Défense. Le FN dénonce des coupes sombres dans les effectifs en Bretagne

A LA UNE

24/10/2014 – 07H30 Rennes (Breizh-info.com) – Gilles Pennelle, secrétaire départemental du FN 35, dénonce dans un communiqué les conséquences que vont avoir pour la Bretagne les mesures prévues par la loi de programmation militaire.

Le responsable frontiste estime que « contrairement aux annonces de M. Le Drian et aux chiffres publiés ces derniers jours, la Bretagne sera très loin d’être épargnée par la loi de programmation militaire et donc les suppressions d’effectifs qui en découlent. Après la saignée des années Sarkozy (10 000 emplois militaires et civils supprimés dans l’ouest !), le ministre de la défense continue les coupes sombres dans nos emplois.»

Selon lui, « les sites militaires de Brest et Lorient vont encore perdre plusieurs centaines d’emplois militaires et civils(…). Le désarmement de 5 grands bâtiments de surface aura également un impact sur Brest car l’on peut craindre que l’une des conséquences de ce choix soit le départ de certains bateaux pour Toulon. Ainsi le bâtiment de commandement et de ravitaillement « Somme », basé à Brest depuis le 19 aout 2011 pour répondre aux besoins de soutien aux entraînements sur zone et au soutien à la guerre des mines suite au désarmement de « La Loire » pourrait rejoindre le port de Toulon. »

Le parti de Marine Le Pen affirme que « La France n’a plus les moyens d’assurer la défense de son territoire, de sa population et de ses intérêts » et que les conséquences de la loi de programmation militaire sont « catastrophiques pour [la Bretagne]. Le port et l’arsenal de Brest sont une nouvelle fois sacrifiés alors qu’une véritable politique d’aménagement du territoire en Bretagne devrait faire de Brest une priorité ! ».

Cette inquiétude n’est semble-t-il pas propre au parti frontiste. Devant les députés de la commission de la Défense, le général Pierre de Villiers, le chef d’état-major des armées (CEMA), a en effet conclu son intervention en affirmant : « il n’y a pas de gras dans nos armées. On attaque le muscle, alors que la situation sécuritaire se dégrade! C’est mon devoir de vous le dire ».

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Pajenn gentañ « L’Avenir » e waloneg da geñver gouelioù ar Waloni

Pegoulz e vo graet kement-all evit hor yezhoù eta ? E Beljia eo L'Avenir ur gazetenn pemdeziek anavezet mat. Nav...

Brest. Disparition en mer d’un plongeur démineur du groupe de plongeurs démineurs de l’Atlantique

Le vendredi 17 septembre 2021, à 13h12, une équipe de plongeurs démineurs du groupe de plongeurs démineurs de l’Atlantique...

2 Commentaires

  1. Une armee Europeenne ne fonctionne pas voir en reference les recents conflits en Afrique et Moyen Orient ou l’Allemagne ne veut absolument pas participer aux differentes operations.

    Par ailleurs s’il n’y a pas de gras dans l’armee Francaise en attaquant les muscles il y a encore une marge de progression pour arriver a l’os…

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés