28/10/2014 – 10H00 Nantes (Breizh-info.com) – Rennes et Nantes ont connu lundi soir des scènes de guérillas urbaine, provoquées par des militants d’extrême-gauche mobilisés après le décès d’un opposant au barrage du Testet, Rémi Fraisse.

Un décès dont les circonstances n’ont pas pour le moment été établies. Les manifestants accusent la gendarmerie d’avoir tiré une grenade sur l’étudiant toulousain, en marge d’une violente manifestation d’opposition au barrage du Testet

A Nantes, les vitrines de plusieurs magasins ont été détruites notamment dans la rue Crébillon et de nombreux tags appelant à la violence contre les forces de l’ordre et l’Etat ont été faits. A Rennes, les manifestants ont allumé des feux de poubelle en toute impunité devant le commissariat de police de la Tour d’Auvergne. Parmi les manifestants, des figures de la mouvance alternative ou « antifa » ont été reconnues.

Joint par téléphone, un policier nantais témoigne : « les consignes de la hiérarchie sont claires – pas de vagues, sinon la situation peut vite s’enflammer. De nouvelles manifestations sont annoncées ce mardi, nous allons voir ce qu’il va se passer. Il suffirait pourtant de mettre hors d’état de nuire une toute petite poignée d’individus identifiés pour que tout cela s’arrête. Ces individus prennent aujourd’hui le prétexte du décès de ce jeune homme comme ils prenaient hier celui de l’aéroport Notre-Dame des Landes ou n’importe quelle conférence politique qui ne leur convient pas ». Sans équivoque.

De son côté, un observateur de la vie politique nationale constate : « c’est toujours la même chose : une minorité s’oppose à un projet jugé néfaste – ce qui en soi est tout à fait légitime et pose d’ailleurs la question de l’instauration de la démocratie directe en France et de la consultation populaire – puis viennent se greffer des professionnels de la « guérilla » et de la « révolution permanente » qui, outre le fait d’employer des méthodes violentes, distillent une idéologie politique là où il ne devrait pas y en avoir. Pour le cas de la ZAD du Testet, comme celle de Notre-Dame des Landes, il n y a pas besoin d’être d’extrême gauche pour être opposé à ces projets. Mais ils tentent par là de manière encore plus intolérante que ceux qu’ils prétendent combattre, de reprendre la main par la force sur une société civile qui leur a désormais tourné le dos. »

Photo : Kevin Niglaut
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

 

 

6 Commentaires

  1. Ce n’est qu’un infime aperçu de ce qui attend la France dans très peu de temps . Plus de 110.000 voitures d’incendiées en 2013 … plus les bus , des écoles et même des commissariats … trains attaqués , pompiers , SAMU , médecins urgentistes , policiers , pillages depuis les villes jusque dans les campagnes etc etc etc ça va finir en guerre civile , mais c’est voulu , comment imaginer le contraire quand on fait entrer plus d’un million d’immigrés / quinquennat + la libre circulation y compris des clandestins qui arrivent légalement d’Italie etc etc etc L’UMPS accélère le sabotage de la France et le dénoncer est considéré par les médiats comme du racisme .
    Qu’allons nous devenir ?!!!!

  2. letat socialiste qui a fait de la jeunesse sa priorite est plus apte à frapper la jeunesse qu’a faire respecter l’ordre dans les quartiers ou les consignes sont de ne pas aller . UN PREsident qui va aux obseque d’un grand partron (mon ennemi est la finance) et qui n’enverra meme pas un sous fifre aux obseques du jeune de 21 ans
    A B J E C t ET INSULTE à toute la vraie gauche

  3. Les Gauchistes sont en général ceux qui foutent la merde et ont les capacités médiatiques et juridiques pour faire avancer les choses dans leurs sens. On l’avait vu avec l’affaire Méric. Le gars se fait tué, 10 minutes après il y a une grosse manif, des gens d’interviewés par des journalistes et 1 mois après 3 partis politiques de dissous par le pouvoir répressif en place alors que sur plusieurs radios nationales il y avait des démentis sur la tournure de l’affaire. C’était une action politique déguisée en meurtre afin de nuire à la constitution Républicaine.

    Aujourd’hui c’est la même car faut dire que lorsque l’on a de grands moyens et que l’on ne fait que retarder les choses par l’empourrissement de situations, c’est que l’on espère que ce genre de chose arrive.
    L’aéroport de je ne sais plus très bien ou, les déchets nucléaires, Greenpeace et les autres rigolos avec des moyens de fous et incapables de faire la moindre action que de crier à la haine ou de faire tuer un de leurs potes afin de le porter en martyr. Franchement les Gauchistes sont de vrais Marxistes.

    Ces actions seraient gérés par les Nationalistes, ce ne serait pas mieux. Les Nationalistes ont les capacités et la parôle, mais les actes se sont toujours fait attendre. Et pour de nombreux se font toujours attendre.
    De ce fait, même si il venait un jour à ce que les frères ennemis s’unissent, ça ne servirait à rien.

    Je ne les ais jamais lus, même si j’ai le livre traduit en Français des « Carnets de Earl Turner ». Je n’ai jamais eu besoin de le lire car je comprends très bien le concept.
    Il n’est pas utile d’agir en amont, mais en aval sur ce type de confrontation.

    Laissez les construire leurs barrage et lorsqu’il sera en activité, détruisez le. Il y aura un tas de mort et les gens prendront alors concience du problème !
    Je paris que le barrage sera construit et que personne ne dira rien !

    On paris :D

  4. A noter que lors qu’il y a un martyr a l’extrême gauche c’est l’union sacrée…
    A noter que coté « extrême droite » si il y a un martyr ca continue a se battre pour des querelles de petits chefs, de looks, de logos etc…
    Il est temps que les patriotes s’unissent !
    Arrêtent l’activisme provocateur et inutile !
    Pourquoi pas aller au FN pour les plus habiles qui pourront infléchir vers une ligne sociale et identitaire
    Infiltrent les comités de quartiers (voisins vigilants, comités anticlown,), les associations de types AMAP ou écologistes locales, les syndicats (de patrons ou de salariés, de commerçants ou agriculteurs), les associations de parents d’élèves ou de consommateurs…
    et on arrête les soirées picole, on se remet au sport, sel défense ?
    et puis il va peut être falloir commencer a s’intéresser au survivalisme, juste au cas ou…
    Enfin bon je dis ca…
    A chacun de réfléchir…

Comments are closed.