Comme chacun le sait ou devrait le savoir et cela dans le monde entier – ne perdons pas de vue que Nantes est une cité-monde, intégrée au village global, multi-ethnique, multi-culturelle, religieuse, laboratoire des échanges, du partage, des parcours doux, de la « tranquillité publique », de la fête enfin, en in et en off – l’ancien palais de justice est devenu un hôtel quatre étoiles.

Une opération fort bien conduite qui a sauvé cet édifice lourdement néo-grec d’autres mutations ou encore de sa destruction. Inauguré en 1852, il procède d’une transformation du quartier sous le Second empire. Bien encadré par des immeubles haussmanniens, une caserne de gendarmerie et la maison d’arrêt dont ne sera gardée que la façade et le porche, il trône au centre d’un des plus beaux espaces publics rénovés de Nantes.

Une cuisine simple et goûteuse

Le Radisson satisfait une clientèle cossue. De ce fait, son restaurant « A partager » en a longtemps pâti auprès des Nantais. De plus, aller au palais de justice pour se restaurer peut évoquer des souvenirs pénibles à bien d’entre nous… La salle des pas perdus, la cour d’assises ont été préservées dans leur décor initial. On peut aussi déjeuner dans un patio.

Le chef Erwan Noblet  a pris le parti d’une cuisine simple et goûteuse à la fois qui tient à la qualité des produits. Ce jour, le menu à 17 euros ou 23 euros (deux ou trois services) propose un pressé de crabe, de l’espadon, un café-gourmand… Excellent de bout en bout. Un effort pour les vins de Loire, muscadet en tête. Le restaurant a plusieurs formules, plus festives, originales, qui peuvent surprendre. Tout cela mérite de l’attention, une très bonne table.

A quand un troisième palais de justice ? Criminalité, délinquance en hausse vont vite le rendre nécessaire. L’ennui sera de transformer le temple funèbre de Jean Nouvel. Une morgue pour les damnés de la Terre ?

Jean Heurtin

Crédit photos : Breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

 

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.