1, 3 million de visiteurs pour les Journées Européennes des Métiers d’Art 2018

art

Les Journées Européennes des Métiers d’Art (JEMA) viennent de s’achever et ont réuni, du mardi 3 au dimanche 8 avril, partout en France plus de 1, 3 million de visiteurs.

Elles se sont tenues, pour la première fois pendant presque une semaine, faisant de la manifestation, qui était déjà devenue au fil des années le plus grand événement international dédié au secteur des métiers d’art, un véritable « Printemps des métiers d’art ». Organisées par l’Institut National des Métiers d’Art (INMA), soutenues par le ministère de l’Économie et des Finances et le ministère de la Culture, elles ont rassemblé, cette année, autour de leur thème national « Futurs en transmission », plus de 8 500 événements partout en France, dont 1 470 spécialement dédiés au jeune public, ont mobilisé 130 centres de formation et ont fait la preuve, pendant 6 jours, de la vitalité du secteur et de la force de l’intérêt que lui portent les Français de tous âges.

Ce que les acteurs de ces secteurs ont en commun c’est la détention d’un savoir-faire très précis, qui s’applique à la transformation d’une matière via une maîtrise technique et artistique

À l’échelle européenne, le succès a lui aussi été au rendez-vous avec 20 pays participants. L’événement a offert, pour la première année, une programmation élargie en créant près de 100 « Rendez-vous d’Exception », qui ont permis sur l’ensemble du territoire à des milliers de visiteurs de participer à des rencontres sur-mesure dans les lieux emblématiques des métiers d’art où s’inventent et s’exercent chaque jour les gestes du génie français.

Au programme, notamment, au niveau national, la découverte des coulisses de l’Atelier du Livre d’art et de l’Estampe de l’Imprimerie nationale, de la Manufacture de la Savonnerie de Lodève, l’ouverture de la maison de Colette, de la Villa Cavrois ou du Château d’Azay-le-Rideau, les visites des ateliers de l’Opéra national de Paris, de la Monnaie de Paris ou de ceux de la maison Lancel, et des rencontres inédites avec des artisans d’art au Musée de la Chasse et de la Nature, au Musée Cognacq-Jay ou au Palais Galliera.

En Bretagne, les participants ont pu découvrir les travaux de l’association Graet gant an dorn (fait maison) à Belle isle en terre, tandis qu’à Léhon, les visiteurs ont pu découvrir le travail de 55 artisans dans l’abbaye. A Plestin les grèves, une quarantaine d’artisans ont exposé leurs réalisations (terre, soie, laine, cuir, verre, tissus, métal, pierre, bois, doreur, relieur, tapissier, ébéniste…). Des animations se sont également déroulées à Hanvec, Landéda, Montfort sur Meu, Rochefort en terre ou encore Séné, ou dans le Pays de Vitré.

Rendez-vous désormais en 2019 pour la 13e édition des Journées Européennes des Métiers d’Art

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !