Rennes. Jean-Marie Le Méné en conférence sur le transhumanisme, le mardi 8 mars 2016

A LA UNE

L’abstention selon Richard, Bernard, Arnaud et les autres…

De consultation électorale en consultation électorale, l’abstention progresse. C’est particulièrement vrai pour les élections régionales : de 20% en 1986,...

Bretagne. Retour sur les manifestations du 31 juillet contre le pass sanitaire

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans de nombreuses villes bretonnes contre le pass sanitaire, le samedi...

Morbihan : 7 fusillades en une semaine

Il semble que la mode des fusillades, qui semble s'être quelque peu calmée à Nantes - en moyenne "seulement"...

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

29/02/2016 – 07h00 Rennes (Breizh-info.com) –  Jean-Marie Le Méné, président de la fondation Jérôme Lejeune sera en conférence à Rennes, le mardi 8 mars prochain à 20h30. C’est à nouveau l’association Mémoire du futur,  dirigée par Hubert des Minières et Reynald Secher, qui organise. Jean-Marie Le Méné parlera de son engagement pour la vie et plus particulièrement de son combat contre le transhumanisme. Il y présentera à cette occasion son ouvrage, Les premières victimes du transhumanisme, publié en février 2016 aux éditions Pierre-Guillaume de Roux.

les-premieres-victimes-du-transhumanisme_article_large

Dans ce livre qui suscitera forcément le débat, le président de la Fondation Lejeune revient sur le dépistage révolutionnaire pour détecter la trisomie 21 dans le ventre des mères.  Un dépistage inventé par une entreprise, Sequenom, société qui fera par la suite sont entrée en bourse, avant que ce dépistage devienne systématique en Europe et en France. Pour l’auteur, il s’agit d’un énorme danger, qu’il estime être le cheval de Troie de l’eugénisme . Il est vrai qu’aujourd’hui,« la quasi-totalité d’une population triée sur le critère de son génome imparfait a disparu » semble s’inquiéter M. Le Méné, la vue d’un monde sans trisomique lui étant manifestant insupportable.

Sa mise en garde mérite un peu d’attention ; en effet, après l’éradication de la Trisomie, quel public pourrait être visé dans le futur ? Jean-Marie Le Méné craint que l’homme n’évolue, et qu’il en laisse beaucoup en chemin, des sociétés multinationales empêchant les imparfaits de naître. Tout un débat, philosophique et humain qui s’ouvre. Son livre « Les premières victimes du transhumanisme » a le mérite de s’engager. Il nécessite toutefois une contradiction.

« Nous sommes entrés dans une période de marchandisation du vivant et une nouvelle étape va encore être franchie. Dans l’histoire, c’est un événement sans précédent. Aujourd’hui, la quasi-totalité d’une population, éliminée sur le critère de son génome imparfait, a disparu.
L’extinction de cette partie de l’humanité est le fait d’un eugénisme efficace vendu par des marchands, acheté par l’État et mis en oeuvre par la médecine. Une redoutable machine à trier les humains arrive de la Silicon Valley sur le marché européen. Elle est précédée d’une clinquante caravane commerciale.
De guerre lasse, j’étais prêt à entendre ceux qui me conseillaient de déposer les armes. Le faire aurait été une capitulation.»

Jean-Marie Le Méné

La conférence du 8 mars se déroulera au 2ème étage du Centre Commercial des Longchamps, avenue Morvan Lebesque, à Rennes

le_méné

Les inscriptions se font par Internet, ici.

Retrouvez l’entretien donné par Jean-Marie Le Méné à TV Libertés début février

https://www.youtube.com/watch?v=RhwjGbbB2Rg

 

Crédit photo : Wikipedia (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Manifestations contre le pass sanitaire : vers un mois d’août mouvementé pour le gouvernement ?

Manifestations contre le pass sanitaire : vers un mois d’août mouvementé pour le gouvernement ? Débat du 31/07/2021 avec Rémi...

« Vous êtes rationnel, pourquoi nier l’efficacité des vaccins ». Laurent Ozon répond à un journaliste

Le journalisme mainstream se fait de plus en plus militant en faveur des mesures gouvernementales. Il suffit d'ailleurs de...

3 Commentaires

      • Ceux qui ne jurent que par la nature devraient se souvenir que la nature est cruelle. Seul le plus apte a le droit de survivre et de se reproduire.
        La nature vous abandonne après avoir passé l’âge d’avoir de d’élever vos enfants. La nature est le règne des prédateurs.
        La civilisation devient plus humaine quand elle s’éloigne des lois de la nature. L’anesthésie, l’accouchement sans douleur, la vaccination, les antibiotiques, ce sont des acquis de la civilisation « contre nature ».
        Du point de vue social, la démocratie, l’abolition de l’esclavage, le vote des femmes, la libération des femmes, la sécurité sociale, etc., ce sont des acquis de la civilisation qui transgressent les lois de la nature pour rendre l’humanité plus humaine.
        Certes la sélection par l’IGV est une dérive transhumaniste, mais elle ne durera pas longtemps, car l’essence même du transhumanisme laisse ouverte la possibilité qu’un jour on puisse corriger in uterus la trisomie 21.
        Ne nous voilons pas la face, tous ces attaques contre une évolution inéluctable de la condition humaine (je ne me fais pas de soucis à cet égard), sont motivés par le même état d’esprit qui rejette le darwinisme.
        Par ailleurs l’expression « la vie sans trisomiques est insupportable » est aussi inepte comme dire « le monde sans pauvres est insupportable ».

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

L’homme sans racines : universalisme, transhumanisme, fantasme de l’illimité

L’homme sans racines : universalisme, transhumanisme, fantasme de l’illimité ► table ronde sur les tentatives de déconstruction de l’ordre naturel. avec François Bousquet et...

2145 : véganisme, transhumanisme, antispécisme… le Paradis ? Par Alexis Legayet

"Bienvenue au Paradis" d'Alexis Legayet fait partie, selon Livres Hebdo, des 10 ouvrages attendus de la rentrée. Il faut avouer que ce roman d'anticipation...

Star Wars, la Terre du Milieu et le transhumanisme sont de retour [Marzhus #12]

Bienvenue dans ce 12ème numéro de Marzhus, la chronique geek et héroïque de Breizh Info ! Malgré le confinement, l’actualité ne manque pas ! Comme...

Transhumanisme : marchands de futurs, marchands d’illusions (le + d’Eléments)

Retrouvez l’équipe du magazine Éléments autour d’Olivier François : Pascal Eysseric, directeur de la rédaction, Bruno Lafourcade, David L’Épée et Christophe A. Maxime. Futurologie ou...