Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Une camionnette de migrants fonce sur la police en Croatie : deux blessés

Pour certains migrants, la vie d’enfants ne semble pas valoir grand chose visiblement. Mercredi soir, une camionnette de migrants avec à son bord notamment une quinzaine d’enfants, a refusé de s’arrêter à un contrôle à la frontière entre la Croatie et la Bosnie.

Pire encore, cette dernière aurait, selon les autorités croates, foncé sur les policiers, puis tenté à deux reprises de forcer les barrages, obligeant les forces de l’ordre à ouvrir le feu pour stopper la « camionnette folle ».

Bilan : deux jeunes de 12 ans (Afghan et Irakien) grièvement blessés, aujourd’hui dans un état stable, et conduit à l’hôpital de Zadar, au sud de la Croatie, pour se faire soigner.

Pourtant, si on lit la presse et notamment l’AFP « agence de référence » en matière de lutte contre les fake news soi-disant et qui sert la soupe à toute la presse mainstream,  les titres repris évoquent « deux enfants migrants blessés par des tirs de polices » ou encore « la police croate ouvre le feu sur une camionnette contenant des migrants ».

Il faut attendre le 6e paragraphe de l’article d’Ouest-France pour pouvoir être informé que le déclencheur de ces tirs est une tentative de migrants de se servir d’une camionnette pour foncer sur la police et franchir illégalement une frontière. Dans le même article, on peut lire enfin que la Croatie serait « souvent critiquée pour violences envers les migrants ».

En réalité, la critique émane de Médecins sans frontière en Serbie – qui ne représente ni le peuple serbe, ni le peuple croate, ni l’opinion des dirigeants et des représentants de ces pays, qui expliquait en octobre que « La violence contre les enfants et les jeunes qui tentent de quitter la Serbie aujourd’hui, est une constante et elle est dans la majorité des cas exercée par des polices aux frontières d’États membres de l’Union européenne ».

C’est ce qu’on appelle une manipulation (une de plus) de l”information pour faire passer les migrants pour des victimes – alors même qu’ils n’hésitent pas à faire prendre des risques vitaux à leurs enfants – et ceux qui protègent les frontières de l’Europe pour des bourreaux. Notons enfin que la Croatie a ouvert sa frontière pour permettre aux deux enfants d’être soignés dans un hôpital, ce qui en dit long sur l’inhumanité de ce pays …

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Une réponse à “Une camionnette de migrants fonce sur la police en Croatie : deux blessés”

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

International

Emeutes contre l’immigration à Coolock en Irlande. « Ceux qui rendent impossible une révolution pacifique, rendent inévitable une révolution violente »

Découvrir l'article

A La Une, International

Stephen Nikola Bartulica : « Une grande partie de la responsabilité de ce qui se passe en Europe incombe aux dirigeants politiques conservateurs » [Interview]

Découvrir l'article

International

Invasion migratoire en Espagne. Seuls 6% des clandestins marocains arrêtés sont expulsés

Découvrir l'article

Immigration, International

Royaume-Uni. Vers un nouveau record d’immigration illégale en 2024 ?

Découvrir l'article

AURAY, Immigration, Local, LORIENT, Social, Société, VANNES

Morbihan : la préfecture reconnaît que l’hébergement d’urgence est sur-saturé par les migrants !

Découvrir l'article

Sociétal

Une carte recense tous les centres d’accueil pour migrants – réfugiés et demandeurs d’asile – en France

Découvrir l'article

International

Allemagne. Pour le chef de la police de Berlin, la “plupart” des actes de violence sont commis par de jeunes hommes migrants

Découvrir l'article

Immigration, International, Politique, Sociétal

Immigration. Le Japon à contre-courant de l’Union européenne

Découvrir l'article

Immigration

Italie : les clandestins devront verser entre 2.500 et 5.000 euros de caution pour éviter leur placement en centre d’accueil

Découvrir l'article

Immigration, International, Politique, Sociétal

Immigration. La Hongrie condamnée à 200 millions d’euros d’amende par Bruxelles pour avoir défendu les frontières de l’UE

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky