Accueil Economie Vers un permis tronçonneuse obligatoire pour les entreprises puis les particuliers ?

Vers un permis tronçonneuse obligatoire pour les entreprises puis les particuliers ?

tronconneuse

25/05/2017 – 06h30 Paris (Breizh-Info.com)  Une nouvelle obligation administrative pourrait entrer en vigueur en France dans les prochains mois, et pourrait concerner par la suite les particuliers : la généralisation du permis de tronçonneuse obligatoire pour mener, y compris chez soi, des activités de tronçonnage. Ne riez pas, c’est une réalité déjà obligatoire dans plusieurs pays européens.

La France agricole rapporte :  « Une nouvelle formation vient d’apparaître au catalogue de plusieurs chambres d’agriculture et d’établissements scolaires : la préparation du permis tronçonneuse. Obligatoire dans plusieurs pays européens, cette certification à l’utilisation d’une tronçonneuse n’existait pas jusqu’à présent en France. Mais dans un souci d’harmonisation entre les pays, le décret sur les travaux forestiers applicable au 5 décembre 2017 (décret n° 2016-1678 du 5 décembre 2016) prévoit sa mise en place dans l’Hexagone.»

A l’heure actuelle, aucun caractère obligatoire n’est inscrit dans le décret ; toutefois, les employeurs sont déjà incités à former leurs salariés (ce qui semble logique pour des raisons de sécurité en entreprise et en raison de la pression des assureurs) , et l’obligation généralisée pourrait découler par la suite.

Une formation coûte 250 €

La France agricole précise que : « tous les utilisateurs de tronçonneuses sont concernés par ce permis, du particulier à l’entrepreneur. La certification de base est la ECC1. Ce permis est le niveau de certification minimum nécessaire pour tout utilisateur. Il vérifie les connaissances nécessaires pour la mise en œuvre et l’entretien des tronçonneuses ainsi que le tronçonnage de bois.

Cette formation dure une journée, à laquelle s’ajoute une matinée supplémentaire pour l’examen. Son coût est d’environ 250 €. Pour un usage plus professionnel des tronçonneuses, notamment pour les coupes difficiles (arbres déracinés…), trois autres permis sont proposés aux titulaires de l’ECC1. Le permis est valable à vie et les titulaires de ce précieux sésame sont inscrits sur un registre européen. ».

Une généralisation de ce permis obligatoire constituerait une nouvelle « norme administrative », une de plus dans un pays que ses dirigeants prétendent pourtant alléger du poids, contraignant pour tout le monde, de ces dernières.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

8 Commentaires

  1. ils peuvent toujours courir ! les bucherons sont formés pour cela et les particuliers sont des adultes responsables ! L’UE n’as donc rien d’autre à faire que de faire chier les gens ?

Comments are closed.