La délinquance s’enracine à La Chapelle-Basse-Mer

A LA UNE

27/10/2017 – 09h45 La Chapelle-Basse-Mer (Breizh-Info.com) – Une voiture a de nouveau brûlé à La Chapelle-Basse-Mer, un petit bourg proche du Loroux-Bottereau, à l’est de Nantes. Dans la nuit du 22 au 23 octobre, une C4 a été retrouvée abandonnée et brûlée près du terrain de foot. Les gendarmes soupçonnent un incendie volontaire : un jeune homme de 27 ans a percuté trois voitures 50 mètres avant ; il aurait paniqué, redémarré et brûlé sa voiture.

Ce fait divers braque à nouveau le projecteur sur cette commune. Celle-ci a connu début octobre un feu inhabituel de six voitures en plein bourg, probablement criminel. « Ici, il ne brûle pas autant de voitures en une année », s’étonne encore un habitant. « On n’est pas à Nantes ». Nantes où, rien qu’à la Saint-Sylvestre, ce sont 40 véhicules qui ont brûlé dans l’agglomération. On était loin des « quelques voitures » avouées par la préfecture sur l’air du « tout va très bien, madame la marquise ».

La commune a aussi connu cet été une flambée des cambriolages. Finalement, ce sont deux jeunes de 13 et 15 ans, issus de la communauté des gens du voyage, qui ont été interpellés fin septembre au Loroux-Bottereau ; ils auraient aussi sévi à Saint-Julien de Concelles. Nombre d’habitants trouvent que la délinquance s’aggrave.

C’est le cas de cet habitant : « c’est vrai que l’insécurité augmente. Pour une commune où jusque là on n’avait guère de problèmes qu’avec certains routards étrangers pendant la saison du muguet, ça change, et pas en bien. Il y a aussi un gros problème de cambriolages ». Bref, la Chapelle-Basse-Mer devient une ville, mais la municipalité ne semble s’occuper que de faire une commune nouvelle et de trouver un nom qui raye l’Histoire de la carte.

Louis-Benoît Greffe

Crédit photo : breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Covid-19. « Les non vaccinés portent le mal dans les établissements de santé ». Lettre à la direction du CHRU Brest-Carhaix

Dans une interview donnée à Ouest-France le 3 décembre 2021, le professeur Eric Stindel, président de la commission médicale...

Pornizh (44) : Katoliked a reklem overennoù e latin

Bez ez eus overennoù mod kozh, overennoù e latin neuze, e parrez Saint-Clément e Naoned. Hogen, reklem a ra...

1 COMMENTAIRE

  1. La gangrène se repend , les métastases du cancer immigrationniste essaiment dans toute la France sous le regard des Français soumis , indifférents , voire même complices !!! Quant aux politiques , je n’ose même pas en parler ……………… ce sont des collabos !!!

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés