transhumanisme

14/10/2016 – 03H00 Lorient (Breizh-info.com) – L’avenir est humain 56, association catholique pour la famille, organise une conférence sur le thème : « le transhumanisme, quel avenir pour l’homme ? » ce vendredi 14 octobre à Lorient, à 20h. Elle se déroulera au Cercle St Louis, rue Anatole Le Bras.

Elle comportera deux parties : la projection du film « Au plus petit d’entre les miens » et un débat. Ce film retrace, à partir d’éléments documentaires, en grande partie la vie d’un vrai médecin, Jérôme Lejeune, grand chercheur et défenseur infatigable de la vie.

Pour lui sa vocation se résumait en trois mots : soigner, chercher, défendre. Cette unité dans sa vocation lui a permis d’avoir l’intuition avant tout le monde que le détournement de sa découverte du gène de la trisomie 21 pouvait conduire à toutes les déviations. Cela se  voit aujourd’hui : dépistage des maladies in utero sous toutes ses formes pour éliminer les foetus atteints, désir de l’enfant parfait qui conduit à la PMA, GPA et autres modes de conception purement techniques.
Ce sera tout le thème du débat : comment une découverte scientifique peut susciter une grande mobilisation scientifique au service des malades ou bien une dérive contraire au bien de l’homme. : le transhumanisme.
Thierry de La Villejégu, président de la Fondation Lejeune, animera ce débat. Après 20 ans dans l’industrie comme cadre supérieur il a décidé de consacrer sa vie à cette cause qui poursuit intégralement la vocation du Pr lejeune : soigner, chercher et défendre.  Début de la soirée 20h au Cercle St Louis à Lorient
lejeune
Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

1 COMMENTAIRE

  1. L’avenir du transhumanisme est plutot sombre …La prochaine étape du transhumanisme ressemblera à de la science-fiction, on peut imaginer
    ce qui suit : une nano puce implantée (avec une intelligence artificielle connectée à très hautes fréquences) dans le corps humain
    qui aurait deux fonctions, une pour identifier à 100% une personne à cause de l’instabilité sociale pour permettre d’acheter et de vendre passer des
    frontières et l’autre pour modifier de manière irrémédiable l’ADN humain pour résister aux différentes maladies et aussi des virus qui séviront dans un
    avenir proche. Cet implant permettrait de vivre beaucoup plus longtemps avec des capacités physiques améliorées et modifiera le psychisme pour une
    spiritualité bridée sans espoir et rebelle, un peu comme des Nephilim. Ce sera le prix à payer pour ceux qui accepteront cette modification dans leur corps marqué génétiquement. Nous n’avons pas pour l’instant cette technologie, elle sera amenée prochainement par des gentils extraterrestres manipulateurs qui nous apporteront l’énergie gratuite et beaucoup d’autres choses sur le plan technologique et médical dans le but de corrompre l’humanité avec une fausse
    spiritualité, pas pour nous aider. On verra l’aboutissement heureusement temporaire du transhumanisme avec la marque de la bête décrite dans
    l’apocalypse 13 versets 16 de Jean. Le nouveau système économique dictatorial arrive discrètement avec l’argent électronique et ces barres codes sur tous les produits que nous achetons qui contiennent déjà un nombre caché (666) par des informaticiens (une simple recherche sur le net permet de comprendre la norme internationale U.P.C. et le 6 caché curieusement dans les 3 barres de garde). La vision de l’apôtre Jean dans la bible se réalise dans l’indifférence générale,
    il s’agit pourtant de notre avenir proche … « Et elle fit que tous petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçoivent une
    marque sur leur main droite et leur front et que personne ne puisse acheter et vendre sans avoir la marque le nombre de la bête ou le nombre de son nom car
    c’est un nombre d’homme et ce nombre est six-six-six».

Comments are closed.