Saint-Malo. Quand Ouest-France confond agression violente et violence routière

A LA UNE

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

11/11/2015 – 17H00 ‑ Saint-Malo (Breizh-info.com) ‑ Mais comment sont formés les journalistes de Ouest-France ? C’est la question que l’on est en droit de se poser à la lecture d’un  article faisant le compte rendu d’une audience correctionnelle du lundi 9 novembre.

En cause, l’affaire des deux individus qui avaient tabassé cet été un troisième homme sur la route entre Dinan et Dol de Bretagne (RN176), le laissant inconscient. Résultat : 45 jours d’incapacité totale. Nous avions d’ailleurs relaté les faits et l’appel à témoins qui s’en était suivi.

« Trop pressés, ils avaient tabassé un automobiliste sur la RN176 », titre le quotidien régional subventionné. De quoi s’agit-il en réalité ? De deux individus, déjà connus des services de police, qui ont voulu passer en force sur un rétrécissement de chaussée et qui ont heurté une autre voiture qui était dans son bon droit. Alors que l’automobiliste victime sort pour établir un constat, il se fait alors tabasser par les deux hommes. Mâchoire fracturée, amnésie lourde, la victime est passé à deux doigts de la mort.

Pour Ouest-France,  « le tribunal correctionnel de Saint-Malo a tapé fort sur la violence routière en envoyant deux hommes irascibles en prison.». De ce qui relève presque de la tentative de meurtre, on passe à un fait de simple « violence routière », mot habituellement utilisé pour les infractions de la route.

Les deux prévenus ont été condamnés à 30 et 36 mois de prison ferme avec interdiction de paraitre en Côtes d’Armor et en Ille-et-Vilaine. Ils ont été écroués à l’issue de leur jugement.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Eric Zemmour à la présidentielle. Le dernier espoir politique des autochtones ? [L’Agora]

Je lisais récemment la tribune de Marc Desgorces sur Breizh-info.com au sujet de la possible candidature d’Eric Zemmour à...

Les deux Irlandes et la diaspora, La Pédocratie à la française, Les plus belles randonnées Bretagne, La fin d’un monde, La guerre des idées...

Les deux Irlandes et la diaspora, La Pédocratie à la française, Les plus belles randonnées Bretagne, Les nostalgériades, La...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Saint-Malo (35). Le festival Etonnants Voyageurs ouvrira ses portes virtuelles du 22 au 24 mai

Tyrannie sanitaire oblige, pas de festival Etonnants Voyageurs cette année à Saint-Malo. Ou plutôt si, mais de façon virtuelle, avec un festival qui «...

Agressions de policiers, agents de la TAN : « à Nantes, tout part en c… »

Alors qu’un adjoint de sécurité de la brigade de nuit du commissariat de Rezé a été violemment agressé ce 28 mars à 1 heure...

Saint-Malo. Un hommage rendu à Arnaud Beltrame, victime de l’islamisme

Au même titre que les attentats islamistes du 22 mars 2016 à Bruxelles de Bruxelles n'ont pas été oubliés par beaucoup, 5 ans après,...

Brittany Ferries. Malgré un chiffre d’affaires en baisse de près de 60 % en 2020, la compagnie bretonne optimiste

L'armement breton Brittany Ferries a connu une année 2020 très difficile avec un chiffre d'affaires divisé par deux sur fond de Covid-19 et de...