Rennes. Code_Libellule : Un navire innovant et polyvalent

A LA UNE

26/06/2016 – 08H30 Rennes (Breizh-info.com) –  Afin de mener à bien deux projets de développements de flottilles de pêche en Afrique, comportant un volet protection, un consortium constitué de la société rennaise Exid Concept & Developpement, ainsi que du cabinet d’architecture Perspective Design et du chantier Etelium, tous deux implantés dans le Morbihan, présentent un nouveau navire patrouilleur nommé « Code_Libellule ».

Un nouveau concept de navire

EXID Concept & Développement, une société spécialisée dans le pilotage de projets innovants, est à l’origine du projet « Code_Libellule ». Grâce au cluster maritime Bretagne Pôle Naval, elle a été mise en relation avec Perspective Design, un bureau d’architecture navale, et avec un chantier naval Breton.

Les trois sociétés ont allié leurs compétences, leur expérience et leur expertise pour créer un navire de patrouille, de surveillance et d’assistance d’un nouveau genre baptisé « Code_Libellule ». Il s’agit d’un navire monocoque à coque étroite, qui est stabilisé par deux flotteurs.

Ces flotteurs sont placés sur l’arrière du bateau, ce qui permet d’aménager une plateforme de grande taille. Celle-ci peut être configurée pour embarquer des drones, des modules missions ou des bateaux semi-rigides.

Les avantages de Code_Libellule

L’architecture innovante de Code_Libellule et les techniques mises en œuvre confèrent à ce navire de nombreux avantages par rapport aux navires de patrouille classiques.

  • Un navire rapide. Grâce à son système de propulsion hybride, le navire a une vitesse de croisière élevée. Cela lui permet d’intervenir rapidement dans un rayon d’action très étendu.

  • Une grande polyvalence. Stable, performant, autonome et polyvalent, Code_Libellule est capable de remplir des missions variées, à la fois en haute mer et en zone littorale : surveillance et lutte contre les trafics illicites, recherche et sauvetage, police des pêches, ou encore surveillance des fonds marins.

  • Des coûts réduits. Code_Libellule est moins coûteux que les patrouilleurs classiques. Non seulement il est moins cher à l’achat, mais ses coûts d’exploitation et de possession sont également très bas et sa maintenance est simple. Il répond donc aux contraintes économiques des marines modernes.

  • Des matériaux de haute qualité. Le navire est entièrement construit en composite, avec des matériaux rigoureusement sélectionnés mis œuvre par infusion, un procédé très qualitatif qui permet d’obtenir un excellent rapport résistance/poids.

  • Confort et isolation. Le navire est naturellement amagnétique. Par ailleurs, il bénéficie d’une excellente isolation, qui apporte un confort appréciable à l’équipage et augmente son endurance. Cette isolation a également l’avantage de diminuer la consommation d’énergie du navire, ce qui se révèle tout particulièrement précieux dans les régions chaudes.

EXID Concept & Développement, qui est à l’origine du projet, est une jeune entreprise bretonne spécialisée dans la conception et le pilotage de projets innovants. Filiale de la société d’EXID Assistance Aux Projets créée en 2002, EXID compte parmi ses clients Safran, Valeo, Vinci ou la RATP.

Du côté constructeur, il s’agira d’Etelium, société née en 2014 de l’alliance du groupe Marck via sa filiale Sillinger (51%), et de Chantier Bretagne Sud (49%), basé sur la rivière d’Etel, à Belz, et repris fin 2012 par Yannick Bian, architecte naval de formation et ancien de DCNS.

Enfin, selon meretmarine.com,  en plus des patrouilleurs, les projets portés en Afrique par Exid comprennent des options proposant aux clients la réalisation par des chantiers français de bateaux de pêche. Il s’agit d’unités de 21 à 24 mètres, notamment pour la pêche au thon.

Crédit photo  : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rennes. Il gifle une dame de 80 ans..son avocate veut qu’il fasse « un stage pour apprendre à gérer ses émotions »

Un individu de 34 ans était jugé en comparution immédiate cette semaine à Rennes, pour avoir giflé, mercredi 22...

Rennes. Le RN dénonce les ateliers « en non mixité » et les subventions publiques au festival néo-féministe « Dangereuses Lectrices »

Ces 25 et 26 septembre s'est tenu à Rennes un drôle de festival, ultra confidentiel, mais subventionné par la...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés