Nantes. Opération de contrôle à Commerce, un quart des personnes contrôlées interpellées !

Festival interceltique de Lorient Police Sécurité

25/08/2017 – 07h15 Nantes (Breizh-Info.com) – Suite aux multiples agressions et actes de violences envers le personnel de la Tan ainsi qu’à l’impunité des dealers sévissant place du Commerce, la police a décidé de réagir, médiatiquement au moins.

Mercredi 23 août dans l’après-midi, 15 policiers nationaux et six municipaux ont effectué une nouvelle opération pour tenter de gêner le trafic de drogue qui s’est installé aux abords de la station Commerce de la ligne 1, en plein cœur de Nantes. Trente-deux personnes ont été contrôlées et sept interpellées.

5 clandestins interpellés place du Commerce

Quatre jeunes hommes étaient en situation de séjour irrégulier sur le territoire français, un autre faisait l’objet d’une obligation de quitter le territoire qu’il n’a pas respectée, et deux autres ont été arraisonnés en flagrant délit de vol de téléphone portable. Un aperçu rapide de la zone de non-droit qu’est devenu le centre-ville de Nantes. Tous sont déjà défavorablement connus des forces de l’ordre. Très peu de temps après le départ des policiers, le trafic de drogue battait à nouveau son plein.

Par ailleurs, une autre opération « de routine » pour tenter de déranger les habitudes des dealers a été menée dans le quartier sensible de Bellevue à l’ouest de Nantes. Six halls d’immeuble ont été fouillés le 22 août dans l’après-midi, pour un caillou d’héroïne, 63 sachets d’herbe de cannabis et une plaquette de résine de cannabis saisis. « Des quantités dérisoires par rapport à ce qui s’échange chaque jour dans le quartier », estime un policier nantais désabusé.

25 % des personnes contrôlées dans l’hyper-centre de Nantes ont été interpellées

Résultats aussi étonnants qu’inquiétants : sur les 32 personnes contrôlées, 8 ont été interpellées et conduites au commissariat central de Waldeck Rousseau, ce qui représente tout simplement un quart des personnes contrôlées…

Dans le détail, deux personnes ont été arrêtées en flagrant délit de vol de téléphone portable et une personne contrôlée avait été condamnée à de la prison ferme mais avait préféré ne pas se rendre en prison…

Un beau tableau de chasse qui démontre que le centre de Nantes abrite une faune peu recommandable.

Sur le sujet :
Nantes. Le trafic de drogue en centre-ville ne cesse de s’étendre
Nantes. Huit agents sur dix de la Semitan auraient déjà été agressés ou insultés, selon la CFDT
Nantes. Après l’agression d’un chauffeur de bus, pas de transports en commun aujourd’hui
Nantes : une conductrice de bus agressée et volée à sa prise de service
Nantes. 200 immigrés clandestins vendent de la drogue et volent en plein centre-ville

Une opération à pérenniser sur Nantes ?

L’ampleur de la « moisson » a surpris tous les observateurs… et a relancé le débat de la sécurité dans le centre ville. Martin, 32 ans, met les pieds dans le plat. Pour cet usager du tramway rencontré à Commerce, il faut pérenniser ce genre d’opération : « C’est dingue qu’il y ait autant de délinquants en liberté. Je pense vraiment qu’il faut continuer à contrôler les gens dans la zone du centre-ville, c’est impensable de laisser Commerce dans cet état… »

Une solution plébiscitée par Anne-Sophie, 26 ans : « Je suis en repérage pour des appartements depuis plusieurs jours et j’ai été surprise par le centre-ville de Nantes que j’imaginais très différent. Ce genre d’opération de police est monnaie courante dans d’autres villes je pense, pourquoi ne pas multiplier les contrôles ? Mais le mieux serait quand-même de s’attaquer à la racine des problèmes je pense. »

Les autorités nantaises auront-elles véritablement à cœur d’aller traiter le mal à la racine ? La question est posée.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

6 réponses

    1. Je suis étrangère et non je ne considère pas cela xénophobe. Les gens doivent être punis quand ils agissent mal et il faut bien appeler le chat par son nom!!!!

  1. Je ne vois pas en quoi une telle opération est xénophobe… Il s’agit simplement de faire respecter la loi…ce qui n’est pas assez fréquemment fait, malheureusement.

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !