L’Archipel, au cœur de La Chapelle-sur Erdre : dépaysement culinaire garanti

Si dans la région nantaise la réputation de l’Archipel n’est plus à faire, curieusement  cette table  de haute volée semble être  la grande oubliée des guides.  Que ce soit  avec  le  Michelin ou le Gault et Millau, l’Archipel ne recueille aucune mention  des  deux  vigies de la gastronomie. Un oubli de taille qui donne peut être un début d’explication à l’étonnante accessibilité tarifaire d’une cuisine follement créative faisant montre d’une vraie maitrise.

Tout de même en 2016, le guide des tables de Nantes accorde un coup de cœur à l’Archipel, une reconnaissance locale faisant justice à l’attractivité de ce restaurant enthousiasmant. L’Archipel est  installé au cœur du centre-ville de la Chapelle-sur –Erdre, en lieu et place d’une ancienne crêperie, sa salle à la décoration un peu passe partout n’a rien de très inspirant à l’inverse de sa cuisine. Sur les beaux jours, l’Archipel ouvre toutefois sa magnifique terrasse ombragée par de somptueuses glycines.

Envie d’ailleurs

La carte de l’Archipel puise  ses inspirations dans les spécialités du monde avec un fort tropisme pour l’Asie du Sud-Est. Ce jour, un ceviche de dorade aux agrumes et aïoli de carottes citronnelle gingembre.  Un plat originaire des pays d’Amérique latine bordant le Pacifique (Pérou notamment) porté récemment  par une certaine mode culinaire. Avec sa nouvelle notoriété, le ceviche aiguise l’imagination et  ses multiples déclinaisons  sont  rebattues dans  toutes les tables « tendances ».Reste que sa maitrise n’est pas donnée à tous les chefs, cuit dans sa marinade l’assaisonnement du poisson  se doit d’être précis. Une difficulté aisément relevée par l’Archipel.

Le plat  pousse encore plus loin l’envolée créative du chef avec sa proposition insolite d’accompagner l’aile de raie d’une émulsion passion-noisette. Absolument génial ! Véritable hardiesse que de lier la raie à cette sauce des plus improbables mais si savoureuse.

Desserts dans le droit fil du menu, tout en délicatesse et en légèreté.

Rapport qualité/prix inégalable.

Sur le positionnement gastronomique voire semi-gastronomique,  rares sont les restaurants à tenir la promesse d’un menu du jour exempt des traditionnels renchérissements occasionnés par la multitude de suppléments. L’Archipel joue sincèrement l’accessibilité de l’ardoise avec 2 propositions de haute tenue sur l’entrée, le plat et le dessert pour une addition totale   de 21€ !!

Seul le foie gras (d’anthologie paraît-il..) est facturé légitimement en sus. D’où notre incompréhension de voir cette table échapper au radar des guides car le degré de raffinement qui caractérise la cuisine de  l’Archipel  proposée à un  prix  abordables en fait une adresse remarquable. De quoi laisser  aux  rageux compulsifs du tribunal  tripadvisorien une toute petite opportunité    de  relever les inévitables  approximations de service  et autres  petits détails  périphériques pour déverser leur bile existentielle.

Sur le front des vins

La carte des vins donne  l’impression d’être  inspirée par les propositions d’un agent  plutôt que d’être  le fruit d’une véritable sélection personnelle. Toute en  concision, assez classique  elle s’applique néanmoins à mettre à l’honneur les muscadets de Luneau-Papin et de bonnes valeurs du vin bio avec notamment le domaine La Grange Tiphaine en Montlouis. Mention spéciale  pour la  présence de la belle cuvée du « Pech abusé » sur le millésime 2009  vinifié par Ludovic  Bonnel et Magalie  tissot.

Véritable monstre de maturité aux tanins lustrés par un élevage prolongé dans de gigantesques foudres,  ce Buzet anti-conventionnel à souhait est un formidable pied de nez aux resucées vanillées produites par la coopérative des vignerons de Buzet.

Raphno

L’Archipel, 4 rue François Clouet 44240 La Chapelle-sur-Erdre
Tel : 02.40.72.00.60

Crédit photo : Breiz-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine