Chômage. En juin, hausse en France, baisse en Bretagne

A LA UNE

Bande dessinée. René le Honzec et Torr’Pen rejoignent Breizh-info.com [Interview]

Nos lecteurs amateurs de bandes dessinées vont être ravis : René le Honzec, à qui l’on doit notamment « Histoire de...

Victor Aubert (Acadamia Christiana) : « Le thème de notre université sera la communauté car nous pensons qu’elle est le socle du politique »

Du 16 au 22 août 2021 (avant-dernière semaine d’août) se déroulera une nouvelle université d'Académia Christiana, université des jeunes...

Fête de la musique 2019 à Nantes : vers une mise en examen de Johanna Rolland

« Le jeune homme est bien tombé dans la Loire pendant l’intervention policière » : depuis hier soir, des titres de ce...

Nico Prat – Benjamin Durand : « La victoire d’Oasis se situe dans un soft power mainstream par delà les classes sociales et les...

Les éditions Playlist society viennent de sortir un bouquin que tous les amateurs de rock doivent posséder. Avec Oasis...

Jean-Yves Le Gallou : « Une candidature Zemmour pulvériserait le front républicain » [Interview]

Les Bobards d'Or, traditionnelle cérémonie de la fondation Polémia qui récompense les médias de grand chemin, se sont déroulés...

03/08/2016 – 07H00 Rennes (Breizh-info.com) –  La légère diminution du nombre de chômeurs de catégorie A (n’exerçant aucun emploi) observée en mai 2016 dans l’ensemble des cinq départements bretons s’est poursuivie en juin. Seuls le Morbihan et la Loire-Atlantique enregistrent une hausse. En France métropolitaine, le nombre de demandeurs d’emploi dans cette catégorie a encore progressé de 0,2% le mois dernier.

Selon les chiffres communiqués par Pôle emploi, dans l’ensemble des cinq départements bretons le nombre des demandeurs d’emploi de catégorie A est passé de 215 940 fin mai  fin à 215 620 fin juin, soit une baisse de 0,14% par rapport au mois précédent. En juin 2015 le nombre de chômeurs était de 219 680 soit en un an une diminution de 1,88%.

Cette baisse constatée en juin ne se retrouve pas dans l’ensemble des trois principales catégories d’inscrits à Pôle emploi (A – sans emploi -, B – personne ayant exercé une activité réduite de 78 heures maximum par mois – et C – personne ayant exercé une activité réduite de plus de 78 heures par mois) : on a enregistré en effet 376 120 personnes au mois de juin 2016 contre 375 710 en mai, soit une progression de 0,1%. De juin 2015 (372 790) à juin 2016 la hausse du nombre d’inscrits dans ces trois catégories est de 0,9%.

Par département, le nombre de chômeurs sans aucune activité a varié en mai 2016  par rapport au mois précédent entre – 0,6% et + 0,8%. Dans les Côtes-d’Armor la baisse est de 0,5%, de 0,6% dans le Finistère et de 0,1% en Ille-et-Vilaine. Le Morbihan enregistre une progression de 0,4% et la Loire-Atlantique de 0,8%.

Selon Pôle emploi, en Bretagne administrative, sur trois mois, le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A diminue de 1,2 % pour les hommes (–0,4 %sur un mois et –2,4 % sur un an) et de 1,2 % pour les femmes (–0,6 % sur un mois et –0,3 % sur un  an).Sur trois mois, le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A baisse de 0,1 % pour les moins de 25 ans (–1,0 % sur un mois et –4,6 % sur un an),de 1,6 % pour ceux âgés de 25 à 49 ans (–0,8 % sur un mois et –2,4 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux âgés de 50 ans ou plus (+0,3 % sur un mois et +3,2 % sur un an).

Toujours en Bretagne (B4), sur trois mois, le nombre de demandeurs d’emploi en catégories A, B, C diminue de 1,2 % pour les hommes (stable sur un mois et stable sur un an) et de 0,2 % pour les femmes (+0,1 % sur un mois et +2,9 % sur un an). Sur trois mois, le nombre de demandeurs d’emploi en catégories A, B, C diminue de 0,6 % pour les moins de 25 ans (+0,2 % sur un mois et –2,9 % sur un an), de 1,0 % pour ceux âgés de 25 à 49 ans (–0,1 % sur un mois et +1,0 % sur un an) et progresse de 0,4 % pour ceux âgés de 50 ans ou plus (+0,3 % sur un mois et +5,9 % sur un an).

En France métropolitaine le nombre de demandeurs d’emploi sans aucune activité s’élevait fin juin à 3 525 700, soit  5400 inscrits de plus (+0,2 %) par rapport au mois précédent. Pour les catégories A, B et C on compte fin juin 5 434 600 inscrits et pour l’ensemble des cinq catégories (A,B,C,D, et E) un total de 6 169 600 inscrits.

La baisse du chômage promise par le gouvernement tarde donc à se concrétiser. Malgré une augmentation spectaculaire des entrées en formation, en mai et juin le nombre de demandeurs d’emploi sans aucune activité a progressé. Myriam El Khomri  a bien entendu préféré « positiver », ce qui est dans son rôle : «Nos actions ciblées sur les plus fragiles se traduisent par une diminution de 40.500 du nombre de demandeurs d’emploi de longue durée depuis le début de l’année, ce qui traduit une amélioration incontestable de la situation de l’emploi», a souligné la ministre du Travail dans un communiqué.

Reste que les chiffres de juin viennent contredire cet optimisme. La perspective d’une  réelle amélioration du marché de l’emploi, promise par le Président de la République, s’éloigne peu à peu pour laisser place à celle d’une stagnation. La baisse minime du chômage de 2016 – si elle se poursuit – résultera essentiellement, comme on l’a dit en son temps, des départs en formation. Pas vraiment réjouissant.

PLG

Photo : Philippe Leroyer/Flickr (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Saint-Malo. La Ville impose des quotas pour les locations touristiques de courte durée

Un encadrement plus strict des pratiques de locations touristiques de courte durée, c'est ce qu'a voté le conseil municipal...

À 77 ans, Jo vit isolé en Corse, loin du « monde des fous »

Il vit seul au bord d'une des plus belles plages de Corse depuis plus de 10 ans, loin du...

1 COMMENTAIRE

  1. Reinformation ! Je vous suggérerais de ne pas rentrer dans le jeu des statisticiens officiels. Je trouve l’article illisible.

    Chomeurs = A+B+C+D. Une somme globale !
    De plus ce taux de chomage « faible » 5-10-15% a été créé pour apaiser les gens. Implicitement 90% travaillent ce qui serait rassurant.

    Ensuite la Bretagne devient une terre de retraités et que les emplois partent. Il y a aussi les emplois subventionnés.

    Voilà les 3 chiffres trop simples que le politique ne diffusera jamais :
    – nombre d’emplois, nombre d’emplois marchands.
    – population
    taux d’emploi = nombre emplois / population
    Des chiffres qui permettent des comparaisons internationales.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

La Bretagne, malade de l’ammoniac. l’enquête de Splann !

France 3 Bretagne s'associe à Splann ! et publie l'enquête de Caroline Trouillet sur les rejets d'ammoniac, précurseur de particules fines, dans l'air breton....

Régionales 2021. Que contient le pacte régional pour la sécurité proposé par Gilles Pennelle (RN) ?

Gilles Pennelle, tête de la liste "Une Bretagne forte" (RN) aux élections régionales, vient de dévoiler mercredi un pacte régional pour la sécurité comprenant...

Elections départementales 2021 Ille-et-Vilaine : Le débat

Suite des débats organisés sur France 3 Bretagne au sujet des élections départementales. Un débat entre 6 candidats aux élections départementales en Ille-et-Vilaine était organisé...

Régionales 2021 en Bretagne. Pourquoi les listes autonomistes/régionalistes ne pèsent pas sur la société bretonne ?

A chaque élection locale ou régionale, on constate l'échec à toucher les masses des listes autonomistes/régionalistes, en Bretagne. Cela devrait être le cas de...