« Les associations ». Ces groupes minoritaires qui ont l’oreille du gouvernement sur les migrants

A LA UNE

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

13/01/2018 – 06h00 Paris  (Breizh-info.com) –« Les associations ». Par cette appellation, ne comprenez pas les 1,3 millions d’associations qui existent officiellement en France aujourd’hui, mais une petite frange d’associations, minoritaires, à qui le pouvoir médiatique et politique a estimé nécessaire de donner une importance et une légitimité qu’ils n’ont – si l’on s’en tient à l’assentiment démocratique – nullement.

En réalité, lorsque vous entendez que « les associations » ont été reçues par le Premier ministre Edouard Philippe à propos de la question des migrants, il faut comprendre celles qui appartiennent à « la Fédération des acteurs de la solidarité », qui comprend elle même 870 associations et organismes publics.

Une fédération dirigée par Louis Gallois, qui est loin d’être un philanthrope désintéressé, puisque haut fonctionnaire, ancien président d’EADS, actuel président du comité de surveillance de PSA Peugeot Citroën, membre du conseil d’administration d’Air France, excusé du peu.

Parmi les principales associations, la Cimade, Emmaüs, Le refuge, le Secours catholique, le Secours Islamique, Adoma, Coallia, La Fondation Abbé Pierre …des organisations qui bénéficient à la fois d’importants financements publics (donc du contribuable) mais également de la générosité populaire – puisqu’elles reposent aussi sur la solidarité des citoyens – qui parfois ne sont pas au courant que leurs dons servent aussi à financer, nourrir, héberger l’accueil des migrants.

A aucun moment, ces associations n’ont été élues démocratiquement pour représenter le citoyen français à la table des négociations avec le gouvernement sur la question des migrants, et pourtant, médias et politiques prêtent une oreille particulièrement attentives à leurs revendications.

Si les syndicats dits « représentatifs », de plus en plus minoritaires et même contestés par une partie croissante de la population, bénéficient d’un encadrement légal leur permettant (et leur donnant légitimité selon la loi) de négocier avec les pouvoirs politiques qui se succèdent, ce n’est nullement le cas des dites « associations », qui encore une fois, n’ont aucun mandat populaire, même minoritaire, pour négocier quoi que ce soit.

En les recevant et en les écoutant, et éventuellement en s’inspirant de leurs propositions, Édouard Philippe – comme ceux qui l’ont précédé – n’agit donc pas en élu du peuple souverain, mais en négociateur auprès de minorités non élues.

La précision était importante à apporter. Car que les « associations »  ressortent « déçues » de leur réunion à Matignon pour évoquer le traitement des migrants, ou qu’elles en soient ressorties satisfaites, c’est bien au peuple et aux élus, si l’on est encore dans une démocratie», qu’il importe de s’intéresser en priorité.

Crédit photo : facebook
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Tours. Une manifestation LGBT avec zone interdite aux Blancs finalement annulée

À Tours, une manifestation LGBT organisée par le centre LGBTI de Touraine devait se tenir samedi 15 mai. Mais...

En réponse à Isabelle Le Callennec : Quel modèle énergétique pour la Bretagne ?

Lundi, nous avons publié une lettre ouverte d'Isabelle Le Callennec, tête de liste pour Les Républicains aux élections régionales....

2 Commentaires

  1. Ces associations ne sont que des regroupements de gauchistes collabos au service de la désintégration de la race blanche.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Vague migratoire. 1400 migrants ont abordé l’Europe ce week-end

Nouvelle vague migratoire en Europe, nouvelle capitulation des autorités. Plus de 1400 migrants sont arrivés, samedi et dimanche, à Lampedusa dans le sud de...

Loire-Atlantique. Le préfet va-t-il capituler sur la régularisation d’un migrant « face à l’émotion » ? [MAJ : Capitulation de la Préfecture]

MAJ du 27 avril 6h50 : Comme c'était prévisible, le Préfet de Loire-Atlantique, qui n'hésite pas à envoyer ses troupes faire de la répression...

« L’Allemagne. Mais normale » : l’AfD vote contre le port du masque obligatoire [Vidéo]

Réunie le week-end dernier lors d'un congrès à Dresde dans la perspective des élections législatives allemandes de septembre, la formation politique AfD va mener...

Italie. SOS Méditerranée débarque à nouveau des migrants africains subsahariens en Sicile

Plus de 100 migrants clandestins ont été débarqués en Italie par le navire de SOS Méditerranée, l'Ocean Viking. L'immense majorité provient d'Afrique noire tandis...