Le Peuple breton lance une souscription pour rééditer les chroniques de Morvan Lebesque (Canard enchaîné, Breiz atao)

A LA UNE

04/07/2016 – 06h45 Saint-Brieuc (Breizh-info.com) –Le Peuple breton, journal de l’UDB, l’Union démocratique bretonne, lance une souscription afin de rééditer les chroniques de Morvan Lebesque. « Comme beaucoup d’artistes, écrivains ou chanteurs, Morvan Lebesque est trop souvent résumé à un ouvrage, à ce brillant pamphlet écrit quelques mois avant son décès prématuré au Brésil, Comment peut-on être Breton ? (sous-titré essai sur la démocratie française). On oublie qu’il fut surtout chroniqueur au Canard enchaîné. On oublie plus facilement encore qu’il offrit, entre février 1968 et avril 1969, quatorze chroniques au Peuple breton, chroniques qui préfigurent en quelque sorte son œuvre majeure. Ces écrits, parus durant la période de Mai 68, dénoncent tous le pouvoir autoritaire de De Gaulle et le centralisme français. Et, à de rares exceptions près, ils sont encore incroyablement d’actualité…» explique le journal de gauche.

Morvan Lebesque fût adhérent du Parti autonomiste breton dès 1928 avant de collaborer au journal Breiz Da Zont au début des années 1930, en compagnie de Théophile Jeusset, ami de Célestin Lainé et d’Olier Mordrel. Morvan Lebesque écrivit également pour Breiz Atao dès 1929, avant de travailler pour le Canard Enchaîné (de 1952 à 1970), mais aussi auparavant pour le sulfureux journal Je Suis Partout, où l’on retrouvait également les plumes de Lucien Rebatet ou de Robert Brasillach. Morvan Lebesque  – qui eu sa période admirative du fascisme mais aussi de Georges Sorel – participera aussi, fin 1940, à la création du nouveau journal du Parti National Breton (le PNB) : L’Heure Bretonne. 

Il ne sera toutefois pas inquiété à la Libération – que ce soit en raison de son nationalisme breton ou de ses sympathies envers les vaincus de 1945 – comme le furent de nombreux militants bretons de l’époque. Après-guerre, il se détournera plus ou moins d’un engagement politique très à droite qui aura quand même duré plus de 15 années de sa jeunesse,  sans renier son engagement au service de la Bretagne et du peuple breton.

A noter que la préface du livre sera signée par Gaél Briand, rédacteur en chef du Peuple Breton, membre de l’UDB engagé très à gauche. Comme quoi …

Pour souscrire à ce projet porté par Le Peuple Breton via Les Presses populaires de Bretagne, il faut envoyer 10 € ici. Ou bien télécharger le bulletin de pré-commande et l’envoyeraccompagné d’un chèque à l’ordre du Peuple breton en précisant avec votre courrier « Souscription Lebesque ». Le tout est à envoyer à : Le Peuple breton – 9, rue Pinot-Duclos – 22000 Saint-Brieuc.

Sauf imprévu, la parution devrait avoir lieu en octobre prochain.

lebesque_mordrel
Congrès de Saint Brieuc 1937 Morvan Lebesque, Gaïd, Olier Mordrel, x, Jean Brickler, Lamour, Mazéas (fume)

Photo : breizh-info.com
Breizh-info.com, 2016, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Pontivy. Et si vous alliez visiter le château des Rohan ?

L'office de tourisme de Pontivy (Morbihan) propose plusieurs visites guidées du château des Rohan pendant les vacances de la...

Waze, Coyote : certains contrôles routiers pourront être masqués par les autorités à partir du 1er novembre

Sur les systèmes d'aide à la conduite tels Waze et Coyote, la présence des forces de l'ordre pourra être...

Articles liés