Nous l’avons plusieurs fois évoqué dans nos colonnes, les blancs d’Afrique du Sud, accusés de tous les maux par les noirs, sont pourchassés, expropriés, tués, dans l’indifférence mondiale généralisée, politiquement correct oblige.

Il ne faut en effet surtout pas écorcher la « nation Mandela », qui serait un modèle pour le multiculturalisme (en réalité, une terre où pauvreté, délinquance et violence n’ont jamais été aussi fortes qu’aujourd’hui, signe de l’échec de ces sociétés multiculturelles que certains rêvent en Europe).

C’est pourtant ce qu’à décidé de faire la journaliste canadienne Lauren Southern – à ses risques et périls puisqu’elle a subi arrestations et pressions là bas – en sortant un reportage intitulé « Farmlands », pour le moment non traduit en Français, mais qui vaut qu’on le regarde, pour mieux comprendre la tragédie des fermiers blancs d’Afrique du Sud, en passe d’être expropriés des terres qu’ils ont cultivé depuis des décennies, des siècles pour certains.

Des témoignages poignants des oubliés blancs de l’Afrique du Sud, ceux dont le monde occidental ethnomasochiste ne veut pas voir la souffrance quotidienne. Attention, témoignages chocs !

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

1 COMMENTAIRE

  1. […] Nous l’avons plusieurs fois évoqué dans nos colonnes, les blancs d’Afrique du Sud, accusés de tous les maux par les noirs, sont pourchassés, expropriés, tués, dans l’indifférence mondiale généralisée, politiquement correct oblige. Il ne faut en effet surtout pas écorcher la « nation Mandela », qui serait un modèle pour le multiculturalisme (en réalité, une terre où pauvreté, délinquance et violence n’ont jamais été aussi fortes qu’aujourd’hui, signe de l’échec de ces sociétés multiculturelles que certains rêvent en Europe). C’est pourtant ce qu’à décidé de faire la journaliste canadienne Lauren Southern – à ses risques et périls puisqu’elle a subi arrestations et pressions là bas – en sortant un reportage intitulé « Farmlands », pour le moment non traduit en Français, mais qui vaut qu’on le regarde, pour mieux comprendre la tragédie des fermiers blancs d’Afrique du Sud, en passe d’être expropriés des terres qu’ils ont cultivé depuis des décennies, des siècles pour certains. Des témoignages poignants des oubliés blancs de l’Afrique du Sud, ceux dont le monde occidental ethnomasochiste ne veut pas voir la souffrance quotidienne. Attention, témoignages chocs !Source […]

Comments are closed.