BPC_Mistral_le_Vladivostok_devrait
24/11/2014 – 11H00 St-Nazaire(Breizh-info.com) – La France semble finalement s’acheminer vers le respect du contrat. Selon le média russe Vesti  et l’agence Interfax qui citent des sources diplomatiques et militaires, le BPC Vladivostok pourrait être transmis à la Russie le 27 novembre et il partirait alors pour le port militaire de Kronstadt, près de Saint-Pétersbourg, escorté par le navire-école Smolny.

Cependant, une source proche du dossier a précisé que « le 27  novembre reste une date provisoirement fixée, la décision finale appartenant toujours à François Hollande. » Le Vladivostok se trouve actuellement dans la forme-écluse Joubert et selon des sources concordantes les marins russes y ont transféré leurs affaires personnelles à partir du mercredi 19 novembre; jusqu’alors ils ne pouvaient le faire car les Français craignaient qu’ils ne s’en aillent avec le navire.

Par ailleurs la Russie a nommé le 21 novembre un responsable pour le transfert du premier Mistral en Russie; il s’agit du vice-amiral Aleksandr Fedotenkov, né en 1959 et qui a passé le gros de sa carrière dans la flotte sous-marine  soviétique puis russe. Tout un symbole. Même s’il a été probablement nommé car il était depuis 2009 commandant de la base navale de Saint-Pétersbourg.

Il faut avouer que la France n’a guère le choix. Inadaptés pour le Canada (ou n’importe quelle flotte occidentale) car exécutés selon les normes russes , trop chers pour l’OTAN  les BPC Mistrals ne peuvent être vendus qu’à la Russie. Par ailleurs la France aurait pu se retouver à payer d’énormes compensations – jusqu’à 10 milliards d’euros tout en perdant la confiance de partenaires internationaux, notamment pour de futurs contrats avec le Brésil, l’Inde ou la Chine. L’Inde a ainsi fait savoir début septembre qu’elle annulerait le contrat passé avec Dassault concernant la livraison de 126 Rafales pour 20 à 22 milliards de dollars si la France refusait de livrer les BPC Mistrals à la Russie.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

18 Commentaires

  1. Eh bien garcon, pataugeoire, bon appetite?
    Serrer la ceinture, biscuits secs avenir, armer votre chef Oland.
    Puisque vous la dépendance sur la politique étrangère des États-Unis, récolter les bénéfices.

  2. Ca va!
    La France est prête à fermer le chantier naval, à payer une amende d’un montant de 10 milliards d’euros et envoyer des ouvriers dans la rue, en raison des sanctions américaines et politique amicale de l’UE vers la Russie?
    Désolé, mais la réputation de la France tombe plus bas, aussi loyal et fiable partenaire commercial.

  3. Вот что может случиться, если вместо интересов своей страны пытаться соблюсти интересы заокеанского « дядюшки ».

  4. It seems like Fench learned nothing from the results of the 1812 campaign. It’s redicules for the greate contry like French to be an american slave.

  5. Очень жаль, что Премьер-министр Франции предпочитает блюсти интересы не своей страны, а её заокеанского « партнёра ».

    Потеря денег не так страшна, как потеря репутации. Сочувствую французам.

  6. Vu la vitesse à laquelle se casse la gueule le rouble, la France ferait mieux de vendre ces navires au plus vite avant que les russes ne soient en faillite ou revenus au néolithique… et si malencontreusement ils coulaient peu de temps après, coulés par des torpilles anonymes ou des mines égarées, cela ne serait que divine surprise. :)
    Oui à l’Europe fière, non à l’impérialisme étranger qu’il soit US, Russe ou Israelien…

Comments are closed.