Présidentielle. Saint-Guinoux (35) modèle de démocratie ?

A LA UNE

Jérémie Laborde, directeur de deux salles de sport en Ille et Vilaine : « Nous ouvrirons la 4 janvier 2021, quoiqu’il en coûte »

Jérémie Laborde a ouvert sa première salle de sport sous l’enseigne Sun Form à Liffré il y a maintenant...

Quartiers prioritaires : la Cour des comptes révèle un échec massif et coûteux

Il est dommage que la Cour des comptes ait ignoré la Bretagne en rédigeant son rapport sur L’Évaluation de l’attractivité...

Valéry Giscard d’Estaing, président du déclin

Valéry Giscard d'Estaing est décédé à 94 ans. Pourquoi tous les médias et hommes politiques du système en font-ils...

Terrorisme d’Etat, crime contre l’humanité. Une avocate dénonce les mesures sanitaires et la manipulation autour du Covid-19 [Interview]

Virginie de Araujo-Recchia est avocate depuis 2006. Suite à notre article s'interrogeant sur la possibilité de faire reconnaitre les...

Karl Roos, autonomiste et Dreyfus alsacien ? Interview de Bernard Witmann

Karl Roos (1878-1940), leader emblématique de l’autonomisme alsacien de l’entre-deux-guerres, est arrêté pour espionnage en 1939. C'est à cette...

13/03/2017 – 09h00 Saint-Guinoux (Breizh-Info.com) –   A Saint-Guinoux, pas de clientélisme, d’épicerie ou de querelles politiques concernant le parrainage à l’élection présidentielle. Le maire de la commune qui se situe à proximité de Saint-Malo a demandé à son conseil municipal de choisir qui la commune parrainerait à l’occasion de l’élection présidentielle.

Pour Pascal Simon, maire de la commune, ce parrainage doit refléter l’avis de tous les élus, qui ont été portés par les électeurs et qui sont autant engagés que le maire dans la vie politique locale.

Le samedi 11 mars, à l’occasion du dépouillement, ce sont Jean Lassalle et François Fillon qui sont arrivés tous les deux en tête. Un tirage au sort a tranché : c’est donc François Fillon qui sera parrainé par la commune de Saint-Guinoux.

A noter que pour aller plus loin, certains imaginent même d’autres formes plus abouties de sélection démocratique pour déterminer qui pourrait être candidat ou pas : obtenir un certain nombre de parrainages d’électeurs, et non plus d’élus – dans un nombre de circonscriptions représentatives – pour pouvoir se présenter, en est une.

Faire un mixte entre parrainages d’élus et parrainages de citoyens en est une autre.

Aujourd’hui, le système des parrainages est loin de séduire les élus, d’autant plus que ce dernier est désormais publié par le Conseil Constitutionnel : au dernier recensement, sur les 36 000 communes de France, seules 9 000 ont parrainé un candidat.

Un système de parrainage bloqué depuis 1962

Le système est toujours resté bloqué depuis 1962, c’est à dire au siècle précédent ! Voici les modalités toujours en vigueur :

Il faut obligatoirement obtenir au moins 500 parrainages d’élus habilités.

• Il s’agit des maires, parlementaires, députés européens, conseillers généraux, régionaux et, d’une manière générale, membres des différentes assemblées territoriales à l’exception des conseils municipaux. Cela représente environ 47 000 mandats, ce qui correspond globalement à plus de 42 000 personnes élues, selon le décompte du Conseil constitutionnel en 2012. Chacun ne peut fournir qu’un seul parrainage, même s’il exerce plusieurs mandats. Un formulaire de parrainage leur est adressé par la préfecture, ainsi que d’une enveloppe postale à l’adresse du Conseil constitutionnel.

• Les élus autorisés à parrainer doivent provenir d’au moins 30 départements ou collectivités d’outre-mer, 50 parrainages maximum par département ou par collectivité.

Crédit Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

Ces grands vins encore à portée de bourse

Notre série se propose de mettre en lumière des vins qui incarnent l’excellence dans leur appellation respective. Ces-derniers appartiennent...

La piste oubliée de Frison-Roche en bande dessinée.

Après l’adaptation en bande dessinée du « Cycle Chamonix » de Roger Frison-Roche, prônant les vertus des guides de...