Le mur entre les Etats-Unis et le Mexique déjà construit de moitié !

A LA UNE

Bretagne. Retour sur les manifestations du 31 juillet contre le pass sanitaire

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans de nombreuses villes bretonnes contre le pass sanitaire, le samedi...

Morbihan : 7 fusillades en une semaine

Il semble que la mode des fusillades, qui semble s'être quelque peu calmée à Nantes - en moyenne "seulement"...

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a...

28/01/2017 – 07H45 Tijuana (Breizh-info.com) – « Trump lance la bataille du mur » titre Le Point, évoquant le projet du président américain de terminer (et non pas d’inventer et de construire) l’édification d’un mur entre les Etats-Unis et le Mexique. L’objectif de ce mur ? Restreindre considérablement l’immigration, la frontière américaine étant par endroit une passoire – à la fois pour le trafic d’êtres humains et pour les narco trafiquants.

La presse française et francophone évoque presque à l’unisson la « construction d’un mur », et tente de faire croire, d’une part à une nouveauté, d’autre part à une séparation totale entre les Etats-Unis et le Mexique – qui ne veut pas payer sa part de construction alors même qu’il est en partie responsable des immigrés qu’il laisse traverser son territoire pour se rendre à la frontière, souvent dans des conditions misérables.

Ce n’est pas une nouveauté car en réalité, un peu moins de la moitié du mur existe déjà. Une barrière existe déjà sur 1 300 km de frontières – barrière dont la construction a débuté en 2006 et sur laquelle Obama n’est pas revenu. A aucun moment durant les deux mandats du président adulé par la presse internationale en raison du fait qu’il est métis, ces 1300 km n’ont suscité de controverse.

Le président Trump veut simplement terminer le travail en bouclant les 1 600 km supplémentaires de construction, tout en renforçant le mur déjà existant.

Un sondage national publié le 29 juillet 2010 a révélé qu’une grande majorité des Américains sont à cette date pour la construction d’une clôture le long de la frontière américaine avec le Mexique, avec 68 % en faveur et 21 % contre (marge d’erreur : + / – 3 points de pourcentage). Durant la campagne pour l’élection présidentielle toutefois, plusieurs sondages donnaient une majorité d’américains opposés « au mur de Trump ».

usaa_mexique_mur432
La clôture actuelle

Une barrière physique votée et construite par Obama !

Fait incroyable, Barack Obama avait voté pour le « Secure Fence Act » de 2006 permettant la construction de cette clôture ! Alors sénateur de l’Illinois, il a donc lui aussi défendu la construction d’un mur entre les Etats-Unis et le Mexique.

Malgré cela, lors de sa première campagne électorale pour l’accession à la fonction présidentielle, il avait promis de revenir sur la construction de cette barrière. Mais une fois au pouvoir, il a soigneusement renié cette promesse, restant sourd aux voix qui s’élevaient pour la lui rappeler. Comme dit précedemment, sous sa présidence, la mise en place de la clôture entre les USA et le Mexique s’est donc poursuivi sans entrave.

Une taxe de 20% sur les produits importés du Mexique

Outre le fait que le mur n’est pas une nouveauté, il n’y aura pas de séparation totale entre les Etats-Unis et le Mexique. Chaque jour, plus d’un million de personnes et 400 000 véhicules franchissent légalement les 3200 kilomètres qui séparent les deux pays, selon le président mexicain Enrique Peña Nieto.

Concernant la polémique sur le président mexicain ne souhaitant pas payer pour le mur – à qui la presse donnerait presque l’influence d’une grande puissance mondiale – Donald Trump – président de la première puissance mondiale – a réaffirmé que le financement de ce mur serait, in fine, payé par le Mexique. « Nous serons remboursés plus tard grâce à des transactions avec le Mexique (…) il y aura un paiement, même si le montage sera peut-être compliqué », a ajouté Donald Trump.

Pour ce faire, une taxe de 20 % sur tous les produits importés du Mexique pourrait être instaurée. Et ni la presse française subventionnée, ni le président mexicain, ne pourront s’y opposer.

Crédit photo : wikipedia (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2017 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Aéroport de Rennes ou de Nantes : lequel choisir ?

Vous êtes en Bretagne et vous projetez un voyage prochainement ? Si vous ne souhaitez pas monter à Paris, deux...

Christoff – CORONAFOLIE (Clip Officiel) avec Romain Guérin et Epona

Retrouvez ci-dessous le clip Coronafolie, du chanteur breton Christoff. https://www.youtube.com/watch?v=2yvz07GZQv0 Photo d’illustration : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de...

2 Commentaires

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Les tensions s’accroissent en Asie de l’Est après des opérations menées par les USA

Les tensions navales continuent de s'accroître en Asie de l'Est. Les récentes incursions américaines dans la zone maritime chinoise ont suscité l'inquiétude des experts...

Les États-Unis tentent d’empêcher l’essor technologique de la Chine

La Chambre des représentants des États-Unis a adopté un projet de loi interdisant aux scientifiques de recevoir des fonds gouvernementaux s'ils sont également impliqués...

Protection des citoyens européens. Face à l’afflux de migrants, la Lituanie va construire un mur le long de sa frontière

Pour contrer l'arrivée de #migrants issus du Moyen-Orient et de l'Afrique sur son territoire, la #Lituanie s'apprête à construite un mur de de 550...

USA. Parents de tueurs (reportage)

Depuis 1970, aux États-Unis, dans les établissements scolaires, un peu plus de 1 600 fusillades ont été perpétrées, entraînant la mort de 598 personnes...