page contents
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Avec Ryanair, Brest plus près de Londres que de Paris dès avril 2019

L’échéance est encore lointaine mais la nouvelle va faire des heureux en Bretagne occidentale. La compagnie arienne Ryanair va mettre en place une liaison Brest-Londres pour la saison 2019. Enjoy!

D’avril à octobre

Les esprits chagrins feront remarquer d’entrée de jeu qu’un lancement pour ce printemps 2018 aurait été encore mieux. Ils devront toutefois prendre leur mal en patience et attendre le printemps 2019 pour s’envoler depuis Brest vers l’aéroport de Londres Southend.

C’est donc à partir du 5 avril de l’année prochaine que la compagnie Ryanair va proposer aux passagers bretons et anglais des vols entre les deux villes. Et ce, jusqu’au 25 octobre 2019. Depuis l’aéroport Brest Bretagne, deux départs hebdomadaires auront lieu vers Southend, situé à quelques 60 kilomètres à l’est de la capitale du Royaume-Uni. Il s’agit ainsi de la toute première liaison entre ces deux aéroports.

Londres plus près que Paris

D’ores et déjà, nous savons que Ryanair mettra en place deux départs hebdomadaires, à savoir les lundis et vendredis.

Les futurs passagers peuvent déjà prendre note des horaires :

Vols du lundi :

  • Départ de Londres Southend à 7 h 10 (heure locale), arrivée à Brest à 9 h 25.
  • Départ de Brest à 9 h 50, arrivée à 10 h 05 (heure locale).

Vols du vendredi :

  • Départ de Londres Southend à 13 h 50 (heure locale), arrivée à Brest à 16 h 05.
  • Départ de Brest à 16 h 30, arrivée à 16 h 45 (heure locale).

Soulignons au passage un détail qui rappelle, au-delà de la proximité culturelle, la proximité géographique entre la « grande » et la « petite » Bretagne : À vol d’oiseau, Brest est géographiquement plus proche de Londres (465 kilomètres) que de Paris (506 kilomètres). Et si le « désenclavement » de la pointe bretonne passait par les airs et non pas par une LGV vers la capitale d’un pays ultra-centralisé ?

Enfin, sur Breizh-info.com, nous avons récemment fait le tour des aéroports bretons afin de recenser pour vous les différentes destinations proposées. Pour (re)découvrir notre sélection, vous pouvez consulter les articles suivants :

Crédit photos : Puixabay (CC0/fak1911)
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Tribune libre

6 propositions pour une Bretagne autonome, identitaire, sûre et prospère [L’Agora]

Découvrir l'article

BREST

Jeux sur l’eau, en quête de victoires. Une exposition du 5 juillet 2024 au 10 mars 2025 au Musée de la Marine à Brest

Découvrir l'article

Immigration, Local, Locminé, PLOËRMEL

Boboïsme parisien : pour Yvan Le Bolloc’h, les habitants de Plumelec “n’ont jamais vu un arabe”

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine

Bretagne. La liste des festivals à découvrir en cet été 2024

Découvrir l'article

A La Une, Tribune libre

Législatives 2024. Plutôt Jordan Bardella que le Péril rouge ! [L’Agora]

Découvrir l'article

Economie

Palmarès du neuvième concours régional des produits cidricoles de Bretagne

Découvrir l'article

Politique

Législatives 2024. Les candidats Reconquête Bretagne soutiennent l’union des droites

Découvrir l'article

Economie, Social

Saupiquet Quimper : Sous direction italienne, une fermeture de l’usine envisagée d’ici fin 2024, 155 emplois menacés

Découvrir l'article

CALLAC, CARHAIX, Local, Politique

Callac, Carhaix, Saint-Brévin : l’illusion d’une “Bretagne allergique au RN”

Découvrir l'article

A La Une, Politique

Elections Européennes 2024. La fracture entre Bretagne des métropoles et des privilégiés et Bretagne périphérique ?

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky