De quel utilité peut bien se prévaloir le FN dans la situation  déliquescente et prérévolutionnaire que connait aujourd’hui l’Hexagone ? Interrogation somme toute   bien légitime, au vu des quarante dernières années « frontistes ». Car  depuis que le FN consacre l’intégralité de son activité au « cirque électoral » verrouillé par la bien-pensance, AUCUNE mesure préconisée  par ce parti n’a  été retenue par  les assemblées institutionnelles.

Quarante-cinq années d’agitation électoraliste  pour… rien ! Hormis des élus bien sages cantonnés dans la figuration et des subventions étatiques qui pleuvent au fil des élections…RIEN, ABSOLUMENT RIEN   n’a changé dans nos vies !   

Là où la supercherie éclate, c’est aux dernières élections présidentielles qui virent   ce parti républicain, abandonner  son  thème  central  de l’immigration et du retour des indésirables sur leurs terres d’origine. Désormais, il n’en est plus question.

Pour cause de dédiabolisation, finis les slogans percutants : « Quand nous arriverons, ils partiront … », finis les « Six millions de chômeurs, c’est six millions d’immigrés de trop » etc. ; quant à « La France aux Français », ne rêvons pas, il n’en a jamais  été question, sauf  parmi les électeurs de base  victimes forcées du  « vivre-ensemble »…. 

Dans cette même dérive, exit  les discours sans concession sur le rétablissement de la peine  capitale, l’abrogation des lois Pleven-Gayssot ou de l’abominable loi Veil …En résumé, c’est l’alignement sur le « politiquement correct », le « religieusement correct », le « scientifiquement correct »…. Et horresco referens, c’est l’éloge de 1789, des pseudos « valeurs républicaines », de la laïcité, de l’islam à la française, etc. 

Devenu un parti domestiqué, un parti du système, un parti accro aux prébendes et touché lui aussi par les « affaires », le FN s’est non seulement « recentré » mais  a aussi  déserté la rue. Malgré sa cohorte d’élus, malgré ses scores électoraux, malgré le soutien de 7 millions d’électeurs aux Présidentielles, malgré son matériel logistique, malgré son trésor de guerre   …c’est le vide au plan de l’action. Totalement absent lors des manifestations contre le mariage homosexuel, la GPA, la MPA  ou  contre le Loi travail (dupant ainsi son électorat populaire) ; aucune opération coup de poing médiatique, aucune mobilisation systématique contre les agissements immigrationnistes des gauleiters de Marianne. Seulement quelques déclarations apaisées et consensuelles sur les plateaux télévisés, agrémentées de quelques tweets… 

Oui, vraiment, Il faut une grande  dose naïveté pour croire encore, que le FN, une fois parvenu au pouvoir,  appliquera  les rares mesures de bon sens qu’il n’a pas encore reniées, alors qu’il s’est montré incapable de défendre ses fondamentaux, au cours d’une  opposition feutrée et sans réelle responsabilité. 

Dans ces conditions, nous invitons nos compatriotes bretons, à ne plus se laisser duper   par le soi-disant « danger FN » qui, s’il  peut faire illusion auprès des antisystèmes, n’en demeure pas moins une pure invention des médias aux ordres.

Le FN n’a jamais  représenté une menace réelle pour le Système. Bien au contraire.  Par son programme jacobin, par ses discours aseptisés, par sa pratique politique conformiste, le FN entend tout au plus amender ce système, s’y insérer durablement, s’y alimenter mais  en aucun cas le renverser pour rétablir un ordre civilisé, homogène et durable.     

Et aussi paradoxal que cela puisse paraître, l’unique danger qu’il représente réside bel et bien pour nous, les Bretons et autres peuples enracinés qui veulent redevenir « maitres chez eux ».

C’est-à-dire maitres de leur destin en vue d’améliorer le bien-être de leurs membres, dans leur continuité ethno-historique. Si sur ce plan, le FN  nourrit un jacobinisme viscéral propre à l’Etat français qui n’est plus à démontrer, il se révèle  tout aussi trompeur en faisant miroiter une issue paisible à la situation actuelle (à laquelle même les analystes officiels du Pouvoir n’y croient pas). Ce qui conduit, de facto, à la démobilisation et  à l’endormissement  d’un électorat encore sain.

A l’évidence, il s’agit là d’une impasse, d’une voie de garage. Car en canalisant le mécontentement général, ce parti du Système neutralise finalement toute émergence d’une réaction nationaliste véritable qui pourrait, l’enchainement des évènements aidant, s’ouvrir sur une refonte totale de notre société, et nous permettre de recouvrir nos droits ancestraux supprimés depuis cinq siècles. Et, de cela,  nos chefaillons  du nationalisme  hexagonal  purement doctrinal, s’y refusent totalement. 

A cet égard, le FN est bien le digne héritier de ces « ligues nationales » d’avant-guerre, (sans leur allure militaire) soucieuses de maintenir un système étatique et économique en cours, mais peu combatives sur le plan social, et dont l’activisme se solda par  un glorieux ersatz de « Révolution nationale », sous l’égide d’un vieux maréchal, réfractaire aux  aspirations européennes de son époque. 

Or, aujourd’hui, le chaos social, économique et ethnique qui se répand inexorablement  sans rencontrer le moindre obstacle, exige  de tout intervenant politique, économique ou religieux, soucieux de réveiller nos peuples anesthésiés, la tenue d’un tout autre discours, d’un DISCOURS DE RUPTURE en phase avec notre situation dramatique.

Dans cette optique, la stratégie de conscientisation  et de mobilisation ne peut reposer que sur une totale remise en question  de nos représentants et cadres institutionnels  : les « élites » de tout ordre qui ont montré leur incapacité notoire et leur nocivité par leur allégeance à la Finance internationale d’outre-Atlantique ; les idéologies cosmopolites et culpabilisantes ; les partis de la décadence et de l’illusion « nationale » ;  l’Etat-nation qui amplifie  sa criminelle politique de destruction des peuples-patries de l’Hexagone, par le remplacement de populations ; L’Union Européenne, véritable protectorat américain aux mains des multinationales dirigées par une hyper-classe mondialiste, qui poursuit l’anéantissement  des peuples tant européens que non-européens (Irak, Lybie, Syrie…), tout en planifiant   de nouveaux conflits mondiaux…     

En ce début de XXIème siècle, notre seul espoir de survie  consiste  à  prendre en marche le train de l’Histoire : celui du réveil des identités ethnoculturelles ; lesquelles  se manifestent déjà avec succès dans nos pays de l’Europe de l’Ouest (Catalogne, Ecosse, Corse…) et qui formeront une synergie irremplaçable avec celles de l’Europe de l’Est, pour l’édification future  de la Grande Europe ; une Europe continentale avec nos frères russes ; une Europe des Peuples.  Non celle des marchands d’aujourd’hui, ni celle du Grand califat  de demain à laquelle nous conduisent nos fossoyeurs en place. 

                                                                                                            JAKEZ GWILLOU 

Les points de vue exposés dans cette rubrique n’engagent que leur auteur et nullement la rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place. 

Crédit photos : blandinelc (flickr cc)
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine  

19 Commentaires

  1. Bloavezh mat,

    Tout est dit !..
    Pour une autre Europe, Unie, indépendante, de nos peuples premiers..Breton, français. .Catalan..Espagnol..Ecossais..Anglais..de Dublin à Moscou .

  2. Bien vu,belle analyse, à mon sens exacte, mais ne tapez pas trop sur le FN, ne constituez pas ou n’encouragez pas un parti rival. Cela diviserait les voix nationales.

    Paul Valery le disait : » tout commence en mystique et tout finit en politique » (au sens le plus bas du mot).

    Oui, le FN a dérivé, et perdu de vue ses fondamentaux. Ramenons la barre dans le bon sens de l’intérieur de ce mouvement, et non en lui faisant concurrence.
    Y aura-t-il plusieurs candidats à la présidence du mouvement ? Leur score serait intéressant à connaître !
    Je suis convaincu quze plus de la moitié des électeurs comme des cadres F N veulent le maintien des fondamentaux. Qu’est ce qui empêche d’y revenir ? Poser la question, c’est y répondre !

    Bien à vous.

    • Le FN a toujours été voué à l’échec, car il a toujours été jacobin.
      Peu importe le père, la fille ou tartenpion.
      Le mondialisme tyrannique est un héritage du jacobinisme.
      Le nationalisme français est mort.
      La langue française est une langue africaine.
      La France va disparaître et c’est une bonne chose. De tous les États d’Europe occidentale, c’est le plus vil et le plus mesquin.
      Rien que ses origines avec les Francs saliens le démontrent: des peuples « barbares », le plus attentiste et opportunistes, sans aucun panache, comparé aux Burgondes, Lombards, Alains.
      Aucun mythe, aucune légende d’envergure. La Matière de France qui ne pèse pas lourd face à la Matière de Bretagne ou la Matière de Rome n’existe que par le catholicisme, certainement pas par l’esprit franc.
      Finissons-en pour que vive l’Europe !

  3. Bloavezh mat d’an holl,
    Ar gwir zo ganeoc’h Aotrou Jakez Gwillou !

    Non je ne suis pas breton, même si je comprends assez bien la langue bretonne qui n’est pas plus difficile à comprendre qu’une autre pour qui ne l’est pas.
    Je suis franc-comtois et ne suis allez en Bretagne que deux ou trois fois … et il y a longtemps.
    Tout est dit en effet !
    Alors juste y rajouter deux éléments :
    En premier que, FN ou pas FN, à un pareil point de dégénérescence morale et identitaire de ce qu’il reste de ses autochtones (mais existe-t-il encore une conscience autochtone en France ?) rien de politique ne pourra plus sauver ce qu’il reste d’un peuple ‘’français’’ dans son immense majorité aussi veule que dégénéré .
    Je ne saurais en conséquence qu’encourager nos amis et frères corses, catalans, bretons … à rompre toute allégeance avec cette tour de Babel définitivement mortifère qu’est devenue la grande prostitué ‘’france’’ et à se sauver par eux-mêmes … s’ils en ont encore le courage.
    En deuxième ce copié / collé de ma réponse à un courrier de demande de ré-adhésion au FN :
    « Le 8 décembre 2017
    [Mes nom et adresse]
    Chers amis du Front National
    Non je ne ré adhérerais pas au Front National car je ne me sens plus en syntonie avec un FN qui s’est renié.
    Notamment sur ces points :
    – Un manque total de hauteur de vue, de courage et de clarté au sujet de la nécessité vitale de non seulement refuser l’immigration mais surtout d’en renverser les courants par des accords de re-migration avec les pays concernés.
    – La même chose au sujet de la question centrale pour la France de récupérer un maximum de souveraineté en n’ayant pas peur de détruire cette entité abjecte qui se fait passer pour l’Europe et d’en revenir à sa monnaie et à une Europe de Nations fières et libres autant qu’il se peut. *
    – La ligne politique imposée par certains cadres du FN (qui se reconnaitrons) qui est à l’opposé de celle que j’aurais souhaité : c’est-à-dire ultra jacobine et immigro-assimilationniste plutôt qu’identitaire. **
    – Le culte de la ‘’Shoah’’ et de la repentance qui est maintenant obligatoire … et particulièrement imposé pour les militants du FN ! ***
    – Le culte de la République jacobine destructrice de ses identités originelles et reconnaissante à l’immigration massive de peuplement pourvu qu’elle vienne s’assimiler et se métisser en bonne ‘’République’’.
    – Le débat de Marine où elle a ridiculisé l’ensemble des militants du FN.
    – Les lourdes chaines qui suivirent, empêchant à son propre père (le jour de son 89ème anniversaire !) d’accéder au siège d’un mouvement qu’il a fondé et qui lui doit tant. ****
    Etc.
    Je suis au regret de dire qu’aujourd’hui le néo-FN de Marine me déprime profondément.
    Le fait est de simplement constater ce qu’en ont fait les Louis Alliot, Gilbert Collard … et consorts.
    Mais il y a bien plus dramatique encore : l’évidence qui s’impose de plus en plus clairement aux derniers militants lucides du FN que la France (la vraie pas la république métisseuse et irrémédiablement esclave d’un certain ‘’groupe de pression’’ qu’il m’est impossible de nommer ici) est elle aussi foutue !

    Nonobstant je vous adresse ici mes plus respectueuses salutations.

    [Mon nom et ma signature]

    * Au passage, comment la France pourrait-elle ‘’sortir’’ de l’Europe aussi bien géographiquement que culturellement ?
    En la découpant au moyen de puissants tremblements de terre et en la faisant dériver au milieu des mers ?
    En y opérant une substitution de population par immigration continue et massive d’extra-européens et une destruction de la volonté de vivre de ses peuples autochtones ?
    MAIS C’EST PRÉCISEMENT CE QUI EST PLANIFIÉ À BRUXELLE !
    ** Par exemple je ne digèrerais jamais le récent projet de supprimer les régions pour ne garder que les départements et leurs Préfets (nommés par l’État centraliste) ; le mépris des mêmes pour les langues, cultures, identités et autonomies régionales …
    *** C’est bien là LA clef de voûte idéologique (et [autocensure]) par laquelle tient tout le système idéologique des ennemis de nos Nations qui tel un poison létal nous empêche de nous défendre et mènera à la mort de toutes les Nations ‘’blanches’’ …
    La France (où le ‘’travail’’ de ce venin mortifère est quasi finalisé) en tête !
    **** Pour que je reprenne ma carte au Front National (carte qui un temps fût un honneur pour moi !) encore faudrait-il en plus que Marine fasse des excuses publiques à son père et qu’elle se reconvertisse en gérante de boite de nuit … ou de poissonnerie.
    Ou même aille se faire voir chez Mélenchon et ses tarés avec lesquels elle semble avoir plus d’affinité qu’avec la France !

  4. J’ai pensé et dit, voici plus de quarante ans, que seul un « Parti des anti-parti » parviendrait à gagner des élections suffragistes universalistes ineptes, en s’engagenat a priori à saborder son gouvernement par une convocation d’une Assemblée Constituante dès le lendemain de son élection, donnant la parole aux citoyens (au moins comme en Suisse…sinon mieux encore) pour Changer enfin de Système Démocratique. Faute de quoi, il perdrait ad libitum …et le Pays aboutirait au fiasco total que nous VOYONS se profiler nettement à court-moyen terme!
    Bon, les Anglais n’ont pas écouté Churchill, les Juifs n’ont pas écouté Vladimir Jabotinski, les Français pas davantage Gide à son retour d’URSS, pas plus que De Gaulle qu’ils ont feint de n’avoir pas entendu…(!) etc; et j’en passe et des meilleurs…Hé bien, bien fait pout tout le monde…Selber Schuld…tout le monde coupable qui se couche dans le lit qu’il se fait!

  5. Bloavezh mat d’an holl,
    Ar gwir zo ganeoc’h Aotrou Jakez Gwillou !
    Non je ne suis pas breton, même si je comprends assez bien la langue bretonne qui n’est pas plus difficile à comprendre qu’une autre pour qui ne l’est pas.
    Je suis franc-comtois et ne suis allez en Bretagne que deux ou trois fois … et il y a longtemps.
    Tout est dit en effet !
    Alors juste y rajouter deux éléments :
    En premier que, FN ou pas FN, à un pareil point de dégénérescence morale et identitaire de ce qu’il reste de ses autochtones (mais existe-t-il encore une conscience autochtone en France ?) rien de politique ne pourra plus sauver ce qu’il reste d’un peuple ‘’français’’ dans son immense majorité aussi veule que dégénéré .
    Je ne saurais en conséquence qu’encourager nos amis et frères corses, catalans, bretons … à rompre toute allégeance avec cette tour de Babel définitivement mortifère qu’est devenue la grande prostitué ‘’france’’ et à se sauver par eux-mêmes … s’ils en ont encore le courage.
    En deuxième ce copié / collé de ma réponse à un courrier de demande de ré-adhésion au FN :
    « Le 8 décembre 2017
    [Mes nom et adresse]
    Chers amis du Front National
    Non je ne ré adhérerais pas au Front National car je ne me sens plus en syntonie avec un FN qui s’est renié.
    Notamment sur ces points :
    – Un manque total de hauteur de vue, de courage et de clarté au sujet de la nécessité vitale de non seulement refuser l’immigration mais surtout d’en renverser les courants par des accords de re-migration avec les pays concernés.
    – La même chose au sujet de la question centrale pour la France de récupérer un maximum de souveraineté en n’ayant pas peur de détruire cette entité abjecte qui se fait passer pour l’Europe et d’en revenir à sa monnaie et à une Europe de Nations fières et libres autant qu’il se peut. *
    – La ligne politique imposée par certains cadres du FN (qui se reconnaitrons) qui est à l’opposé de celle que j’aurais souhaité : c’est-à-dire ultra jacobine et immigro-assimilationniste plutôt qu’identitaire. **
    – Le culte de la ‘’Shoah’’ et de la repentance qui est maintenant obligatoire … et particulièrement imposé pour les militants du FN ! ***
    – Le culte de la République jacobine destructrice de ses identités originelles et reconnaissante à l’immigration massive de peuplement pourvu qu’elle vienne s’assimiler et se métisser en bonne ‘’République’’.
    – Le débat de Marine où elle a ridiculisé l’ensemble des militants du FN.
    – Les lourdes chaines qui suivirent, empêchant à son propre père (le jour de son 89ème anniversaire !) d’accéder au siège d’un mouvement qu’il a fondé et qui lui doit tant. ****
    Etc.
    Je suis au regret de dire qu’aujourd’hui le néo-FN de Marine me déprime profondément.
    Le fait est de simplement constater ce qu’en ont fait les Louis Alliot, Gilbert Collard … et consorts.
    Mais il y a bien plus dramatique encore : l’évidence qui s’impose de plus en plus clairement aux derniers militants lucides du FN que la France (la vraie pas la république métisseuse et irrémédiablement esclave d’un certain ‘’groupe de pression’’ qu’il m’est impossible de nommer ici) est elle aussi foutue !
    Nonobstant je vous adresse ici mes plus respectueuses salutations.

    [Mon nom et ma signature] »

    * Au passage, comment la France pourrait-elle ‘’sortir’’ de l’Europe aussi bien géographiquement que culturellement ?
    En la découpant au moyen de puissants tremblements de terre et en la faisant dériver au milieu des mers ?
    En y opérant une substitution de population par immigration continue et massive d’extra-européens et une destruction de la volonté de vivre de ses peuples autochtones ?
    MAIS C’EST PRÉCISEMENT CE QUI EST PLANIFIÉ À BRUXELLE !
    ** Par exemple je ne digèrerais jamais le récent projet de supprimer les régions pour ne garder que les départements et leurs Préfets (nommés par l’État centraliste) ; le mépris des mêmes pour les langues, cultures, identités et autonomies régionales …
    *** C’est bien là LA clef de voûte idéologique (et [autocensure]) par laquelle tient tout le système idéologique des ennemis de nos Nations qui tel un poison létal nous empêche de nous défendre et mènera à la mort de toutes les Nations ‘’blanches’’ …
    La France (où le ‘’travail’’ de ce venin mortifère est quasi finalisé) en tête !
    **** Pour que je reprenne ma carte au Front National (carte qui un temps fût un honneur pour moi !) encore faudrait-il en plus que Marine fasse des excuses publiques à son père et qu’elle se reconvertisse en gérante de boite de nuit … ou de poissonnerie.
    Ou même aille se faire voir chez Mélenchon et ses tarés avec lesquels elle semble avoir plus d’affinité qu’avec la France !

    • En europe du nord, avec le suffrage à un tour..le Fn serait au pouvoir, certes avec des alliances !!..
      C ‘est bien pour cela qu’est maintenu un système à 2 tour en france, favorisant les magouilles, l’émergence d’un président du système. .etc..
      Moi, je suis breton et pas français (notre bourreau)..pas jacobin mais fédéraliste. ..pour l’Europe boréale aux 100 drapeaux, de Dublin à Moscou .
      Entretenez vos langues et cultures locales..nos diversités universelles !
      War-raok Breizh !!…

  6. Sous la direction de Marine, loin d’avoir rajeuni, le FN a très mal vieilli!
    Il est faux pourtant de prétendre que ses idées n’ont pas influencé la politique des gouvernements bien pensants qui se sont succédés depuis sa création en 1974.
    La parole s’est grandement libérée en ce qui concerne la malfaisance de l’immigration et de l’intégration européenne. Grace à Internet, une floraison de sites diffusant ses idées, très « likées » sur les forums, ont vu le jour. Et ici même. On sait aujourd’hui que JM Le PEN a eu raison avant tout le monde et les questions de sécurtité, d’immigration, d’intégration européenne sont discutées partout.
    Le FN n’est plus ce qu’il était, il n’est pas la solution à tout mais il n’est pas inutile.

  7. Ne confondez pas la séparatisme Catalan avec les valeurs que vous énumérez. En Catalogne il s’agit d’un processus Nazi voulant détruire la nation Espagnole considérant suprématie des catalans de souche. Par ailleurs ils s’agit ne plus dépendre de l’état Espagnol pour dépendre directement des institutions européennes et par conséquent des financiers. ils reste une 3ème raison moins connues du grand public et c’est que en 2018 Andorre doit lever le secret bancaire. Et c’est là que se trouve tout l’argent détourné par les actuels dirigeants catalans. Ors en se séparant du gouvernement central et en obtenant leur propre service du trésor public, comme ils le réclament par dessus tout, plus que l’indépendance pure d’ailleurs, ils n’auront de comptes à rendre à personne sur cet argent car les infos sur leurs évasions fiscales ne seront plus transmises à Madrid mais à eux directement. Autant dire qu’ils ne vont pas s’auto-mutiler.

  8. « Le FN n’a jamais représenté une menace réelle pour le Système. Bien au contraire. » Pas du tout ! Jusqu’à l’arrivée de Marine Le Pen, le FN représentait une menace croissante extraordinaire pour le système alors que tout avait été fait pour la rendre impossible.

    Souvenez-vous, en 1976 Giscard – énarque et polytechnicien, la crème des hauts fonctionnaires corrompus – modifie en catimini notre constitution sans l’agrément du suffrage universel, rigidifiant les critères d’admissibilité aux élections présidentielles. Il veut ainsi rendre impossible l’élection d’un parti issu du privé qui, lui, ne peut être financé par le détournement de nos impôts et le travail occulte des fonctionnaires (emplois fictifs…) comme c’est le cas de la totalité des partis traditionnels hors FN.

    C’est la loi « organique » n° 76-528 du 18 juin 1976 qui impose aux candidats de trouver « 500 signatures émanant d’au moins 30 départements ou territoires d’outre-mer, sans que plus du dixième de ces 500 signatures proviennent d’un même département ou territoire. » De plus, les maires doivent rendre public leur soutien à un candidat (sans lequel aucun candidat ne peut se présenter) s’exposant ainsi à ne plus recevoir de subventions pour leur ville de la part de… l’administration.

    Résultat : aujourd’hui la TOTALITÉ des pouvoirs et contre-pouvoirs est entre les mains de nos fonctionnaires, justice et syndicats inclus. Et le quart des Français est devenu fonctionnaire (en vertu de la loi de Parkinson) !

    Et cette imbécile de Marine choisit comme adjoint pour diriger son parti le meilleur allié de administration : un… énarque (Philippot) ! Ce que jamais son père n’aurait fait. Qui lui impose quantité de réformes hors de propos (dont la suppression des régions historiques au profit des départements artificiels nids de politiciens véreux). Tout cela pour « dédiaboliser » un parti dont la vertu était justement d’être le diable pour les autres partis dont les Français ne voulaient plus…

    Aujourd’hui, le FN est mort et la France ne vaut guère mieux.

  9. pas faux ce que vous dites !!mais quand je vois comment est devenu ma Bretagne(terre passée de la droite catho à la gauche bobo) ça laisse à réfléchir!!

  10. Encore un « expert » en politique… Ce que vous appelez « cirque électoral », moi j’appelle cela « démocratie ».
    L’alternative, c’est l’insurrection armée (« discours de rupture… », quelle blague), et je ne pense pas que les plus gros flingues seront du coté des victimes actuelles du système.
    Peu de gens semblent avoir conscience que ce système est passé à deux doigts d’une catastrophe (de leur point de vue): un deuxième tour MLP-JLM. Il aurait suffit d’un petit coup de pouce de Benoit Hamon…
    Donc ceux qui militent aux fronts, rament pour monter des listes malgré les pressions et les menaces, trouver des assesseurs, se font cracher dessus dans les conseils municipaux, ne sont pas idiots. Ils sont juste optimistes.
    Et combatifs…
    Pas en paroles, en actes…
    Un conseiller municipal FN

    • [Posté depuis Bergamo – Italie du Nord] *

      Caro Alexandre Gesp-lahugt,

      Je suis italien du nord (de Lombardie) et militant de la Lega lombarda, partie prenante de la Lega nord et de la Lega (tout cour) qui sera présente sur toutes les Italie aux élections de la dernière chance pour toute l’Italie (et par-delà pour toute l’Europe) du 4 mars 2018.
      Élections qu’il sera vitale pour nous de ne pas rater … contrairement aux Pays-Bas de Geert Wilder et puis à la France de Marine Le Pen qui les ont lamentablement gâchées !
      Comme vous le savez surement, nos mouvements politiques sont alliés au niveau européen dans une union qui rassemble bien d’autres mouvements et Nations européennes.
      C’est pourquoi j’ai cliqué un + à votre intervention par loyauté pour nos amis européens et en remerciement à votre courage et à votre engagement de militant et d’élu d’un parti allié en Europe !
      Fut-il un parti avec lequel nous sommes en total syntonie sur tant de sujets (refus de l’immigration de remplacement, de l’UERSS, etc.), mais complètement étrangers à sa doxa très française de comprendre le monde (autant que vous l’êtes à la notre …).
      Doxa jacobine et anti-identitaire s’il en est !
      Le jacobinisme est la matrice du cosmopolitisme mondialiste ce que vous semblez n’être plus en mesure de comprendre du fait de votre zèle (tout à fait louable au demeurant dans l’intention) à défendre votre chère Nation.
      Enfin … chacun devrait au moins être libre en sa demeure de comprendre le monde à sa façon ; en France (et en Bretagne) comme en Italie.
      Et si possible pour nous aussi dans notre Italie, et plus particulièrement chère à mon cœur, en celle du nord (qui est une Italie dans l’Italie).
      Cela s’appelle du pragmatisme politique.
      Et vous en avez fait preuve à votre façon ; soyez-en remercié.

  11. Le terme russe s’il désigne les citoyens de la fédération de Russie est un melting-pot qui n’a rien à envier aux USA et à la République française.

  12. seule la prise du pouvoir par nos forces de l’ordre pourrait sauver notre pays car les élections sont truquées, manipulées… et le peuple abruti… le général De Villiers aurait saisir l’occasion au lieu de démissionner !

  13. L’analyse est juste, le Front National est un mouvement qui participe à la vie institutionnelle telle qu’elle a été définie par les bourgeois matérialistes et révolutionnaires des 5 (!) républiques qui ont sévi en France jusqu’à aujourd’hui et qui risquent de sévir encore longtemps, hélas !

    En tant que tel, il a dû jouer le jeu « démocratique » et s’y est récemment complètement enlisé pour avoir voulu échapper à une diabolisation qui le poursuit malgré tout et qui le poursuivra jusqu’à sa disparition complète (il est question d’en changer le nom !). En « démocratie » (qu’elle soit bourgeoise, populaire, libérale ou autre), il n’y a de place que pour ceux qui adhèrent à cette idéologie tellement protéiforme qu’elle en perd toute signification autre que consacrer la suprématie du nombre sur toute autre valeur.

    Le Front National est un parti bonapartiste, donc de gauche et acquis aux idéaux de la Révolution, qui rassemble un électorat majoritairement de droite — le pauvre, il n’a plus aucune structure pour le représenter !!!
    En revanche, comme l’écrit Patrick Antibes, l’état actuel de la Bretagne ne permet pas d’en espérer grand’chose et, sans vouloir être désagréable, les « régionalismes » actuels ne valent guère mieux : les catalans indépendantistes sont favorables à l’immigration allogène et n’espèrent rien de mieux que d’être accueillis par les institutions capitalistes et mondialistes européennes, comme d’ailleurs les écossais !
    Ce ne sont donc pas les « entités ethno-culturelles » autonomes qui pourront améliorer les choses. Le contexte des vieilles nations européennes même constituées de plusieurs peuples comme la France me paraissent, par leur histoire plus propices à la protection et au maintien des identités précédemment citées, que ces petites entités noyées dans une mosaïque, par nature, extrêmement hétérogène.
    L’intérêt du Front National a juste été de rassembler une grande partie des gens qui partageaient l’essentiel des valeurs de droite : l’honneur, la fidélité, le courage, le conservatisme, le sens du Beau et du Bien commun, etc., et de leur permettre de s’apercevoir qu’ils continuaient — sans représentation politique et malgré une élimination physique systématique depuis plus de 2 siècles — à représenter une force. Maintenant, il faudrait trouver un moyen pour que cette force puisse s’exprimer librement, ce n’est pas facile dans un contexte verrouillé par le politiquement conforme et dominé par les puissances financières !

  14. On peut en écrire des kilomètres des articles comme ça. Etonnant que ces divagations soient publiées. Il faut être élu et avoir la majorité pour être au pouvoir et prendre des décisions. C’est aussi simple que ça.

  15. Eh oui.

    Le FN, c’est le jacobinisme ou sans être péjoratif : le centralisme d’état. Or le centralisme, en pratique, se révèle sur le terrain, un formidable mouvement contre les idées fondatrices du FN.

    Au delà de 30% de l’électorat, tout cela devient un patchwork électoral contradictoire qui se mord la queue et une impossibilité pour gouverner.

    Ex :
    – vive le département, 100% des impôts gérés par Bercy,
    – les préfets et ses sous-préfets qui controlent tout.
    – les logements sociaux imposés et l’immigration qui suit cette logistique.

  16. Ceux qui croient que le Front National veut prendre le pouvoir et changer les choses se collent le doigt dans l’oeil, mais ceux qui pensent que le « réveil des identités ethnoculturelles » va le faire se le fourrent jusqu’au coude. Ou se satisfont de l’observation maniaco-dépressive de leur nombril.

    C’est la prise de conscience du caractère unique de la Race Blanche et des dangers qu’elle court dans le monde qui pourra la sauver. Les Bretons, les Corses, les Catalans, les Flamands, les Lombards sont des Blancs et c’est en tant que Blancs qu’ils doivent penser, s’unir et se battre.

Comments are closed.