Embarqué, pour comprendre les motivations des mousses du Centre d’instruction naval de Brest (bande dessinée)

A LA UNE

Centre d’instruction naval de Brest. Accompagnée de ses parents, Julie fait partie de ces adolescents de 16-17 ans qui s’engagent dans la Marine nationale.

Christian Cailleaux réalise une bande dessinée pour comprendre les motivations de ces jeunes engagés. Il les suit dès l’école des Mousses. Puis il les accompagne à bord de la frégate Le Floréal pendant quatre semaines, en direction des TAAF (Terres australes et antarctiques françaises). Enfin, il embarque dans un sous-marin nucléaire d’attaque.

Au fil des discussions, avec une neutralité bienveillante, il va découvrir leurs motivations. En vérité, ces hommes et femmes s’engagent souvent pour des raisons bien différentes : envie d’être sur un navire, recherche d’un métier, goût de l’aventure…

Christian Cailleaux profite de cette expérience pour s’interroger également sur le rôle de la France dans le monde, sur les nouvelles menaces du terrorisme et sur la dissuasion nucléaire. Quels sont en effet les futurs enjeux face aux bouleversements géopolitiques et technologiques ? Il rencontre des gradés, des scientifiques et des politiciens pour approfondir le sujet.

embarqué

Intitulée Embarqué, cette œuvre n’est pas une véritable bande dessinée. Il s’agit d’un carnet de voyages qui conjugue esquisses, dessins et peintures. Ce procédé original porte subtilement les témoignages.

Christian Cailleaux est en effet un passionné de la mer. Dans sa jeunesse, il découvre le grand large avec les films Remorques de Jean Grémillon (1941) et le Crabe-Tambour de Pierre Schoendoerffer (1977). L’enfant devient adulte, mais cette passion ne le quitte pas. En 2005, avec l’acteur Bernard Giraudeau, décédé en 2010, Christian Cailleaux embarque sur le porte-hélicoptères Jeanne d’Arc puis réalise la bande dessinée R 97 (Casterman). Il décrit ainsi la vie des marins à bord de la Jeanne d’Arc, en partant de Brest.

Kristol Séhec

Embarqué : Carnets marins dans le jardin du commandant, Editions Futuropolis, 176 pages, 24 euros.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

 

 

 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

« Wallah, je vais te tuer bêtement. Vive Macron ! ». La racaille en action contre des militants pro Zemmour à Toulouse

Des individus au quotient intellectuel visiblement déficient s'en sont pris hier soir à Toulouse à des jeunes militants qui...

Guingamp. Des centaines de manifestants pour la défense de l’hôpital et de sa maternité

Mais où sont toutes les familles qui ont bénéficié de la maternité de Guingamp au cours de ces dernières...

1 COMMENTAIRE

  1. La réalité est malheureusement assez différente de cela. L’école des mousses d’aujourd’hui ce sont d’abord des jeunes bons à pas grand chose, qui occupent leur temps à des jeux vidéos, plutôt qu’à du sport ou à des choses intelligentes, qui fument du cannabis et sont très attirés par l’homosexualité, pour nombre d’entre eux..
    Et oui, ma pov’ dame, notre Marine Nationale est à l’image du reste de la France… En pleine décadence, en attendant d’être en pleine déroute. Le

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés