L’Europe se trompe de voie : vers la fin du leadership américain [vu ailleurs]

A LA UNE

Tyrannie sanitaire. « Macron, Castex, Véran et toute leur clique, ont brisé mon engagement de pompier volontaire ». Témoignage

Notre rédaction compte un journaliste qui était pompier volontaire jusqu’au début de l’année 2021. Il ne l’est plus. Il...

Rennes : quand une association subventionnée pratique des réunions « non-mixtes »

Tous les rennais connaissent le CRIDEV, anciennement « Centre Rennais d'Information pour le Développement et la Solidarité entre les...

Dinard. A la rencontre de Céline Tacher, bretonne élue au comité central du Rassemblement national (RN)

Céline Tacher a 22 ans. Originaire de Dinard en Bretagne elle habite maintenant Paris pour les études et le...

Vannes, Lanester. Retour en vidéo sur les manifestations contre le Pass sanitaire

Des milliers de personnes ont défilé samedi 17 juillet dans les principales grandes villes bretonnes comme dans toute la...

Covid-19. « La contamination et la mortalité sont, à l’été 2021 et après 3,6 milliards de doses de vaccins injectées, beaucoup plus élevées qu’à...

Ci-dessous le point mensuel de D. Delawarde au sujet de la progression du Covid19 dans le monde. La contamination et...

Avec le conflit ukrainien, la position des occidentaux, les sanctions contre la Russie, l’aventure libyenne et syrienne et l’Irak, la communauté internationale encaisse les coups mais n’en pense pas moins, y compris en Amérique latine, pourtant chasse gardée des Etats-Unis. En fait, Washington n’en fait-il pas trop, ouvrant des conflits partout dans le monde alors qu’intérieurement, économiquement et moralement le pays est en déclin ?

Des dissidents comme Snowden ou Peter Kœnig notamment, économiste et ancien membre de la Banque Mondiale ont déjà lancé des alertes sur le caractère désormais criminel des gouvernants américains et de l’état profond qui les gouverne. Le raidissement de Washington, sa course jusqu’au boutiste au sauve-qui-peut hégémonique risque en tout cas de fortement bouleverser avant 2050 la face du monde et les grands équilibres posés depuis 1945.

L’Europe par ignorance a choisi la servilité et du coup, elle sombrera avec l’Empire alors que sa vocation naturelle aurait été de s’arrimer à la Russie. La Russie tourne donc le dos à l’Ouest et se rapproche assidument mais fermement de la Chine pour pouvoir quitter le système hégémonique mondial piloté par le dollar au profit d’échanges qui seraient faits en monnaie locale. Ainsi, les échanges commerciaux avec les partenaires des deux titans ne seront bientôt plus influencés par le “pétrodollar”, par le billet vert. Parallèlement, la Chine souhaite redonner toute sa puissance au commerce vers l’Europe, l’Allemagne notamment, en réinventant la route de la soie qui traverse largement la Russie. Si l’on ajoute à cela le fait que la Chine est l’un des principaux propriétaires de la dette américaine… Il n’y a que peu de doute à avoir quant à l’issue du conflit mondialiste qui tait son nom et dont l’Occident répugne à dévoiler aux citoyens la portée.

Si l’émergence du tandem chino-russe devait s’avérer exact, la plupart des Etats européens dont la France devraient urgemment se poser la question de leur adhésion à ce nouveau modèle, le trio formant un vortex économique d’une telle puissance qu’il est peu probable que les mécanismes économiques actuels y résistent, le dollar n’étant plus qu’une monnaie de singe. Les déclarations officielles du gouvernement russe indiquent que le président et ministre des Affaires étrangères continuent de compter sur la bonne volonté de « nos partenaires occidentaux » pour trouver une solution diplomatique raisonnable en Ukraine mais comme le souligne l’analyste Paul Craig Roberts, il n’y a aucune preuve de cette bonne volonté dans les capitales occidentales. Le président Hollande suit, par exemple, au plus près les ordres de Washington jusqu’à refuser de livrer un navire qu’il doit à la Russie sous contrat. Hollande justifie ses courbettes à Washington par un mensonge: « les actions récentes de la Russie à l’est de l’Ukraine sont contraires aux principes fondamentaux de la sécurité européenne. » Alors qu’au contraire, ce sont les actions stupides de Hollande, Merkel, Cameron qui mettent en danger la sécurité européenne en permettant à Washington de s’avancer vers la guerre avec la Russie.

Comme le rapporte le professeur Michel Chossudovsky sur Global Research, des observateurs de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) ont déclaré qu’ « ils n’ont pas enregistré de troupes, de munitions ou d’armes traversant la frontière russo-ukrainienne au cours des deux dernières semaines ». Un rapport détaillé de la mission d’observation de l’OSCE en poste à la frontière entre la Russie et l’Ukraine indique que les rapports de l’OTAN, y compris ses photos satellites sont fondés sur de fausses preuves, relevant que les mouvements à la frontière sont ceux de réfugiés.

En coupant le financement de la Russie par le code SWIFT, Moscou sera contrainte économiquement de se tourner vers la Chine mais n’était-ce pas justement cela le cauchemar de Washington ? Pris dans l’engrenage de l’effet boomerang, il ne restera plus alors effectivement aux Etats-Unis que de marcher vers Moscou, de changer le régime moscovite mais le Dieu Hiver approche, les robinets de gaz peuvent se fermer. Toute l’escalade de la situation ukrainienne est causée par l’irrationalité des Etats-Unis au bord du gouffre financier et par la servilité européenne. Nonobstant, en quittant les pétrodollars, en créant leur propre banque d’investissement, la Russie et la Chine ouvrent au monde la voie d’un pacifisme rénové sur une autre construction du monde : une construction multipolaire.

Contrairement à ce que l’on affirme, l’économie américaine ne s’est jamais remise de la récession de 2008 et elle n’a pas cessé de se détériorer. La grande majorité de la population américaine a perdu son pouvoir d’achat. Il suffit de voir le comportement des croisiéristes américains aux Caraïbes ou en Polynésie. Depuis des années, la classe moyenne américaine n’a cessé de voir baisser ses revenus depuis des années. Les coups des Etats-Unis en Ukraine, en Irak sont comme les derniers coups du téméraire. A cette situation économique déplorable de Washington se joint la faiblesse intellectuelle criante de ses élites qui ont abandonné le réalisme politique qui faisait la force de la politique internationale américaine autrefois pour des visions idéologiques et idéalistes, un néo-hégélianisme mâtiné de démocratisme et de millénarisme apocalyptique. Washington a tellement endommagé la confiance des autres pays dans son jugement, l’intégrité du gouvernement américain est maintenant tellement remise cause officiellement ou officieusement par les diplomates mais aussi à l’intérieur même de l’Etat américain que le monde a perdu sa foi dans le leadership américain.
Michel Lhomme
Source
.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Pourquoi la gestion de la crise COVID est un scandale [ L’Agora]

Au début de la crise COVID, en janvier 2020, les services de l’État ont assuré aux Français qu’ils étaient...

Une directrice d’école de Leeds, au Royaume-Uni « Les blancs font partie des groupes ethniques minoritaires… c’est merveilleux »

« Nos religions sont peut-être différentes, mais les messages de bonté, de rassemblement et de charité sont tous les...

2 Commentaires

  1. Comme j ai écrit dans un autre article d un autre blog la Russie la vraie ,viendra en aide a l Europe après beaucoup de souffrance avant pour nous Français et Européens ,car les Américains vont nous laissez tomber ,les U S A vont a la ruine….

  2. Si l’on peut représenter le diable sur Terre, il dirige les états-unis.
    Sinon, quelle entité aurait pu faire exploser 2 bombes nucléaires sur des populations civiles, éradiquer des dizaines de villes européennes sous le phosphore (Dresde restant l’exemple le plus ignoble de cette politique diabolique), déversé des millions de litres d’agent orange sur le Vietnam (Monsanto,présent!),…?
    Sans compter la traite négrière,le génocide des amerindiens, le génocide en cours en Irak,les massacres de populations civiles en Afghanistan,en Serbie (ça va l’uranium appauvri?), quel autre pays a un bilan aussi lourd à porter moralement?
    Allez,on va pas trop charger la barque en répétant qu’ils ont crée Al Qaïda pour lutter contre l’empire soviétique, soutenu Noriegua avant de le renverser, fait pendre Saddam Hussein et sous traité l’assassinat de Khadafi au laquais français, fait assassiner des dirigeants politique par paquets de dix en amérique du sud…
    Et on ne parle pas de l’horreur économique interne qui broie les gens en les faisant vivre dans la misère la plus crasse.
    N’en jetez plus,ce pays de débiles dirigé par une entité diabolique fout la gerbe à la planète entière.
    Il est condamné à disparaître,le jugement de l’Histoire sera terrible!

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Les itinéraires européens de l’Institut Iliade

Nous sommes le paysage de l’Europe Nous sommes le paysage de l’Europe. https://www.youtube.com/watch?v=4YLFZ8OeHf4&t=142s Cette vérité, on ne la découvre qu’à la fin des itinéraires européens. Ce...

Santé, conduite, délinquance, sécurité… Quels sont les pays les plus sûrs d’Europe ?

Une récente enquête menée par l’Ifop pour le site spécialisé Voyage avec Nous courant mai indiquait que 85% des Français comptaient passer leurs vacances...

La Huitième Note

Le camarade Poutine a trop lu Jean-Robert Pitte. Il vient de confondre son « produit » avec un terroir d’origine qui ne lui appartient...

Qui sont les complotistes ? Jacques Baud décrypte l’affaire Navalny

Depuis plusieurs années, et avant même la crise du Covid-19 et la vaccination, les médias occidentaux se repaissent d’un mot devenu totem "le complotisme"....