux de LO, le phénomène s’est amorcé juste après le 2ème tour des présidentielles de 2002, quand LO a refusé de s’associer à l’union sacrée autour de Chirac, lors du face-à-face Chirac – Le Pen. Cela n’a donc rien à voir avec des histoires de mondialisation… Par contre, le résultat des municipales 2014 est en ligne avec celui de 2008 et ne ressemble pas au minimum des présidentielles et législatives de 2012.
      LO est un parti qui affirme que les élections ne peuvent pas changer la société. Donc, ceux qui croient le contraire votent pour quelqu’un d’autre, et ceux qui sont d’accord s’abstiennent en grande partie, ne prenant pas la peine de voter simplement pour s’exprimer. Cela ne préjuge pas du rôle que LO pourra jouer par ailleurs, dans les luttes, si celles-ci deviennent explosives.
      Et que dire de la remarque sur les ouvriers français « de souche » placés sur le même plan que l’ouvrier immigré et l’ouvrier chinois : on voit bien ici quel rôle joue le FN qui semble inspirer Breizh-Info. Prenons un cas tout récent : les licenciements dans le groupe français Oberthur Technologies spécialiste des cartes à puces. Fermeture d’une usine anglaise (206 emplois), d’une usine espagnole (62 emplois) et de deux usines françaises dans le Nord et en Auvergne (132 emplois) mais « création » de 54 postes à Vitré. La presse patronale en Bretagne ne tarit pas d’éloges ! Si on suit Breizh-Info ou le FN, ça renforce la Bretagne, les gens de Vitré doivent être contents, ne surtout pas se sentir solidaires de ceux des autres sites. Si on suit encore le FN, on raconte aux gens du Nord et d’Auvergne que c’est la faute aux Chinois. Bref, on divise les ouvriers des différents sites, on les empêche de se battre ensemble, Français du Nord, d’Auvergne ou de Bretagne, immigrés, anglais, espagnols/catalans, et on aide donc le patron à faire passer son plan pourri. Si on suit LO, on cherche à se battre au coude à coude sur tous les sites pour maintenir les emplois et faire payer le patron, on propose d’interdire les licenciements, on rappelle que la famille Savare (ancien propriétaire) s’en est toujours bien tirée (Jean-Pierre Savare 40ème Français le plus riche en 2011…) et a vendu la boîte au fonds d’investissement américain Advent International selon un modèle qui entraîne forcément des plans d’économie drastiques pour qu’Advent rentre dans son argent et fasse la culbute à la prochaine revente de l’entreprise…
      Le FN et Breizh-Info, ce sont ceux qui essayent de faire croire que les ouvriers français d’Oberthur ont les mêmes intérêts que la famille française Savare sous prétexte qu’ils sont tous français, et qu’ils n’ont rien en commun avec les ouvriers anglais ou espagnols. La famille Savare et le fonds Advent peuvent leur dire merci…

  3. C’est gentil d’annoncer la fin de lutte ouvriere au seuls resultats electoraux. M6 et toute la presse bourgeoise ne cesse de le faire et pourtant en 2014, on trouve encore quelqu’un pour annoncer sa fin prochaine. Une precision: lutte ouvriere participe aux elections non pour etre élus mais pour trouver mode diffusion qui touche le plus de monde possible et afin de defendre une politique qui puissent permettre aux travailleurs bretons, belges, senegalais de vivre decement: le communisme revolutionnaire. Soyons le jour ou lutte ouvriere atteindra les 20%, les elections seront interdites car les travailleurs defendront leurs interets dans la rue.

  4. Etant communiste (pas LO) je vous suggere vivement de vous renseigner avant de nous délivrer ce genre d’analyse plate et condescendante. Elle est plate parce que vous avez une approche qui est métaphysique et pas dialectique.

    Exemple : « Lutte Ouvrière ne voit aucun inconvénient aux délocalisations et au libre-échange qui tuent les travailleurs européens.
    Les capitalistes sont mondialistes et les gauchistes internationalistes …où se trouve la différence ? »

    Cette interrogation est plate car vous ne faites pas la différence fondamentale entre communisme et capitalisme. Wikipédia est utile parfois. Vous traitez du déclin de LO sans délimiter votre analyse dans le temps et dans le paysage politique francais, sans non plus prendre en compte la lutte idéologique qui fait que la conscience de classe du prolétariat est faible. L’extreme gauche s’est faite couper l’herbe sous le pied par la coalition Front de Gauche et par les trahisons successives des dirigeants, gouvernants socialistes et communistes qui de maniere plus générale ont discrédité l’idée de socialisme. L’URSS a également sa part de responsabilité dans le comportement des dirigeants socialistes communistes francais. Votre approche n’est pas dialectique mais métaphysique cad que vous vous contentez de voir que LO est un micro-parti dont tout le monde se fout sans prendre en compte le FN, le FDG, la « conjoncture politique » etc…

    C’est de la désinformation.

  5. Lutte ouvrière a présenté plus de liste qu’en 2008, en ceci sans aucune alliance de toute sorte. Pour un parti en déclin…
    Quant on s’essaye au journalisme, on fait un minimum de recherche hein.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés