Brexit. Theresa May rassure avec un plan de 61 millions de livres

A LA UNE

Bande dessinée. René le Honzec et Torr’Pen rejoignent Breizh-info.com [Interview]

Nos lecteurs amateurs de bandes dessinées vont être ravis : René le Honzec, à qui l’on doit notamment « Histoire de...

Victor Aubert (Acadamia Christiana) : « Le thème de notre université sera la communauté car nous pensons qu’elle est le socle du politique »

Du 16 au 22 août 2021 (avant-dernière semaine d’août) se déroulera une nouvelle université d'Académia Christiana, université des jeunes...

Fête de la musique 2019 à Nantes : vers une mise en examen de Johanna Rolland

« Le jeune homme est bien tombé dans la Loire pendant l’intervention policière » : depuis hier soir, des titres de ce...

Nico Prat – Benjamin Durand : « La victoire d’Oasis se situe dans un soft power mainstream par delà les classes sociales et les...

Les éditions Playlist society viennent de sortir un bouquin que tous les amateurs de rock doivent posséder. Avec Oasis...

Jean-Yves Le Gallou : « Une candidature Zemmour pulvériserait le front républicain » [Interview]

Les Bobards d'Or, traditionnelle cérémonie de la fondation Polémia qui récompense les médias de grand chemin, se sont déroulés...

29 mars 2019. C’est la date à laquelle le Royaume-Uni quittera officiellement l’Union européenne. Une sortie de route pour les uns, une échappatoire salutaire pour d’autres. Comment les choses se préparent-elles concrètement ? Un plan est d’ores et déjà prévu par Theresa May afin d’inciter les entreprises britanniques à rester au pays de Churchill.

Sereins face au Brexit

Le gouvernement du Royaume-Uni anticipe. Et c’est tout à son honneur. Afin de ne pas voir les forces vives de l’économie nationale quitter le territoire lorsque arrivera le Brexit tant appréhendé, l’exécutif a annoncé que quelques 61 millions de livres sterling seront débloqués. Une somme qui équivaut à 80 millions de dollars et 69 millions d’euros.

Quant à l’utilisation de cette enveloppe, elle servira notamment à étendre le réseau Tech City, qui est à l’origine une initiative londonienne dédiée au développement des Start-up. Ce sont 21 millions de livres qui seront attribués afin d’étendre le concept au reste du Royaume-Uni, Tech City étant jusqu’à présent uniquement mise en place à Londres. Ces sortes de « pépinières de l’économie moderne » vont désormais voir le jour à Glasgow, Belfast, Newcastle, Birmingham mais aussi chez les Gallois, à Cardiff. Un bel exemple de décentralisation par le concret avec ce plan baptisé « Tech Nation ».

Au total, pas moins de 4 000 start-up et 40 000 chefs d’entreprise vont pouvoir bénéficier de cette aide gouvernementale.

Des visas au mérite

D’autre part, le Royaume-Uni va investir une autre partie de l’enveloppe (20 millions de livres) dans l’intelligence artificielle, notamment celle mise en œuvre dans les services publics.

20 autres millions de sterling seront consacrés à la prévention de la cybercriminalité auprès des adolescents britanniques.

Enfin, le nombre des visas spéciaux va doubler et passer de 1 000 à 2 000. Des visas qui seront dispensés aux « talents exceptionnels », selon les mots de la Première ministre du pays, Theresa May. Qui a également précisé que ces visas ne seront octroyés qu’en cas de besoins particuliers dans un secteur professionnel.

À priori, les premiers concernés par le Brexit ne semblent pas les plus paniqués.

Crédit photo : Flickr (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Saint-Malo. La Ville impose des quotas pour les locations touristiques de courte durée

Un encadrement plus strict des pratiques de locations touristiques de courte durée, c'est ce qu'a voté le conseil municipal...

À 77 ans, Jo vit isolé en Corse, loin du « monde des fous »

Il vit seul au bord d'une des plus belles plages de Corse depuis plus de 10 ans, loin du...

Articles liés

Assurance. Près de la moitié des Français se méfieraient de l’utilisation de leurs données personnelles

Après le développement de la Fintech (contraction de « finance » et de « technologie») entraînant une révolution numérique dans le domaine financier, l'Insurtech...

David Frost (négociateur du Brexit) : « L’UE doit revoir le protocole sur l’Irlande du Nord »

David Frost est un homme politique britannique membre du Parti conservateur, conseiller à la sécurité nationale et, de 2019 à 2020, négociateur-en-chef de la...

Royaume-Uni. Des arrivées records de migrants en provenance de France au mois de mai [Vidéo]

À la fin de ce mois de mai 2021, les autorités du Royaume-Uni ont vu un nombre record de migrants en provenance de France...

Ur gerzhadeg evit an dizalc’hiezh e Kerne-Veur

Entanet eo bet emsaverien Kerne-Veur gant ar c'herzhadegoù a zo bet e Bro-Skos (Yes Scotland) ha Bro-Gembre (Yes Cymru) evit an dizalc'hiezh. Graet e...