OpenStreetMap e brezhoneg : l’alternative bretonne à Google Maps

A LA UNE

Tyrannie sanitaire. « Macron, Castex, Véran et toute leur clique, ont brisé mon engagement de pompier volontaire ». Témoignage

Notre rédaction compte un journaliste qui était pompier volontaire jusqu’au début de l’année 2021. Il ne l’est plus. Il...

Rennes : quand une association subventionnée pratique des réunions « non-mixtes »

Tous les rennais connaissent le CRIDEV, anciennement « Centre Rennais d'Information pour le Développement et la Solidarité entre les...

Dinard. A la rencontre de Céline Tacher, bretonne élue au comité central du Rassemblement national (RN)

Céline Tacher a 22 ans. Originaire de Dinard en Bretagne elle habite maintenant Paris pour les études et le...

Vannes, Lanester. Retour en vidéo sur les manifestations contre le Pass sanitaire

Des milliers de personnes ont défilé samedi 17 juillet dans les principales grandes villes bretonnes comme dans toute la...

Covid-19. « La contamination et la mortalité sont, à l’été 2021 et après 3,6 milliards de doses de vaccins injectées, beaucoup plus élevées qu’à...

Ci-dessous le point mensuel de D. Delawarde au sujet de la progression du Covid19 dans le monde. La contamination et...

Les initiatives pour remettre à sa juste place la langue bretonne dans la société, bien qu’insuffisantes, se multiplient. Voilà désormais que le projet de cartographie participative OpenStreetMap propose une déclinaison en breton.

OpenStreetMap ?

Tandis que Google Maps fait toujours office de référence en matière de carte interactive, la concurrence monte en puissance. Notamment par l’intermédiaire d’OpenStreetMap (OSM). Ce projet à l’échelle internationale fut créé en 2004. Son but était alors de mettre à disposition des internautes une carte libre de la planète.

Quant au caractère participatif, OpenStreetMap fait donc appel à la bonne volonté de ses utilisateurs. C’est ainsi que des données sont collectées à travers le monde entier, qu’il s’agisse des rues ou des voies ferrées. Mais également des forêts, des rivières ou des bâtiments.

De plus, l’ensemble des données cartographiques mis en ligne est placé sous licence libre ODbL (Open DataBase Licence) depuis 2012. La réutilisation de ces données est donc autorisée.

E brezhoneg mar plij

Naturellement, une version bretonne devait voir le jour tôt ou tard. C’est désormais chose faite depuis le 22 janvier 2016. Un groupe OpenStreetMap e brezhoneg fut effectivement créé à cette date avec le soutien de l’Office public de la Langue Bretonne. Le même office mettra quelques mois plus tard ses bases de données toponymiques à la disposition du projet. De quoi apporter un sérieux coup de main.

OpenStreetMap e brezhoneg est officiellement accessible en ligne depuis le 12 avril 2017 tandis que les mises à jour des données sur la carte sont dorénavant quotidiennes. En ce mois de février 2018, ce sont déjà plus de 31 000 noms et indications en breton qui sont visibles sur la carte. À terme, les instigateurs du projet entendent également créer une application pour téléphones mobiles.

À l’heure où les cartes papiers sont largement délaissées au profit des virtuelles, le succès pourrait rapidement être au rendez-vous pour cette initiative bretonne qui en appelle par ailleurs à toutes les bonnes volontés. Tandis qu’OpenStreetMap e brezhoneg est consultable ICI, les Gallois et les Irlandais ont également mis en ligne leur propre version. Où comment lier l’utile à l’instructif.

Crédit photo : openstreetmap.bzh (Open DataBase Licence)
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Pourquoi la gestion de la crise COVID est un scandale [ L’Agora]

Au début de la crise COVID, en janvier 2020, les services de l’État ont assuré aux Français qu’ils étaient...

Une directrice d’école de Leeds, au Royaume-Uni « Les blancs font partie des groupes ethniques minoritaires… c’est merveilleux »

« Nos religions sont peut-être différentes, mais les messages de bonté, de rassemblement et de charité sont tous les...

Articles liés

Ar Muay-Thaï, ar C’hik-Boksing hag ar Sambo er JO 2024 !

Setu keloù mat evit ar re dik gant ar sportoù emgann : ar muay-thaï, ar c'hik-boksing hag ar sambo a vo e JO Paris e...

#BrezhonegOfisiel. Une manifestation pour la langue bretonne le 29 mai à Guingamp à l’arrivée de la Redadeg

Le 29 mai la Redadeg, course pour la langue bretonne, arrivera à Guingamp lors d’un événement habituellement festif. Mais cette année, les organisateurs ainsi que...

Une formation pour enseigner la langue bretonne aux adultes

En 2017, l'association Deskiñ d'an oadourien ("Apprendre aux adultes") se fixait comme objectif de former chaque année 5000 locuteurs de breton dans un délai...

Entre 4000 et 5000 manifestants à Quimper pour les langues de Bretagne

Un beau bras d'honneur collectif adressé au Garde des Sceaux, Dupont-Moretti, qui a employer le terme de « baragouiner » pour évoquer les langues...