Du côté de Morlaix on y trouve une maison de retraite pour bonnes sœurs fatiguées. Je connais bien le médecin qui va les visiter. Un pote. Celui-ci me dit un jour : « Elles sont toutes en dépression mes vieilles nonnes ». – « Ah bon ? » Que je lui réponds. « Et pourquoi donc ? Elles se sont faites engueuler par Jésus ? ». – « Non non. Elles pensent juste qu’elles ont raté leur vie. Pas d’homme et surtout pas d’enfant. Ça les ronge. Toutes ! C’est terrible la nature mais une femme sans enfant il y a toujours un moment où…»

Ah ! J’imagine la tête à Juliette ! ça doit rondir du boudin, pire qu’en lisant Présent en cachette !

Le réflexe patriarcal ! La maternité aliénante ! L’odieuse hypothèse ! Ça doit déjà se rouler par terre à Tolbiac !
Bah ouais je sais. Moi aussi j’ai honte du constat mais tel le loup hurlant sur le bras de Johnny, je constate que l’appel de la nature est terrifiant. Une femme ça a des enfants, sinon ça regrette.

Parce que.. en fait… tu vois, la gourdasse de Tobliac… le refus de gosse c’est un peu comme se faire tatouer le portrait de Léonid Brejnev derrière l’oreille. À 18 ans c’est cool, à 45 ça craint. Et surtout c’est trop tard.

Bah ouais mais quand tu as passé ta vie à épuiser les mecs avec tes sornettes ou quand tu t’es fais stériliser à 20 ans comme les néo-fems allemandes, bah tu te retrouves toute seule une paire de décennies plus tard. Bien dévaluée. Bien ringarde. Comme un vieux punk…

Parce que les mecs… même le fond de cuve de l’UNEF… bah ça n’a pas envie de se faire chier avec une féministe qui veut lui arracher les roupettes dès qu’il tourne un peu cochon. Et qui ne lui fera jamais de gosse. Tu as déjà vu un gauchiste avec une néo-fem, toi ? Non ! Même le leader de « Stalinisme et Art de vivre » à Rennes 2, il est avec une boulangère. Une vraie femme ! Une sans poil aux pattes. Une qui lui fait pas la corrida tous les soirs. Et des discours à la Fidel Castro dès qu’il lui sort le glorieux !

Parce que le mâle gauchiste ça vote à gauche mais ça baise à droite, tu vois.

Bah ouais ces néo-fems, les bien délirantes, celles qui ne veulent pas de mômes, pas de mecs et de l’intersectionnalité à bloc finiront en pauvres fruits secs. Vieilles marchandises périmées sur ce premier marché de l’Histoire qu’est le couple. Là elles pourront en faire des ateliers non-mixtes… toute la journée si elles veulent. Même au symposium annuel du Chasseur Français ! Parce qu’en vérité personne n’en veut de la vieille MLF… même pas si elle a la 4G dans la culotte. Même le roi du ball-trap il préfère mourir vieux gars plutôt que d’y foutre les doigts.

Et là, arrivé au bout de ma terrible déclaration… il y a toutes les Juliettes de Tolbiac et facs circonvoisines qui se disent « sale enfoiré de facho patriarcal ». Alors que les Georgina Dufoix rescapées des conneries de 68 se disent toutes bien seules dans leur studio « sale enfoiré de facho patriarcal… et dire qu’il a raison ! »

L’oncle Hô.

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine