Yvon Ollivier. La France comme si … ou l’improbable réforme du système jacobin

A LA UNE

La petite maison d’édition « le temps éditeur » publie un ouvrage important d’Yvon Ollivier intitulé « La France comme si ..ou l’improbable réforme du système jacobin »

« La France est un vieux mythomane qui ne craint rien tant que le réel. La réforme n’est pas simple pour la nation qui porte en ses fondations la négation de peuples et la ruine d’une diversité parmi les plus foisonnantes en Europe. Et si l’incapacité de la France à s’adapter à la mondialisation résultait de la crainte viscérale de se défaire ? Pour cette raison, elle persiste à trouver le salut dans l’Etat-nation sou-verain, fort, centralisateur et protecteur. Qu’on le veuille ou non, ce modèle jacobin n’est plus concilia-ble avec la mondialisation, qui avantage les nations en paix avec elles-mêmes, confiante en leur propre diversité et dans la capacité des hommes à animer leur territoire.

Cette mondialisation sonne le glas du modèle juridico-politique français tourné contre l’homme et qui ne vit plus qu’au crédit d’autrui. Et lorsque le Pouvoir cherche à convaincre l’Union européenne de sa capacité à réformer, ce n’est pas l’Etat hypertrophié qui trinque, mais les régions qui attendent les compétences qui leur font tant défaut. »

L’auteur

Yvon Ollivier est issu d’une famille de paysans du Léon. Magistrat. Il est membre de l’Institut culturel de Bretagne. En poste à St Nazaire puis à Nantes depuis 2006, il initie en 2007, un mouvement de protestation contre la réforme de la Justice de Rachida Dati qui visait casser l’unité judicaire de la Bretagne historique. Il est l’auteur en 2012 d’un essai remarqué par la critique intitulé la désunion française (éditions l’Harmattan) où il explique sa vision de la République jacobine qui nie le droit à l’altérité, à la différence. En 2014, il sort un nouvel ouvrage, Gueule cassée, Lom ar geol (éditions Yoran Embanner) qui explore les diverses fractures engendrées par la « grande guerre ».

Président du Festival du Livre en Bretagne de Carhaix en octobre de la même année, il est devenu aujourd’hui l’un des symboles de ceux qui luttent contre le projet de disparition de la Bretagne, diluée dans un Grand Ouest sans visage, qui nierait les identités et les cultures.

france_comme_si

La France comme si … – Le temps éditeur – Yvon Ollivier – 15€ . En vente sur le site de la Coop Breizh.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Covid-19. Professeur Raoult : « aucune différence significative » entre vaccinés et non vaccinés sur la mortalité [Vidéo]

L'année 2021, tout comme la précédente, a été marqué du sceau du Covid-19. Le directeur de l'IHU de Marseille...

L’Amérique : de la pensée biblique à la pensée unique..

La pensée unique qui ravage le monde occidental est le dernier avatar de la pensée biblique dont l’origine se...

2 Commentaires

  1. L’improbable Yvon Ollivier, vrai libéral au service de la finance en guerre contre les états et les peuples européens ?? Les problèmes de la France, de l’Europe et de la Bretagne sont archi connus, causes ou conséquences (->et solutions) :

    – immigration massive inassimilable. (->remigration sur la base du volontariat légèrement subventionné puis coercitive, amendes exponentielles pour les (re)immigrants, politique de préférence nationale et clairement nataliste intraeuropéenne, promotion du sport, pénalisation forte pour les nihilistes libéraux/dealers/destructeurs de peuples)

    – chômage (->nécessité de l’investissement par l’état qui doit pouvoir battre monnaie, sauf si cesse la désertion antipatriote des investisseurs et fonds privés occupés à soutenir les émergents, nos concurrents aux normes esclavagistes; convergence des projets de la société civile et du monde de l’entreprise enfermé dans sa pensée unique et ses dogmes judéo-libéraux)

    – désindustrialisation à cause de la concurrence déloyale pratiquée par les pays pauvres dits émergents (->protectionnisme comme le font tous les pays développés, US Japon etc)

    – Français esclaves (des intérêts) de la Dette et dictature financière (->annulation/restructuration de la dette contractée auprès des banksters, dette dont le capital a été remboursé depuis longtemps et dont nous remboursons aujourd’hui les intérêts (cf 1973); séparation des activités bancaires de dépôts et de spéculation pour éviter que nos économies servent d’amortisseurs en cas de pertes financières des spéculateurs privés, cf crises financières qui enrichissent curieusement les plus riches grâce à la socialisation des pertes; amendes du même montant que les bénéfices réalisés lorsqu’ils ont été obtenus contre l’intérêt général des peuples et de l’économie européens, cf dette Grèce/GoldmanSachs qu’on essaye de faire payer aux épargnants franco-allemands, ce système d’amende existe aux US pour protéger leur système bancaire contre la spéculation anti dollars … néolibéralisme = casino aux cartes truquées et aux dés pipés pour ceux qui n’auraient pas encore compris)

    – Français/Bretons dirigés par des binationaux ou des étrangers fraichement naturalisés et antifrançais/antibretons. (-> directions politiques réservées au vrais français/bretons de souche européenne ayant au moins 3 générations enracinées derrière eux; que l’on cesse d’être dirigés par des étrangers contre nos intérêts; respect des diversités qui sont la richesse de l’Europe)

    – politique d’aliénation/destruction culturelle des peuples européens (->renforcement du rôle de l’éducation ‘classique’, français, breton/langue reg., latin, grec, histoire, culture(s) multi-millénaire (que ce soit Vivaldi ou la vraie musique celtique), sciences modernes (maths, physique, informatique, finance), tous indispensables pour asseoir culturellement et armer l’européen dans un monde où la compétition sera de plus en plus féroce)

    – réduction des budgets militaires et entêtement à vouloir intégrer des éléments étrangers dans l’armée (-> maintien/renforcement des budgets militaires conventionnels/hte tech, nettoyage des effectifs de l’armée pour éjecter les éléments allogènes tous bombes à retardement, sauf les rares bons éléments fiables à orienter/affecter vers/à la légion étrangère)

    La globalisation nous impose de renforcer le rôle de l’état stratège (il faut un état/région Bretagne politique en plus de l’état français, comme une fortification à l’intérieur d’une autre) et chercher la convergence des forces patriotes face à la menace ultralibérale cosmopolite apatride, que cette dernière soit atlantiste ou eurasiste (goldmansachs, hsbc, made in china, et-cetera), sinon ce sera la tiers-mondisation de l’Europe, la France et la Bretagne avec en plus tous les risques de guerre civile liée aux allogènes excités aliénés et à un état affaibli.

  2. Et oui François Arondel ! Cela parait contradictoire à cause de la propagande jacobine médiatique en direct de Boulogne Billancourt ;) Hors grâce à l’ue en tant que régionalistes nous pouvons défendre les langues régionales, les subventions européennes qui doivent passer directement aux régions et non accaparés par Paris et ces technocrates enarques, grâce à la mondialisation et l’ue ce qui parait étrange mais cela permet de défendre la culture régionale des provinces françaises ;)

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés