Questembert. La Marseillaise revisitée de G. Allright imposée aux collégiens de Jean-Loup Chrétien

A LA UNE

04/12/2015 – 06H00 Questembert (Breizh-info.com) –  Un parent d’élève de 4ème du collège Jean-Loup Chrétien de Questembert nous a contacté, furieux et scandalisé : lors d’un cours de musique, une professeur aurait en effet demandé à ses élèves d’apprendre et de chanter La Marseillaise,  remodelée par deux artistes militants, Graeme Allright et Sylvie Dien, qui ont littéralement dénaturé l’hymne national.

En octobre 2005, les deux auteurs expliquaient ainsi la réécriture de l’hymne national  : « En 1792 à la suite de la déclaration de guerre du Roi d’Autriche, un officier français, Rouget de l’Isle, en poste à Strasbourg, compose « Le chant de Guerre pour l’armée du Rhin ». Je me suis toujours demandé comment les Français peuvent continuer à chanter, comme chant national, un chant de guerre, avec des paroles belliqueuses, sanguinaires et racistes. En regardant à la télé des petits enfants obligés d’apprendre ces paroles épouvantables, j’ai été profondément peiné, et j’ai décidé d’essayer de faire une autre version de La Marseillaise. Le jour où les politiques décideront de changer les paroles de La Marseillaise, ce sera un grand jour pour la France.» . 

numérisation0001

Cela donne :

Pour tous les enfants de la terre
Chantons amour et liberté.
Contre toutes les haines et les guerres
L’étendard d’espoir est levé

L’étendard de justice et de paix.
Rassemblons nos forces, notre courage
Pour vaincre la misère et la peur
Que règnent au fond de nos cœurs
L’amitié la joie et le partage.

La flamme qui nous éclaire,
Traverse les frontières
Partons, partons, amis, solidaires
Marchons vers la lumière.

Pour le parent concerné, la liberté artistique est une chose, la démarche d’un professeur chargé de faire apprendre et aimer la nation ainsi que ses traditions en est une autre. « J’ai demandé à ma fille de ne pas chanter une Marseillaise autre que celle qui fait le ciment de notre nation » nous confie-t-il, très remonté. « Nos enfants ne sont pas des pantins que l’Education nationale peut manipuler comme elle le souhaite. Surtout profiter de ces attentats pour faire ça, c’est assez scandaleux. Nous devrions être unis derrière notre drapeau national et notre hymne ». L’homme a d’ailleurs adressé une lettre à la professeur concernée.

Contacté par téléphone, un autre parent d’élève nous indique avoir « été mis devant le fait accompli » lorsque sa fille lui a raconté cela de retour de l’école. « Nos enfants ne sont pas des cobayes qui évoluent au fil des expériences de quelques professeurs engagés idéologiquement. Il y a un programme et des symboles à respecter ; La Marseillaise en fait partie. Comment voulez-vous qu’on respecte notre nation si en son sein, ceux qui sont chargés d’instruire nos enfants crachent déjà dessus ? »

lettre

La principale du collège, Mme Beaupuy, qui a pris ses fonctions cette année, se serait par la suite entretenu avec l’un des parents d’élèves, conversation qui fut semble-t-il houleuse . Elle lui aurait ainsi expliqué que ça n’était pas aux parents de décider de l’éducation de leurs enfants, et que sa fille – par ailleurs élève brillante – pourrait avoir un zéro pointé si elle refusait de chanter.

Contactée, Mme Beaupuy nous a confirmé que cette initiative avait bien été prise, au lendemain des attentats de novembre après un débriefing avec les élèves .Elle a également indiqué que la professeur de musique concernée mettrait en place le même atelier le 9 décembre prochain, dans le cadre de la journée nationale de la laicité, au collège Jules Simon à Vannes. « Tout cela est fait en plein accord et avec le soutien du recteur d’académie, notamment au nom des valeurs de la République, et de la promotion de la tolérance au sein de nos établissements scolaires » nous indique-t-elle après avoir expliqué que « cette professeur leur a déjà fait également chanter la version originale de Rouget de Lisle.» Elle ajoute par ailleurs vouloir « en référer » à sa hiérarchie et nous demande de « faire très attention à ce que vous allez écrire »,  ayant visiblement identifié l’un des parents d’élève concerné, qu’elle accuse d’avoir tenu des propos très durs visant la ministre de l’Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem.

Une ministre particulièrement contestée, par certains enseignants, mais aussi des anciens ministres, des chercheurs. Sans parler de nombreux parents d’élèves qui l’accusent de mener une offensive idéologique de formatage des enfants, notamment après la réforme du collège.

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine. 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Le migrant clandestin étant rentré sur la pelouse lors d’OM-PSG…laissé libre

Dimanche soir avait lieu le match entre l'Olympique de Marseille et le PSG, pour le compte du championnat de...

Rennes Métropole. Ces 33 maires de gauche qui veulent toujours plus de migrants en Bretagne et en France

Alors que les sondages, comme les intentions de vote, témoignent chaque jour d'un souhait majoritaire des Français d'en finir...

12 Commentaires

  1. Que d’approximations et de volonté de nuire dans cet article.
    Ainsi au début de celui-ci, ce sont DES parents qui auraient contacté Breizh-info et pour finir, il s’agit d’un parent !!!
    Puis la décision d’un enseignant devient l’action de l’Education Nationale.
    Enfin, la retranscription des paroles de la Directrice m’apparaît outrancière à l’image de l’ensemble de l’article et en général de vos articles.
    Mais votre objectif n’est pas d’INFORMER.

    • Visiblement, vous n’avez pas lu l’article.
      Je lis « un parent d’élève » au début, rejoint par un autre ensuite contacté .
      A nul endroit, il n’est question de l’éducation nationale…
      Vous êtes la principale ? Vous savez ce qu’elle a dit ?

    • J’espère que vous allez réussir à comprendre mes propos, il y a différents niveaux intellectuels.
      – Toute personne (équilibrée avec un ego) informe dans le sens de ses opinions.
      – Cet article ne déroge pas à la règle. Il est évidemment orienté.
      – Vous ne dérogez pas la règle. Mais la grande différence est que cet article contient quelque chose et que votre message ne contient que du VIDE.

  2. Et alors, La Marseillaise est l’hymne des égorgeurs de septembre, des sans-culottes assoiffés de sang qui ont tué un million de français, de basques, de bretons et autres « aristocrates » pendant la Terreur de 1793-1795.
    Cette chanson aurait très bien être l’hymne de Daech !

    C’est vraiment une maladie des français de rester attachés à cette honte.
    Si les français veulent redevenir un grand peuple à l’aise avec son histoire, ils doivent renoncer à tout ce qui a blessé le pays réel, la vraie patrie.
    S’ils ont des hésitations pour choisir une véritable hymne, je peux les y aider. Pourquoi pas l’introduction au Te Deum de Jean-Baptiste Lully ? Ou la Prière de Jean Racine ?
    Mais non, ce peuple de veaux préfère s’envouter avec cette abomination musicale et morale !

    Ca me fait pitié, ces parents qui se scandalisent que l’on apprenne pas bien à La Marseillaise à leurs enfants. Apprenez-leur le Pater Noster, ce sera bien mieux !

    • Apprenez à écrire correctement le Français !! Je doute , en vous lisant, que vous compreniez tout !! Laissez la Marseillaise à ceux qui en comprennent le sens !!!

      • Chère Eugénie,il va falloir nous dire où Breizh da Viken a commis des fautes,je n’en vois pas. A moins, que comme tous les gens qui comprennent tout, vous n’ayez un sens de l’orthographe particulier.Bref la marseillaise, certains se torchent avec, et vu l’état de la ripoublique, la ganache vérolée de ses représentants, son sens de la justice si particulier, cela se comprend.

  3. Pour certains clochards culturels notre hymne nationale c’est le Bro gozh ma zadoù .

    Ni, Breizhiz a galon, karomp hon gwir Vro!
    Brudet eo an Arvor dre ar bed tro-do.
    Dispont kreiz ar brezel, hon tadoù ken mad,
    A skuilhas eviti o gwad.

    Refrain

    O Breizh, ma Bro, me ‘gar ma Bro.
    Tra ma vo mor ‘vel mur ‘n he zro.
    Ra vezo digabestr ma Bro !

    Breizh, douar ar Sent kozh, douar ar Varzhed,
    N’eus bro all a garan kement ‘barzh ar bed,
    Pep menez, pep traonienn, d’am c’halon zo kaer,
    Enne kousk meur a Vreizhad taer !

    Refrain

    Ar Vretoned ‘zo tud kalet ha kreñv;
    N’eus pobl ken kaloneg a zindan an neñv,
    Gwerz trist, son dudius a ziwan eno,
    O! pegen kaer ec’h out, ma Bro!

    Refrain

    Mar d’eo bet trec’het Breizh er brezelioù braz,
    He yezh a zo bepred ken beo ha bizkoazh,
    He c’halon birvidik a lamm c’hoazh ‘n he c’hreiz,
    Dihunet out bremañ, ma Breizh !

    Nous Bretons de coeur, nous aimons notre vrai pays!
    L’Arvor est renommée à travers le monde.
    Sans peur au coeur de la guerre, nos ancêtres si bons
    Versèrent leur sang pour elle.

    O Bretagne, mon pays, que j’aime mon pays
    Tant que la mer sera comme un mur autour d’elle.
    Sois libre, mon pays!

    Bretagne, terre des vieux Saints, terre des Bardes,
    Il n’est d’autre pays au monde que j’aime autant;
    Chaque montagne, chaque vallée est chère dans mon coeur.
    En eux dorment plus d’un Breton héroïque!

    Les Bretons sont des gens durs et forts;
    Aucun peuple sous les cieux n’est aussi ardent;
    Complainte triste ou chant plaisant s’éclosent en eux.
    O! Combien tu es belle, ma patrie!

    Si autrefois Bretagne, tu as fléchi durant les guerres,
    Ta langue est restée vivante à jamais,
    Son coeur ardent tressaille encore pour elle.
    Tu es réveillée maintenant ma Bretagne!

  4. En tant que Breton, je me félicite qu’on ridiculise l’hymne hexagonal, anti-identitaire, terroriste, anticlérical et anti-breton par nature. Mais, je préférerais toutefois qu’on apprenne le Bro gozh ou le Da Feiz Hon Tadoù Kozh aux enfants de Bretagne plutôt qu’une version gauchiste de l’hymne ridicule des voisins.

    • Si j’ai honte de percevoir quelques aides de la CAF en tant que patriote breton ?
      Absolument pas. Il s’agit là d’une redistribution des impôts que la république française nous prend par ailleurs. Je travaille et je cotise. Cet argent nous ait donc dû. Je note au passage que cette redistribution nécessaire se fait de plus en plus mal depuis quelques temps.

      Et maintenant un petit QCM :
      Qui organise l’invasion musulmane des territoires placés sous administration française ?
      Réponse A : L’association « Produit en Bretagne »
      Réponse B : La république français avec ses lois stupides
      Réponse C : La secte Moon.
      Réponse B : Obi-Wan Kenobi

      Réponse B, c’est mon dernier mot Jean-Pierre.

      Breizh dizalc’h.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés