Les Etats-Unis interdisent aux Européens d’utiliser des lanceurs Russes

A LA UNE

Nantes. Le MIN, un marché magnifique, mais couteux et plein de malfaçons ?

Nouveau ventre de Nantes achevé dans la précipitation avant les municipales pour accueillir ses 100 entreprises et 800 salariés,...

Michel Maffesoli : « Le transhumanisme est l’aboutissement de la paranoïa moderne » [Interview]

Au dernier colloque de l’Institut Iliade, en date du 19 septembre 2020, dont le thème était « La nature comme...

Enquête : ces Tchétchènes déjà arrêtés pour terrorisme

Après la décapitation du professeur d’histoire de Conflans, Samuel Paty, par un jeune Tchétchène radicalisé d’Evreux, Abdullakh Anzorov, le...

État d’urgence sanitaire. Que dit le projet de loi présenté en conseil des ministres ce matin ?

Après avoir laissé planer un couvre-feu à 19h dans les grandes villes, ou généralisé à tout le territoire, dans...

Document : le texte de la décision qui a accordé le droit d’asile à la famille du terroriste islamiste

D’abord déboutée de l’asile à cause d’un « récit stéréotypé » par l’Office français pour la protection des réfugiés...

30/04/2014 – 08H00 Moscou (Breizh-info.com) –Les Etats-Unis entendent bien profiter du conflit entre Russie et Ukraine pour reprendre encore un peu plus la main sur une Union Européenne qui semble avoir perdu toute indépendance vis à vis de Washington.
Ainsi, selon l’agence de presse russe Ria Novosti, les USA ont bloqué plusieurs lancements de satellites européens dotés d’équipements américains par le lanceur russe Proton d, écrit lundi le quotidien russe Moskovski Komsomolets.
D’après Peter de Selding, les sanctions concernent, entre autres, le satellite de télécommunications Astra 2G de la société luxembourgeoise SES, dont le lancement était prévu en juin depuis le cosmodrome de Baïkonour sur la fusée porteuse Proton M. Le lancement du satellite Inmarsat 5 F2 a également été annulé. Le satellite turc Turksat 4B, qui devait sortir en orbite cet été, a aussi été victime des sanctions.
Ces mesures frappent les compagnies qui avaient l’intention de lancer leurs vaisseaux conformément au contrat avec la compagnie russo-US International Launch Services (appartenant au Centre spatial Khrounitchev), ainsi que des vaisseaux lancés à titre de charge utile associée sur les fusées Soyouz et Dniepr.

Elles viennent s’ajouter à la série de mesures prises par l’Union Européenne et les Etats-Unis afin de « sanctionner » la Russie pour sa politique en Ukraine. Des sanctions qui semblent ne pas inquiéter outre mesure la Russie, qui a immédiatement annoncé des « réponses à venir » à ces sanctions.

« Que cherchent les responsables européens ? Une explosion du vote nationaliste lors des élections à venir ? On nous avait promis une construction européenne, et au lieu de cela, nous sommes devenus des simples valets des Etats-Unis là où il faudrait être allié avec la Russie »  s’exclame Michel, un journaliste français indépendant. « Cette subordination aux américains, qui avait pourtant été freinée par De Gaulle, perdure car on explique à qui veut l’entendre qu’ils ont été nos libérateurs il y a 70 ans. Mais c’est terminé non ? Et entre nous, si on faisait la liste des êtres humains sur l’ensemble des continents assassinés par les gouvernements américains successifs , des Indiens d’Amérique à la guerre en Irak ou en Serbie, on se rendrait compte que nous avons simplement affaire au plus grand pays criminel de l’histoire de l’humanité moderne . Il est temps de tourner la page et que l’Europe se tourne vers la Russie, qui est une partie d’elle » conclut-il, sans détours.

Cette analyse journalistique est en effet très éloignée du traitement à sens unique, simpliste  et réducteur  que réservent les grands médias français au le conflit Ukraine-Russie et à ses conséquences :  d’un côté les gentils Ukrainiens et leurs alliés Européens et Américains et de l’autre les méchants séparatistes Russes. Une vision géopolitique « noyée dans l’océan inépuisable des bons sentiments et en même temps instrumentalisée par des intérêts » ( Pascal Gauchon, Conflits, avril-mai-juin 2014). On ne saurait mieux dire.

Crédit photo : Wikipedia (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

4 Commentaires

  1. mais pourquoi est-ce que les amerdicains se permettraient de donner des ordres à la FRANCE , en tout cas la russie quoiqu’on en dise c’est une démocratie puisque poutine a instaurer un référendum pour la crimée, il aurait dû le faire aussi pour l’ukraine vite fait, nous en sommes privés par le traité de lisbonne à cause de ce petit nain de sarko qui est un dictateur ni plus ni moins j’espère que les français s’en rappelleront

    • çà c’est de l’amerloque pur jus, il se permet tout à travers le monde, décide de quoi et de qui sans se soucier de qui que ce soit. et nous l’amerloque on l’emm…..

  2. oui mais Putine a également indiqué à Obama et aux dirigeants européens de ne pas oublier qu’ils avaient besoin des lanceurs russes pour approvisionner la station internationale orbitale et ramener sur terre les astronautes. Sont-ils prêts à prendre le risque ?

  3. Tant que l’Europe n’agira pas comme les USA ou la Chine, c’est à dire tant qu’elle ne défendra pas ses intérêts, elle continuera de se voir dicter sa conduite. La question est : pourquoi les dirigeants européens sont ils aussi masochistes ? Est-ce par idéologie, par intérêt personnel ou par bêtise ?

Comments are closed.

Les derniers articles

Pontmain (53) : pèlerinage et messe dominicaine traditionnelle ce 25 octobre

Les dominicains de Cheméré le Roi célèbrent ce 25 octobre une messe traditionnelle, en rite dominicain, à la basilique...

Douarnenez. Un migrant africain suspecté d’avoir drogué et agressé sexuellement sa logeuse

Un migrant africain est soupçonné d'avoir drogué puis agressé sexuellement au mois de septembre dernier une femme qui l'hébergeait...

Réunification de la Bretagne : Christelle Morançais bientôt au chômage ?

La question de la réunification de la Bretagne est plus que jamais sur le tapis. C’est la conséquence directe des récentes élections municipales. On...

Le vent tourne en Amérique latine : Les élections boliviennes et le plébiscite chilien

Deux événements, l’un en cours, les élections en Bolivie, l’autre imminent, le plébiscite chilien, nous permettent de penser que des changements importants sont attendus...

États-Unis. Les Blancs minoritaires en 2026 : défaite assurée pour les républicains à moyen terme ?

L'avenir politique des États-Unis est étroitement liée à la question démographique. Certaines prévisions indiquent que les Blancs seront minoritaires dans le pays à partir...

Rennes. Trois clandestins en instance d’expulsion dégradent, incendient et outragent au CRA

Trois clandestins en instance d’expulsion, âgés de 18 à 29 ans et détenus actuellement au centre de rétention administrative (CRA) de Rennes – Saint-Jacques...

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Autres articles

- Pour nous soutenir -