boris_ziegler_seattle

12/08/2014 – 07H00 USA (Breizh-info.com) – Nous avons reçu un e-mail inquiétant sportivement de Boris Ziegler ; ce dernier nous affirme en effet avoir connu plusieurs pépins physiques le contraignant à modifier ses plans.

N’hésitez pas à lui envoyer vos encouragements via notre boîte mail ou directement sur son site Internet.

Voici le texte de  son email.

Il y a deux semaines une douleur à la hanche m’avait obligé à quitter le trail pour me reposer et j’avais également décidé de couper une partie pour rattraper mon retard. J’avais du coup repris la marche à proximité de la ville de Ashland enfin en Oregon.
Malgré une gêne toujours bien présente j’avais parcouru quelques miles à bon rythme et j’étais plutôt optimiste concernant ma guérison. Le lendemain j’ai même fais une bonne journée à 27 miles. Une erreur peut être ou  je ne sais si j’ai dormi dans une mauvaise position. Toujours est il que je me suis réveillé avec une douleur aigu à la hanche.
J’étais revenu au point zéro. J’ai péniblement marché le peu de miles qui me séparaient de la route, et après avoir passé une nuit dans un camp près d’un lac j’ai rejoins la large ville de Medford ou cette fois ci je comptais prendre 3 jours de repos.
Je n’ai alors pas fais grand chose d’intéressant à part appeler mes proches et aller au cinéma. Et une fois requinqué je me suis remis en route.
Le matin ou je suis reparti il m’est arrivé une histoire incroyable, j’ai oublié mes bâtons dans une histoire qui m’avait aidé à parcourir 2 miles. Et par miracle je les ai retrouvé déposé sur le trail. Mais le miracle n’aura pas duré longtemps et cette après midi la ma douleur à la hanche était déjà revenue. Le lendemain fut une journée noir, non seulement je devais marcher environ 25 miles en boitant, mais est venu se rajouter à cela la chaleur, une source d’eau à sec, des cloques et un feu de forêt…
Malgré tout cela j’ai atteint mon objectif. Je voulais à tout prix arriver jusqu’à Crater lake, c’est chose faites. Mais je savais très bien que c’était d’ici que j’allais encore quitter le trail et cette fois ci pour rentrer chez ma cousine à San Francisco. J’ai passé une journée à Crater lake mais je n’ai même pas pu en profiter car les feux aux alentours dégageaient tant de fumée que je ne pouvais pas apprécier le bleu du lac.
Le lendemain entre le stop et le bus je suis arrivé dans la baie de San Francisco en une trentaine d’heure.
Voilà après une semaine de repos ma hanche ne va pas beaucoup mieux, ce qui signifie que l’aventure du Pacific Crest Trail s’arrête ici pour moi. Mais j’ai toujours un mois à passer ici, du coup j’ai investi dans un vélo et des demain je pars pour Seattle ou je vais parcourir la magnifique route du highway 101. 2000 kilomètre le long de l’océan pacifique. Un aventurier se doit d’avoir plus d’une corde à son arc…
Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.