05/09/2016 – 09H00 Bretagne (Breizh-info.com) –  Le barde Alan Stivell a évoqué l’incompatibilité de la culture celtique avec certaines nouvelles coutumes musulmanes comme le burkini. C’était à l’occasion d’un message posté sur sa page Facebook, le 28 août dernier, alors que « le burkini » faisait débat dans toute la France.

« Chez les celtes, la femme est l’égale de l’homme depuis l’antiquité et avant. Donc au moins 3000 ans. Et moins les femmes celtes sont celtes, moins elles sont égales. Et on ne peut nier que la francisation et la christianisation de la Bretagne ont largement contrecarré (à ma connaissance) ce principe.» explique Alan Stivell qui poursuit :

« D’où le choc de voir des femmes très couvertes au soleil, souffrant forcément de la chaleur, quand leur mari se la coole douce en slip ou en sweet-shirt à la mode. Cette inégalité affichée est acceptée même dans la police en Ecosse.  Ce qui me parait un degré de plus absurde.».

Et le chanteur phare du renouveau celtique dans les années 70 de poursuivre à propos du burkini (sans le citer) : « Si l’interdiction suscite des problèmes, pourquoi ne voit-on nulle part (à ma connaissance) la proposition de rendre obligatoire au mari de se couvrir tout autant que sa (ou ses!) femmes? Ce qui au moins permettrait de respecter un principe d’égalité. ».

Enfin, pour conclure, Alan Stivell s’interroge : « Et comme je ne suis pas le seul à trouver indécentes ces tenues, pourquoi ne propose-t-on pas de rééquilibrer en autorisant aussi le nudisme (qui me choque beaucoup moins)?».

Cette déclaration n’a pas manqué de susciter des réactions, notamment chez des Bretons qui se revendiquent « de gauche » et même « féministes » et qui pourtant défendent le burkini . Réponse d’Alan Stivell :

« J’entends des arguments qui ne répondent pas aux miens. Pour certains cent fois entendus, j’ai envie de répondre qu’on peut effectivement revenir du temps de nos grand-mères. La deuxième étape: supprimer le droit de vote aux femmes. Puis le droit de conduire. C’est un paquet-cadeau, celle des civilisations ultra-patriarcales. Et le christianisme, surtout le catholicisme, est de ce point de vue, que la version light de cette même civilisation moyen-orientale et méditerranéenne. Elle avait pourtant brillé par certains aspects. Mais sur le plan de la femme, la civilisation celtique était nettement plus respectueuse.».

Hormis quelques réactions hostiles, notamment d’un Internaute réclamant …l’interdiction de l’uniforme des scouts, beaucoup ont félicité, directement sur sa page facebook, Stivell pour cette intervention jugée « courageuse » et « pleine de bon sens ». Rappelons que le chanteur – s’il a toujours défendu la Bretagne cheville au corps – s’est également parfois « égaré » musicalement, souhaitant absolument « métisser » la musique bretonne … avec des résultats très éloignés de sa musique originelle (on se souvient encore du fiasco de l’album « Douar »).

Par ailleurs, toujours sur sa page facebook, à l’occasion de la rentrée des classes, Alan Stivell n’a pas manqué de rappeler son attachement à la Bretagne et à son histoire, trop peu enseignée dans les écoles de Bretagne : «  aujourd’hui c’était la rentrée des classes.  Combien d’instituteurs et de professeurs oseront parler aux petits(e) breton(ne)s de notre Histoire?  Combien vont encore les manipuler, leur parlant de Clovis, leur mentant par omission, oubliant de leur citer, par exemple, les quatre rois de Bretagne ou Sebastian Ar Balp?».

Photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

7 Commentaires

  1. On ne peut que partager l’opposition d’Alan Stivell à la conception profondément inégalitaire du rapport hommes/femmes véhiculée par l’Islam mais il aurait pu ajouter que cette relation inégalitaire concerne aussi les Chrétiens et les Juifs, et plus, encore, les agnostiques, les athées………, c’est à dire la quasi totalité des Français (et des Européens) de souche. Quant à ses considérations féministes celtomaniaques qu’il a puisées dans le livre de Markale, ce ne sont que des balivernes.

    • Il le dit en ce qui concerne le catholicisme.
      Quant aux considérations féministes celtomaniaques de Markalé, faudrait vous renseigner… c’est un fait avéré historiquement que la femme celte avait plus de droit que la femme romaine ou grecque.
      Stivell fantasme beaucoup la Celtie mais ce n’est pas une raison pour fantasmer de rechef.
      Quant à la position féminine dans toutes les sociétés, ça ne va pas l’aider en relativisant son niveau entre athée, agnostique ou religieux.
      La femme a des droits nettement plus enviables dans les sociétés fortement agnostiques ou athéistes que dans les religieuses. C’est aussi un fait.
      Faut vivre dans le réel à un moment et arrêter d’espérer une espèce de révolution purificatrice qui amènerait l’équilibre parfait.
      Aujourd’hui, dans la société européenne, les femmes souffrent souvent mais leurs situations n’allaient qu’en s’améliorant il y a peu. Même la marchandisation humiliante de leurs corps leur donne un peu plus de pouvoir qu’hier (au hasard, une médiocre actrice Angelina Jolie produit et réalise des films -mauvais d’ailleurs- quand une Marylin Monroe ne restait qu’un pantin).
      Mais j’imagine qu’une différence de salaires de 15% vaut la manipulation religieuse musulmane (qui dépasse de loin celle chrétienne d’il y a 100 ans), n’est-ce pas ? C’est vite oublier que les femmes musulmanes n’ont pas non plus de salaires égals. Ah mais suis-je bête… ça, c’est à cause du racisme… et le pire c’est le féminisme de classe… ah non ! le féminisme blanc évidemment ! elle est connue la ritournelle qui se croit complète et complexe… comme l’absurdité sait l’être.
      Alan Stivell utilise un argumentaire comparatif plutôt ridicule. La société celte a disparu il y a 2000 ans et si ses traces existent encore, c’est sous de fortes strates. Mais il a raison quand il ne voit aucune objection valable lui être proposée.

    • Le mec arrive au crépuscule de sa vie. Il s’est démené, a travaillé comme un dingue, tourné dans le monde entier, s’est fait reconnaître des critiques anglo-saxonnes mais ne se verrait même pas invité à passer un dimanche chez Drucker au contraire d’un énorme nombre de bouffons.
      En gros, il emmerde bien du monde et il en a bien gagné le droit.
      D’autant qu’à un moment, si on est choqué par ses propos, faut vraiment ne pas chercher à connaître le monde. Parce que quand Stivell emmerde le monde, ça reste bien poli.
      Il prend bien soin de critiquer le catholicisme mais comme il critique l’islam et parle de celtisme, c’est un nazi ?
      Le fond, on l’a touché y’a un moment, peut-être bien avant que Stivell ne fasse l’Olympia, quand l’Hexagone entendait du rock, pas la soupe yéyé d’abrutis.

  2. Précision publiée par Alan Stivell hier : Un site d’extrême droite récupère mes propos concernant le Burkini à son profit en donnant des conclusions qui n’ont rien à voir avec ceux-ci.

    Je dois réaffirmer ici que ce que je dis ne signifie pas l’exclusion des gens de culture proche et moyen-orientale de nos pays.

    Comme d’autres, je demande que la minorité d’influence (plus ou moins) saoudienne fasse comme la majorité de ceux-ci et soient ouverts (sans devoir abandonner toute culture d’origine) aux tendances et aux moeurs des pays d’accueil, surtout quand ce sont des avancées humanistes, justement contre tous les racisme, en particulier le « racisme » sexuel. »

  3. Très bien l’intervention d’Alan STIVEL!
    Très courageux en tout cas!

    Un peu caricaturale sa vision de la Chrétienté, pas sûr que ce point soit partagé hors des frontières de la République hors il y a du monde à l’extérieur!
    Il oublie juste que la Chrétienté a fait largement évoluer le statut de la femme dans le monde romain où les Bretons (partiellement romanisés et du fait sachant faire le trie dans les valeurs romaines, prendre le bon et laisser le moins bon) étaient bien seuls sur la question de légalité homme-femme!
    Et que ce n’est pas sans raison si la Chrétienté s’est rapidement développé chez les Bretons sans pour autant renier l’ancienne religion et cela jusqu’au 20ème siècle! Et oui, un Breton qui affirme connaître sa culture doit savoir que les 2 religions ont largement cohabitées/fusionnées durant 17 siècles au point de former un Christianisme particulier qu’il serait bon de redécouvrir!

    Du fait il a raison, on ferait mieux de connaître notre culture et son histoire avant de s’enthousiasmer sur des pratiques discutables au simple titre qu’elles sont halogènes!

    C’est valable pour nous, mais également pour tous les peuples de la planète!

Comments are closed.