Brest. Violences entre Albanais et habitants de Pontanezen

A LA UNE

Etrangers en situation irrégulière. Des soins évalués à plus d’un milliard et demi d’euros par an

C’est un pavé dans la mare que vient de jeter au parlement une députée de l’opposition. Dans un rapport rendu...

Elections régionales 2021. Les résultats en Bretagne et Pays de la Loire

Retrouvez tous les résultats du premier tour des élections régionales et départementales ce dimanche 20 juin 2021 en Bretagne...

Régionales 2021. Avec un score prévu de 66%, l’abstention triomphe et signe l’échec de la Vème République

Les résultats du premier tour des élections régionales et départementales seront publiés à partir de 20 h, ce dimanche 20 juin 2021. Mais déjà,...

Bande dessinée. René le Honzec et Torr’Pen rejoignent Breizh-info.com [Interview]

Nos lecteurs amateurs de bandes dessinées vont être ravis : René le Honzec, à qui l’on doit notamment « Histoire de...

Victor Aubert (Acadamia Christiana) : « Le thème de notre université sera la communauté car nous pensons qu’elle est le socle du politique »

Du 16 au 22 août 2021 (avant-dernière semaine d’août) se déroulera une nouvelle université d'Académia Christiana, université des jeunes...

15/11/2017 – 08h00 Brest (Breizh-Info.com) – C’est un de ces quartiers dit « sensible » qui gangrène la Bretagne. Comme Ménimur et Kercado à Vannes ou bien Le Blosne à Rennes, Pontanezen est d’abord un réservoir de communautés extra-européennes qui se sont retrouvées en Bretagne à la faveur des vagues d’immigration qui avaient pourtant longtemps épargné la péninsule armoricaine. Régulièrement, Pontanezen défraie la chronique. Vols, violences, trafics de stupéfiants, islamisme… Tout y passe.

Récemment, c’est un conflit communautaire qui a mis le feu aux poudres dans ce quartier. Les faits sont encore à éclaircir mais tout a semblé partir d’une violente bagarre place de la Liberté le samedi 11 novembre dernier aux alentours de 20h30.

Alors que les supporteurs marocains s’apprêtent à fêter la qualification de leur équipe au mondial, à Paris et en Bretagne, et que Claudine Dupont-Tingaud est déjà en garde-à-vue pour avoir brandi un exemplaire de Valeurs actuelles et insulté un policier venu l’interpeller lors des cérémonies du 11 novembre, le théâtre d’un nouveau drame se met en place à Brest.

Cagoules et barres de fer

Sans que l’on sache encore pourquoi, cette violente rixe aurait opposé un groupe d’individus albanais à des habitants du quartier Pontanezen.
Environ une heure et demi plus tard, un groupe d’hommes cagoulés et armés de barres de fer arpente l’une des rues du quartier Pontanezen. Ce groupe se disperse avant l’arrivée de la police mais, drôle de coïncidence, un Turc signale aux policiers que sa voiture a été attaquée à coups de barres de fer par un groupe d’individus. Selon lui, il s’agirait de représailles à l’encontre de son fils qui aurait été impliqué dans la bagarre place de la Liberté.

Décidément, les cagoules et les barres de fer se vendent bien à Brest puisque le dimanche après-midi, deux Albanais se font attaquer par un groupe d’hommes cagoulés et armés de barres de fer. En voulant échapper au groupe d’individus hostiles, le conducteur perd le contrôle de son véhicule qui finit dans le mur d’une maison du quartier. Arrêté par les policiers, il s’est avéré être en situation irrégulière et a été conduit dans un centre de rétention.

Pour l’heure, l’épisode de violences semble provisoirement clos. Désormais, c’est aux policiers brestois de s’occuper d’une affaire qui s’annonce complexe à résoudre.

« Qui aurait pu croire, il y a 50 ans, que les policiers bretons auraient à s’occuper de rixes entre Turcs et Albanais en Bretagne ? », remarque un vieux Brestois mal-pensant.  Bienvenue en 2017.

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Face aux rodéos urbains, la mairie socialiste de Vaulx-en-Velin propose… une activité motocross aux « jeunes » [Vidéo]

La municipalité socialiste de Vaulx-en-Velin, dans la banlieue de Lyon, a décidé de proposer une activité « motocross »,...

« Violences policières ». 25 morts en 2020 dont au moins 10 d’origine musulmane

Ils s'appelaient Romain, Toufik ou Olivio. Ils étaient fêtards, camionneurs, cambrioleurs ou terroristes. Tous étaient de sexe masculin, relativement...

8 Commentaires

  1. RAS-LE-BOL des musulmans!
    Je suis Pieds-Noirs…Je me souviens:1)le 20.8.1955,à Philippeville,71 Européens et 100 musulmans ont été tués par le F.L.N, hommes émasculés, femmes et fillettes éventrées, yeux arrachés, gorges ouvertes, mains tranchées à coups de serpe2)En février 1956:un car tombe dans une embuscade à Sakarmody,une femme,sa belle-mère et une fillette de 7 ans sont violées et égorgées..3)En 1957,à Mélouza,504 habitants musulmans ont été massacrés..4)De 1955 à 1962,pendant 7 ans, le F.L.N. a assassiné, en Métropole,6.000 Algériens tués par balles,égorgements,strangulations,9.000 Algériens ont eu le nez, ou les oreilles, ou les lèvres mutilés…Entre 1954 et 1962:200.000 Algériens ont été tués par leurs  »frères » contre 150.000 par les Français.. Le F.L.N., qui gouverne en Algérie, continue de terroriser les musulmans et se remplit ses poches avec l’argent du pétrole!

  2. Mais où sont-ils ces Bretons qui prêchent l’immigration, la Bretagne Terre d’accueil etc etc ??? Où se cachent-ils ?? Pourquoi ne sont ils pas sur le terrain à prévenir et ou à gérer tout ça ???????

    Que devient notre beau pays … la Bretagne ?????? Qu’en fait la france et les politiciens français ?????
    Où sont nos élus Bretons ????????????????????

  3. « N’est point Duc de Bretagne qui ne soit Sire de Brest »
    La cité du Ponant à toujours été un caillou dans la botte de la Bretagne, aucune raison de s’en émouvoir donc…

  4. Quand allons – nous être débarrassés de cette racaille .. pas de pitié , qu’on les jette tous dehors de notre
    Bretagne d’abord et de la France ensuite !….. Jamais ces gens ne vivront normalement ….

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Tribunal de Brest. Quand des racailles de banlieue parisienne importaient de la drogue en Bretagne

Le procès qui se tient actuellement au tribunal de Brest en dit long sur les maux que certains ont laissé, et laissent encore, importer...

Dans les prisons bretonnes : feu de matelas, séquestration, tentative d’évasion…

Il n'y a pas que les tournevis et les couteaux qui se radicalisent et qui s'en prennent aux civils ou aux policiers municipaux, généralement...

Finistère. Encore des voitures incendiées à Brest, encore un trafic d’héroïne démantelé à Douarnenez…

Plusieurs véhicules ont fait l'objet d'incendies volontaires à Brest tandis que du côté de Douarnenez, c'est un nouveau trafic d'héroïne qui a été démantelé....

Quimper. Des Albanais, un Tchétchène et un « Rennais » d’origine turque condamnés pour trafic de drogue

Un Tchétchène, un « Rennais » d'origine turque, deux Albanais, de la drogue et le quartier « sensible » de Kermoysan pour décor :...