Orvault. Les références à Jésus Christ (Av JC) supprimées dans une classe de primaire

A LA UNE

Tyrannie sanitaire. « Macron, Castex, Véran et toute leur clique, ont brisé mon engagement de pompier volontaire ». Témoignage

Notre rédaction compte un journaliste qui était pompier volontaire jusqu’au début de l’année 2021. Il ne l’est plus. Il...

Rennes : quand une association subventionnée pratique des réunions « non-mixtes »

Tous les rennais connaissent le CRIDEV, anciennement « Centre Rennais d'Information pour le Développement et la Solidarité entre les...

Dinard. A la rencontre de Céline Tacher, bretonne élue au comité central du Rassemblement national (RN)

Céline Tacher a 22 ans. Originaire de Dinard en Bretagne elle habite maintenant Paris pour les études et le...

Vannes, Lanester. Retour en vidéo sur les manifestations contre le Pass sanitaire

Des milliers de personnes ont défilé samedi 17 juillet dans les principales grandes villes bretonnes comme dans toute la...

Covid-19. « La contamination et la mortalité sont, à l’été 2021 et après 3,6 milliards de doses de vaccins injectées, beaucoup plus élevées qu’à...

Ci-dessous le point mensuel de D. Delawarde au sujet de la progression du Covid19 dans le monde. La contamination et...

23/12/2017 – 06h00 Orvault (Breizh-info.com) – Des élèves de primaire de l’école publique Emile Gibier à Orvault, dans la banlieue de Nantes, auraient vu, dans les leçons dictées par leur professeur, la mention usuelle Avant Jésus Christ remplacée par Avant Jésus de Nazareth, laïcité oblige. Une initiative personnelle, apparemment.

Les élèves de CM1 se sont vus dicter par deux fois (deux cours différents) : « notre calendrier compte le temps par rapport à la naissance de Jésus de Nazareth en l’an 1 » puis « Durant l’Antiquité, les Romains ont conquis le pourtour de la Méditerranée, et de la Gaule, vaincue à Alésia en 52 avant Jésus de Nazareth ».Rappelons que cet effacement des références chrétiennes est déjà à l’oeuvre dans certaines écoles d’Angleterre.

Breizh-info a pu se procurer les copies de ces devoirs, que nous ne publierons pas pour éviter à l’élève et à sa famille une chasse aux sorcières.  Malgré plusieurs messages laissés, la direction de  l’école  n’a pas répondu à nos demandes.

Choqué, un parent d’élève a écrit immédiatement au Ministre de l’Éducation nationale dans une lettre ouverte que nous publions ci-dessous

Monsieur le Ministre,
Ce mois-ci en classe de CM1 à l’école communale d’Orvault (44), il est enseigné que la bataille d’Alésia eut lieu en 52 « avant Jésus de Nazareth », au motif que nous sommes en pays laïc. Tous les livres d’Histoire qui comportent les mentions « avant, ou après, J.-C » devront-ils être mis au pilon ?

Que signifie exactement cette réforme ? (nier les racines chrétiennes de la France ? préparer ou nous prémunir de futures rédactions : « Alésia, 612 avant Mahomet ?…)

Les 2 photocopies d-annexées montrent la persistance de cet enseignement tronqué et pour le moins orienté… ou désorienté.

Dieu merci – si vous me permettez l’expression – toute réforme est réformable comme vous venez d’en faire heureusement la démonstration avec l’écriture inclusive.

Mais que pensez-Vous de cette dernière trouvaille qui enterre J.-C pour le ressusciter en J.-N ?
Très attentifs à votre prochaine réponse et vous en remerciant par avance,
Nous vous prions de croire, Monsieur le Ministre, en l’expression de nos respectueuses salutations.

Nous avons contacté le ministère de l’Éducation nationale. Sa réponse est formelle : aucune directive n’a été donnée afin de supprimer les références à Jésus-Christ en les remplaçant par Jésus de Nazareth. Dans le cas  de l’école d’Orvault, il s’agit donc d’une initiative personnelle.

Une chose est certaine : à l’approche de Noël, de plus en plus de collectivités et d’administrations – mais également de classes dans les écoles – adoptent la communication autour des « Joyeuses fêtes » gommant ainsi toute référence à Noël. Au nom de la laïcité nous dit-on. Pour ne pas heurter certaines communautés plus sûrement, la question ne s’étant jamais posée auparavant depuis un siècle…

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Pourquoi la gestion de la crise COVID est un scandale [ L’Agora]

Au début de la crise COVID, en janvier 2020, les services de l’État ont assuré aux Français qu’ils étaient...

Une directrice d’école de Leeds, au Royaume-Uni « Les blancs font partie des groupes ethniques minoritaires… c’est merveilleux »

« Nos religions sont peut-être différentes, mais les messages de bonté, de rassemblement et de charité sont tous les...

4 Commentaires

  1. ça commence , fallait s’y attendre , certaines communautés n ‘ont même pas besoin de demander quoi que ce soit , ces laïcards se chargent de faire disparaître notre culture , ils sont guidés par la haine …

  2. Soit le prof est anti Chrétien ; soit c ‘est un Ultra Catholique .
    Je m ‘explique : en l’ an 1 , Jésus n ‘est pas crucifié et c ‘est Jésus de Nazareth .
    Dans l ‘iconographie on retrouve I.N.R.I , dans le haut de la croix : SOIT : Jésus le Nazaréen, roi des Juifs .
    Suivant les évangélistes , le terme change .
    Mais il ne faudrait pas que ce cas particulier de Nantes/Orvault devienne une généralité .

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Alain de Benoist : « Mieux cerner la personne du Jésus de l’histoire et l’état actuel de la recherche » [Interview]

Alain de Benoist vient de sortir L'homme qui n'avait pas de père. Le dossier Jésus, livre enquête sur Jésus, pavé qui plonge dans la...

Nantes. Agressions de surveillants en série à l’EPM d’Orvault

La situation se tend à nouveau à l’établissement pénitentiaire pour mineurs (EPM) d’Orvault , un établissement très coûteux qui n’a jamais pu remplir ses...

Jean-Sébastien Guitton (EELV) : « Faire d’Orvault une ville pilote pour la transition énergétique »

Seul candidat de gauche déclaré à Orvault – les deux autres sont Sébastien Arrouët, mouillé dans un conflit d’intérêt – et Monique Maisonneuve, tous...

Orvault. Le candidat Sébastien Arrouët au cœur d’un conflit d’intérêts ?

Le candidat indépendant aux municipales d’Orvault, Sébastien Arrouët, est au cœur d’une polémique liée à son implication dans la gestion financière du mini-mondial par...