Migrants, immigration. Il dénonce le manque de neutralité de la presse locale et régionale

manipulation

08/01/2017 – 07h00 Morlaix  (Breizh-Info.com) – Un de nos lecteurs a réalisé une compilation d’articles de la presse locale et régionale évoquant la question des migrants et plus globalement de l’immigration et de ses conséquences, entre mars 2016 et décembre 2017. Une enquête qui interpelle.

Nous vous proposons d’en retrouver les résultats ci-dessous, avec le commentaire adressé par l’auteur.

Au début de l’année 2016, les médias nous décrivaient l’arrivée de nombreux clandestins dans les pays d’Europe. Et nous incitaient avec insistance à les accueillir sans avoir même le droit d’émettre la moindre critique. Lisant la presse locale, et plus particulièrement le quotidien Le Télégramme (édition Lannion/Guingamp), j’ai constaté rapidement que les « bonnes volontés » étaient nombreuses pour accueillir les « migrants » !

Cette presse locale se faisant complaisamment le relais des initiatives de ceux que, en d’autres temps, l’on aurait appelé « collaborateurs » ! J’ai donc entrepris de collectionner tous les articles traitant de ces sujets, principalement dans Le Télégramme, l’hebdomadaire Le Trégor et quelques Ouest-France . Ci-dessous, j’ai rassemblé les titres bruts de tous ces articles et photos, de mars 2016 à décembre 2017.

La conclusion apparaît clairement : le système politico-médiatique et les « associations » participent activement au Grand Envahissement et culpabilisent les opposants pour annihiler toute résistance. D’où le titre du présent document : Collaborateurs à plus d’un titre ! Cette triste litanie est éloquente et le matraquage quasi journalier. Les enfants souvent la cible …

Hélas, les Bretons se révèlent comme étant particulièrement actifs et imaginatifs pour accueillir et aider les envahisseurs. La tentation suicidaire sans doute… Nous ne pouvons qu’être inquiets car Jean Raspail a raison : Le Camp des Saints, c’est maintenant !

Fañch an Teureug
4 janvier 2018

Cette revue de presse (vous pouvez retrouver chaque article en le recherchant dans Google) permet de voir l’évolution du traitement de la question migratoire (même si elle comporte quelques articles qui s’éloignent du sujet) par la presse traditionnelle et prétendument « neutre ».

Étonnant non ?

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

4 réponses

  1. Ce recensement est éloquent ; une observation quotidienne d’Ouest France et Presse Océan aurait probablement produit le même genre de tableau. La place prise par le sujet n’est pas illégitime en soi : la question des migrants est une affaire d’actualité, il est normal que la presse en parle. Le problème est dans sa manière de le traiter. Là, il est certain qu’il y a deux poids, deux mesures. Les souffrances de certains migrants sont présentés comme des torts de notre société et non comme des maux qu’ils se sont eux-mêmes infligés. Les charges qu’ils imposent à la collectivité sont présentées comme un droit qu’ils détiendraient sur les Français. Les méfaits de certains d’entre eux sont minorés ou camouflés (quand je lis « un Nantais arrêté pour avoir volé le sac d’une vieille dame », j’ai des doutes à présent…). Les groupes pro-immigration ont droit à un traitement exceptionnellement positif ; deux chaisières dans un coin à qui vient l’idée de tricoter un pull pour Ali qui vit dans un squatt, et hop ! c’est une association d’aide aux migrants.

    Je crois que cela s’explique en bonne partie par le formatage idéologique des journalistes professionnels, notamment ceux passés par les écoles de journalisme. La profession penche massivement à gauche ! Mais ceux qui travaillent dans la PQR ne peuvent pas s’exprimer librement car leur direction leur demande de respecter au moins un zeste de pluralisme. La question des migrants leur sert d’exutoire : là, ils peuvent librement exprimer leur haine de notre société sous couvert de bons sentiments.

  2. C’est hélas le constat que je fais depuis 10 ans en voyant le phénomène de l’invasion gonfler et prendre de l’ampleur d’une année sur l’autre ; la suite logique sera l’ensauvagement – déjà bien avancé – des banlieues bretonnes , mais inévitablement aussi des campagnes puisqu’on voit ( photos de classes ) que dans nos écoles , jusqu’à 50% de petits noirs et arabes y sont déjà installés ( Pontivy , Loudéac , Mûr … )
    La Bretagne rurale n’échappera pas à la violence !
    Et pour favoriser cette néo colonisation par le bas : les collaborateurs , presse locale et  » associations  » ; s’arrogeant l’exclusivité de dire ce qui est bien et de condamner toute idée contraire à leur utopie .
    Le pédigree de OF n’est plus à faire : ouest-éclair pendant la guerre relayant servilement la politique collaborationniste de Vichy et tenu de changer de nom après 44 pour ne pas disparaître .
    L’apparition du net à bouleversé leur emprise sur les esprits , les lecteurs fuient leurs mensonges , leurs articles orientés , leurs éditoriaux bien pensants ; seules les subventions les tiennent encore debout : nous finançons malgré nous leur propagande . Il faut dire qu’ils sont bien utiles aux pouvoirs en place .

  3. Les gauchistes et les musulmans…
    Pendant  »la guerre d’Algérie » les gauchistes  »aidaient » les fellouzes à tuer nos soldats et des  »civils innocents »..Jean-Paul Sartre criait,dans le Quartier latin  »L’Algérie aux Algériens »..maintenant que l’Algérie EST aux Algériens,nos gauchistes les attirent dans notre pays au lieu de leur dire: »RESTEZ dans  »votre » pays  »indépendant ».. » parce que les musulmans ont  »le droit de vote » en France et ils votent  »à gauche »!..

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !