Une semaine après le début des évacuations, les affrontements entre policiers et zadistes continuent. 2500 gendarmes ont progressivement délogé la plupart des personnes qui occupaient illégalement l’ancienne zone du projet d’aéroport, mais les zadistes sont en train d’être rejoints par des militants venus en découdre alors que l’avenir du site, lui, reste en suspens.

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine