31/12/2016 – 09h15 Moscou (Breizh-Info.com) – La situation s’est tendue entre les Etats-Unis et la Russie. Après la domination très claire de Vladimir Poutine sur le théâtre syrien, Barack Obama lance l’offensive contre le Kremlin en l’accusant d’avoir manipulé l’élection présidentielle américaine. Une vengeance à peine cachée qui pourrait bien se retourner contre l’oncle Sam.

L’accord de cessez-le-feu, qui commençait ce vendredi à minuit en Syrie, a été signé par le régime de Damas et les rebelles, grâce à la Russie, l’Iran et à la Turquie notamment. Pour autant, des factions islamistes ont attaqué des positions du régime près de la ville chrétienne de Mahrada. Le Kremlin, à l’origine de l’accord, avait déclaré que toute organisation responsable d’attaque après la proclamation de l’arrêt des combats serait considérée comme terroriste. Cette déclaration présume que des ripostes seront  exécutées par la suite. Quoi qu’il en soit, la signature de cette trêve marque à nouveau la prédominance diplomatique de la Russie dans le conflit syrien, qui est parvenue à un accord avec la Turquie et de l’Iran.

Face à ce camouflet géopolitique, les Etats-Unis sont donc une nouvelle fois sortie du jeu. En guise de derniers balbutiements, Barack Obama a lancé les hostilités contre Moscou au prétexte que le Kremlin aurait interféré dans la campagne présidentielle américaine pour favoriser l’élection de Donald Trump. En représailles, le président américain en fin de course a donc décidé de faire expulser 35 diplomates russes des Etats-Unis et de fermer deux sites des renseignements russes.

La course à la Maison Blanche a été rythmée par de nombreuses révélations de Wikileaks sur Hillary Clinton lorsqu’elle était secrétaire d’Etat, mais aussi sur son entourage de campagne. Leurs pratiques semblaient contestables voire détestables, comme l’affaire de pédocriminalité Pizzagate mettant en cause les frères Podesta. Sans se préoccuper des faits, Barack Obama se concentre sur les hypothétiques commanditaires de ces fuites en cascade. Pour le président américain, Wikileaks n’a pas agi pour la vérité mais sur ordre de Moscou… Il a également ajouté que les services de renseignements américains disposaient de preuves irréfutables. Pourtant, dans le dossier, rien ne met en évidence des liens entre Le Kremlin et les hackers lanceurs d’alerte…

Face à l’attitude de Barack Obama, Vladimir Poutine a choisi la mesure, pour ne pas dire le dédain. Le président russe a ainsi déclaré : « Selon la pratique internationale actuelle, la partie russe a toutes les raisons de donner une réponse appropriée à ces actions. Nous nous réservons le droit de réagir, mais nous ne nous abaisserons pas à la « diplomatie de cuisine » irresponsable et tiendrons compte de la politique de l’administration de Donald Trump pour décider des actions à entreprendre en vue du rétablissement des relations russo-américaines « .

Pour l’heure, les sanctions sont essentiellement symboliques et diplomatiques. A 20 jours de son départ, Barack Obama sème des mines sous les pieds de son successeur. Il laissera à Donald Trump le soin de rétablir des liens cordiaux avec la Russie… lequel a déjà fait un communiqué pour arrondir les angles.

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

5 Commentaires

  1. Obama achève décidément de détruire la réputation de grand leader qui lui avait été donnée en cadeau à son avènement. Par sa gesticulation inutile, il s’est tiré une balle dans le pied, qui a en outre atteint l’autre pied par ricochet : il a offert à Poutine l’occasion de se donner le beau rôle, et à Trump l’occasion d’une opération diplomatique.

  2. Au lieu de sortir en beauté, il sème de petites crottes!
    Sans doute n’a-t-il rien d’autres à laisser…
    Paresseux et narcissique avait dit un journaliste: minable, pourrait-on ajouter. A part qu’il ait été le premier noir à la Maison Blanche, il ne laissera pas grand chose dans l’Histoire….Ah, si, un Prix Nobel de la Paix de complaisance!

    • Pathétique ton commentaire st juste mensonger ou alors t’es pas du tout

      informer. on est champion pour faire de l’ingérence en France. Sérieux occupes-toi donc de balayer d’abord devant ta porte y’a beaucoup de saletés. Renseignes-toi avant de l’ouvrir, Obama à fait plus que n’importe quels autres président réunis. Il a remplit 90% de son programme et donc tenus 90% de ses promesses. Les 10% restant sont des actions qu’il n’a pas pu réaliser à cause du Concret Américain majoritairement Républicain qui se sont systématiquement ligués pour ne pas faire passer ses décrets et ses réformes. Obama l’a en plus dénonçé. Barack Obama n’a eu la majorité que durant 2 petites années sur les 10 ans qu’i était au pouvoir. La politique Américaine veut que pour réaliser un projet, une réforme, une lois il faut que d’abord celle-çi soit voté au Concret. N’ayant pas la majorité au Concret il a eu malheureusement pas la chance d’aller au bout de certaine de ses réformes. La faute donc aux Republicains qui même dans l’absurde se sont forcé à être encore plus idiots qu’ils l’étaient en empêchant systématiquement Barack Obama de travailler. Une stratégie afin qu’au moment venu son mandat soit montré du doigt. Chose qui s’est passé avec ce débile de Trump Bref concrètement son mandat est plus qu’une réussite 5 grandes réussites, 5 grandes défaites (si on prend ses principaux programmes et encore on ne parle pas des programmes moins importants mais tout de même une réussite).

      5 réussites :

      – bilan économique réussit haut la main en résorbant le chômage, en relançant l’économie, en faisant rentrer de l’argent dans les caisses, etc.

      – Obamacare, certainement sa plus grande réussite. Même les 7 derniers présidents avant lui n’avaient pas réussit l) où Obama à réussit. La réforme de santé. Même si il a été au bout malgré que son propre camp était contre il a quand même été quoi qu’il arrive au bout de sa promesse en réformant la santé, 50 000 personnes par an mouraient fautes de soin à cause du fait qu’ils n’avaient pas les moyens de se soigner, Obama leur a donné une sécurité sociale. 16,4 millions de personnes qui étaient auparavant non-assurées ont souscrit grâce à cette réforme à une couverture maladie. Et malgré le véto des Républicain qui voulaient l’empêcher de réformer la santé même encore aujourd’hui Trump à placé à la tête de la santé un ministre austère et anti-obamacare. c’est juste honteux de vouloir refuser l’accès à la santé à des gens moins démunis, la droite Américaine préfère les voir mourir c’est HONTEUX.
      – prix Nobel de la paix : fin de la guerre en Irak/Afganistan et retrait des troupes de ces 2 pays.
      – Il a réussit à trouver et tuer Ben Laden.
      – Accord historique avec l’Iran et aussi Cuba
      – COP21 une réussite. Les USA ont annoncé ratifier les accords de Paris même la Chine l’a ratifié notamment grâce à Barack Obama. Historique quand même alors que les USa à ce jour n’avait jamais rien voulu faire pour l’environnement. A savoir que Trump met en danger ces accords car récemment la Cours Suprême des Etats-Unis à suspendu l’application du Clean Power Plan (plan energie propre), Trump a installé à de ses sbires et ces accords sont sérieusement en danger.

      5 défaites :

      – problèmes raciaux non résolus.
      – inégalités riches-pauvres
      – 3 000 personnes meurent par balles chaque année. Obama n’a pas réussit à faire interdire le port d’arme ni même à rendre leur accès plus stricte et tout ça à cause encore une fois des Républicains et des lobbyistes pro-Republicains. Nombre de mort par balle chaque an aux USA chaque année = 3 0000. Nombre de mort par terrorisme aux USA chaque année = 0 (sauf pour l’année 2016 à cause de l’attentat dans une boite gay). Les morts par balles font plus de victimes que le terrorisme.

      – quelques échecs à l’international : il n’a pas empêché le régime de Bachar de faire la guerre contre son peuple, il n’a pas su éradiquer Daesh (d’ailleurs aucun gouvernement n’a réussit).

      -Guantanamo non-fermé. c’était l’une de ses promesses il voulait fermer Guantanamo une prison en dehors de tout contrôle et dont les droits de l’homme sont bafoué. Les Républicains comme toujours ont systématiquement posé leur veto pour l’empêcher de réformer cette prison et de la faire fermer.

  3. Excellent article qui démontre la folie paranoIaque de l’obamalade. Il est réellement malade et ne vit que dans délire de mensonges comme notre « hollandouille ». Epenser qu’il a le bouton nucléaire à portée de main! (pas seul heureusement!) Il reste 20 jours pour lancer un « impeachment »?

Comments are closed.